SriLankan Airlines : retour à Oman et Airbus A320neo

air-journal_srilankan-airlines-a320

La compagnie aérienne SriLankan Airlines relancera dimanche une liaison entre Colombo et Mascate sous son propre nom, après la fusion avec sa filiale Mihin Lanka. Le premier des six Airbus A320neo commandés devrait entrer en service en février prochain, vers Abou Dhabi et Kuala Lumpur.

Alors qu’elle suspendra ce weekend ces vols vers Francfort et la semaine prochaine ceux vers Paris,  la compagnie nationale du Sri Lanka va faire son retour à Oman : à compter du 30 octobre, elle proposera cinq vols par semaine entre sa base à Colombo-Bandaranaike et l’aéroport de Mascate, opérés en Airbus A320 pouvant accueillir 12 passagers en classe Affaires et 138 en Economie. Les départs sont programmés tous les jours sauf mercredi et vendredi à 18h45 pour arriver à 21h20, les vols retour quittant le sultanat à 22h30 pour atterrir le lendemain à 4h20. SriLankan Airlines est en concurrence sur cette route avec Oman Air, avec qui elle partage ses codes au-delà de leurs hubs respectifs depuis 2014.

Mascate n’est pas la seule nouveauté du programme de la compagnie de l’alliance Oneworld suite à la disparition de sa filiale Mihin Lanka : on peut aussi citer les Seychelles, le Bahreïn, Dhaka, Jakarta, Kolkata (Calcutta), Madurai et Varanasi, qui seront toutes opérées en monocouloir Airbus dès le début du programme d’hiver dimanche. Mais en expliquant en aout dernier la reconfiguration de son réseau, qui entraine la disparition de trois capitales européennes, SriLankan Airlines mettait en avant ses vols quotidiens vers Doha et Abou Dhabi et des « accords de partage de code solides » avec Etihad Airways et Qatar Airways, grâce auxquels la compagnie continuera à assurer les connections vers les destinations en Europe desservies jusqu’à maintenant via Paris et Francfort. Elle continuera d’ailleurs de proposer des vols vers Mascate via Doha – et vient de lancer un site en Arabe à destination des passagers du Golfe. Le trafic sur cette « nouvelle route » est aussi bien consacré au tourisme qu’aux déplacements des travailleurs, souligne le directeur de SriLankan Airlines pour Oman Deepal Pallegangoda, qui met en avant les connexions de sa compagnie en Inde, Asie du  sud-est en Chine et jusqu’au Japon. Quelque 14.000 touristes omanais se sont rendus au Sri Lanka l’année dernière.

air-journal_Airbus A320neo_PW_neo_livery_V07Côté flotte, les premiers Airbus A320neo de SriLankan Airlines devraient entrer en service le 1er février 2017, avec un vol quotidien vers Dubaï et un autre vers Kuala Lumpur. Ils seront aménagés comme les A320ceo avec 12 sièges en classe Affaire et 138 en Economie (150 places au total). Elle a aussi commandé quatre A321neo, livrables à partir de l’année prochaine ; tous les monocouloirs remotorisés seront pris en leasing chez AerCap et ALC. Rappelons que la restructuration du réseau est accompagnée par un resserrement de la flotte long-courrier : les trois A350-900 qui devaient être pris en leasing chez AerCap ont été annulés, tandis que les quatre commandés directement chez Airbus cherchent des repreneurs ; certaines sources parlent d’un intérêt de Turkish Airlines pour ceux d’AerCap (tous déjà en cours d’assemblage voire presque terminés), d’autres d’un appareil déjà repris par une société de leasing, et selon un journal srilankais trois avions seraient loués avec équipage à Iran Air – sans aucune confirmation officielle à ce jour. SriLankan Airlines opère à ce jour six A320 et deux A321, plus les sept A330-300 et six A330-200 commandés, et n’attend plus que des livraisons de monocouloirs.

 

http://www.air-journal.fr/2016-10-25-srilankan-airlines-retour-a-oman-et-airbus-a320neo-5171579.html

Commentaire(s)

  1. Pet

    Et voilà..
    Élaguée, perdant l’Europe, « restructurée » pour servir de feeder aux GS.

    • J’ignorais que Sri Lankan Airlines était un feeder attitré de Oman Air..

      La compagnie se concentre simplement sur les marchés qui lui sont profitables, renonce à ceux qui sont déficitaires (et en l’occurrence, les MEB3 en sont largement responsables), et ne conserve donc en Europe que Londres, axe sur lequel elle parvient à maintenir des revenus unitaires corrects, contrairement à Paris & Francfort où elle est obligée de tirer ses tarifs vers le bas pour remplir ses avions.

      Il est probable qu’elle se sépare au passage d’un ou deux appareils, ce qui lui permettra de générer des revenus tout en diminuant ses coûts.

      Pour plusieurs compagnies, la restructuration a permis stopper l’hémorragie, en se bétonnant sur les marchés porteurs, puis de repartir à l’assaut.

      On appelle ça plus communément « Reculer pour mieux sauter », n’en déplaise aux esprits chagrins.

      • Pet

        Vos avez raison. Sous une identité ou une autre la cie SriLankaise a desservi Paris depuis toujours. Air Ceylon, AirLanka etc..
        Corrompue et mal gérée, voilà la seule explication.
        Quant au Golfe, ce n’est même plus du profit, il faut de temps à autre ramener les travailleurs éreintés par les cadences imposées dans les monarchies totalitaires et esclavagistes.
        Rien de chagrin là dedans.

        • Le débat serait plus politique ou humanitaire..

          Désolé, je parle d’aéronautique, que Paris perde une compagnie historique est triste, soit, mais il vaut peut-être mieux ça plutôt que la compagnie disparaisse elle-même..

          Rien ne lui interdit de revenir quand le climat lui sera plus propice, c’est ce que je lui souhaite.

          Quand a ce spleen sempiternellement archi-négatif, well, chacun voit midi à sa porte, chacun a ses certitudes, si ça peut le rassurer.

  2. Vraiment dommage d’abandonner Paris est Francfort, une très bonne compagnie avec une excellente business class et une classe éco au top sur LC

    • Pas la seule....

      Pas la seule compagnie venant d’ Asie/ Océanie qui à abandonne/abandonne/abandonnera en partie ou totalement la desserte europeenne ( continentale du moins…) : QANTAS, Thaïe, Malaysia, Sri Wlankan, Garuda……
      Et depuis l’Europe des dessertes se ferment aussi….sur l’Inde, l’Asie …etc….
      Le faisceau Europe-Asie, Apres une phase où le choix offert aux clients semblait s’enrichir, aujourd’hui voit ce choix s’appauvrir…et demain peut être quasiment exclusivement concentré entre les mains des 3 GS plus éventuellement Iran Air ( si elle y arrive) et Turkish…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter