Emirates inaugure deux nouvelles villes en 380 en Nouvelle-Zélande

aj_emirates a380

La compagnie Emirates a inauguré le 31 octobre deux nouvelles destinations, opérées en A380 tri-classe, en Nouvelle-Zélande : Christchurch et Auckland.

La montée en capacité des deux services, tant vers Christchurch que pour le vol sans escale entre Dubaï à Auckland, porte à cinq le nombre de liaisons quotidiennes opérées en A380 Emirates vers la Nouvelle-Zélande. Le 31 octobre au matin a ainsi décollé de Dubaï le vol EK448 pour un voyage de 16 heures à destination d’Auckland, lançant cette nouvelle liaison quotidienne directe en A380 et non plus en Boeing 777-200LR. Le même matin, un autre A380 s’est envolé vers Christchurch, principale ville de l’Ile du Sud, jusqu’alors desservie en Boeing 777-300ER. Outre les vols sans escale, Emirates propose actuellement trois autres vols quotidiens en A380 entre Dubaï et Auckland avec escale en Australie (Sydney, Melbourne ou Brisbane).

Emirates devient la première compagnie aérienne à proposer des vols réguliers en A380 depuis et à destination de Christchurch, avec la mise en place de cette liaison quotidienne. Celle-ci s’accompagne de la suppression de l’escale à Bangkok qui permet de voyager entre Dubaï et Christchurch avec une escale unique à Sydney.

Le vol EK 412 décolle de Dubaï à 10h15, offrant une correspondance idéale avec les vols en provenance de Paris, Lyon et de nombreuses autres destinations parmi les 38 que compte le réseau Emirates en Europe, rappelle le communiqué. L’atterrissage à Christchurch est programmé le jour suivant à 13h50, heure locale, après une escale unique à Sydney. Le vol retour, EK413, quitte Christchurch à 18h45 pour rejoindre Dubaï le lendemain à 5h15 après une escale à Sydney. Le temps de vol depuis Christchurch vers Dubaï, puis vers l’Europe est raccourci d’environ deux heures dans les deux sens.

La liaison Dubaï-Auckland via Sydney, permet également aux voyageurs de faire une halte pour visiter l’Asie du Sud-Est ou l’Australie, grâce au vol EK418 qui comporte également une escale très prisée à Bangkok. Le vol EK418 décolle de Dubaï à 8h55 pour atterrir à Auckland le lendemain à 15h55, heure locale. Au retour le vol EK419 quitte Auckland à 16h30 pour rejoindre Dubaï le lendemain matin à 6h45, via Sydney et Bangkok.

Emirates Airlines a mis en service 85 des 142 A380 commandés.

Le vol de Christchurch en A380 a été accueilli par les traditionnels canons à eau, devant une foule rassemblée à Planespotters Park, dans une aire d’observation spécialement installée par l’aéroport international de Christchurch à proximité de la piste d’atterrissage. Un bus à impériale londonien attendait l’atterrissage à proximité de la piste, permettant ainsi d’apprécier la différence d’échelle entre les deux véhicules à deux niveaux et symbolisant le fait que les clients d’Emirates pourront désormais voler exclusivement en A380 entre Londres et Christchurch.

air-journal-a380-emirates


air-journal-a380-emirates-et-bus-imperial

http://www.air-journal.fr/2016-11-05-emirates-inaugure-deux-nouvelles-villes-en-380-en-nouvelle-zelande-5172090.html

Commentaire(s)

  1. Lso

    Mais jusqu’ou s’arreteront ils ou eux?

  2. Doudou

    Un A380 entre Sydney et Christchurch ? Il serait intéressant de savoir quelle est la configuration de cet appareil (surtout business et first), car pour l’avoir fait quelques fois, les vols qui étaient opérés en 777-300er étaient rarement complets en first (une fois, nous n’étions que 2), et en business, surtout en « hiver » (juillet/aout). Je pense que la principale clientèle visée sont les australiens qui partent d’as l’île du sud pour les sports d’hiver.

  3. D’un côté la production ne cesse de ralentir (avant un arrêt définitif qui semble de plus en plus inéluctable) et d’un autre côté Emirates ne cesse de développer son réseau en A380…
    …tout le paradoxe de ce merveilleux avion, véritable prouesse technologique et au potentiel énorme (version fret, version densifiée,…)
    J’espère vraiment que le carnet de commandes va rebondir (même si les indicateurs n’ont pas l’air d’aller dans ce sens malheureusement) car un arrêt du programme serait tout simplement une catastrophe industrielle!!!

  4. … inaugure deux nouvelles villes en 380 …

    Il n’y a que CHC en nouveauté, AKL l ai déjà depuis des années.

    Une nouvelle fois, le titre racoleur ne correspond pas à l’information réelle !

  5. Le rêve sera complet et final après l’ouverture de Tananarive en A.380. Les voyageurs pourront ainsi aller à Chrischurch en A.380 et revenir part Londres, Paris, Milan…. Ce sera merveilleux.

    Ce plan stratégique et mondiale est toutefois retardé. En effet, le président de la République préférant que cette avancée majeur de la technologie humaine ne se produise qu’en 2018. Ceci dans le but de satisfaire la clientèle exigeante de Madagascar et de faciliter sa réélection. Et oui, le calendrier démocratique et républicain passe avant le business d’Emirates.
    Un peu d’attente, et quelques mois avant la réélection d’Hery Rajaonarimampianina le rêve deviendra réalité !!

  6. Parce que l’A380 n’interesse qu’une seule compagnie, c’est un echec commercial.

  7. Il n’y a qu’une seule compagnie qui exploite le 380 d’après vous??
    Je constate que vous êtes à la pointe du sujet.
    Continuez comme ça, et dite nous également il vous êtes pour la reconfiguration des cabines de la Caravelle en « Best » ou en tout « Eco »?
    J’attends avec impatience et gourmandise votre avis d’expert..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum