ATR 72-600 pour PNG Air, premier A320neo pour Air Astana

air-journal_PNG-Air-72-600

La compagnie aérienne PNG Air a converti en commandes fermes cinq ATR 72-600 supplémentaires, portant le total à 12 appareils de ce type qu’elle mettra en service d’ici 2022. Au Kazakhstan, Air Astana a de son côté pris livraison d’un Airbus A320neo, premier des onze monocouloirs remotorisés attendus.

ATR et la compagnie aérienne de Papouasie-Nouvelle Guinée, PNG Air (ex Airlines PNG) ont annoncé le 7 novembre 2016 la signature d’un contrat de 134 millions de dollars portant sur l’achat ferme de cinq ATR 72-600. Il s’agit de la conversion en commandes fermes de cinq options prévues dans un précédent contrat de 2014, portant sur la commande ferme de six 72-600 et de 14 options. PNG Air, qui avait mis en service son premier 72-600 en novembre 2015, en exploite aujourd’hui quatre ; un cinquième appareil lui sera livré avant la fin de l’année. Ces cinq nouveaux 72-600, auxquels s’ajoute un appareil en location, porteront à 12 le nombre d’ATR de la compagnie lorsque le dernier appareil aura été livré, en 2022.

Basée à l’aéroport de Port Moresby-Jacksons,  PNG Air mène actuellement un projet de transformation majeur, avec renouvellement de la flotte, changement de nom et nouvelle stratégie commerciale axée sur le marché intérieur. Elle élargit également ses services aux entreprises qui souhaitent développer l’exploitation des ressources naturelles en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Selon son président exécutif Muralee Siva, « la mise en service de ces nouveaux ATR -600 dernier cri est de toute évidence un atout pour notre stratégie de transformation, qui passe par la modernisation de notre flotte et l’apport, sur les lignes intérieures de la Papouasie-Nouvelle Guinée, d’un service aérien plus confortable et plus fiable. Nous procèderons au retrait progressif de nos turbopropulseurs d’ancienne génération au profit de l’ATR, qui est devenu dans le monde entier la nouvelle référence en matière de transport régional ». Christian Scherer, Président Exécutif d’ATR, ajoute dans le communiqué : « Cette nouvelle preuve de confiance de la part d’une compagnie aérienne qui exploite depuis peu nos ATR -600 est très importante pour nous. Nous sommes fiers de fournir à PNG Air une solution souple, moderne et économique pour ses différents services et de contribuer ainsi à sa stratégie de développement. La solidité de nos nouveaux ATR -600 et leur capacité à desservir des régions isolées représentent de véritables atouts pour la compagnie ».

Depuis six ans, avec 80% des ventes de turbopropulseurs, l’ATR est selon son constructeur « l’avion régional le plus vendu dans le monde. L’ATR, et plus particulièrement le modèle ATR 72-600, s’est imposé dans la région Asie-Pacifique comme la référence en matière d’exploitation régionale. Depuis 2014, la région possède la plus grande flotte au monde d’ATR en service, avec plus de 370 appareils (trois fois plus qu’il y a dix ans) exploités par plus de 60 compagnies ».

Air Astana, compagnie nationale du Kazakhstan, a de son côté pris livraison hier à Toulouse de son premier Airbus A320neo, pris en leasing chez ALC, équipé de moteurs Pratt & Whitney PW1100G et configuré pour accueillir 16 passagers en classe Affaires et 132 en Economie. Le contrat passé avec Air Lease Corporation lors du Salon du Bourget en 2015 porte sur quatre A320neo et sept A321neo aménagés en 28+151 (dont quatre en version LR, en 16+150). Air Astana opère déjà un A319, huit A320 et quatre A321, et devient ainsi le premier opérateur de l’A320neo dans la CEI (Russie et 14 anciennes républiques soviétiques). Selon son PDG Peter Foster, « la famille A320 s’est avérée être un succès pour Air Astana au cours des dix dernières années, grâce à son attrait pour les passagers, ses faibles coûts d’exploitation et sa fiabilité ». Les monocouloirs remotorisés offrent en outre « des améliorations significatives en termes de confort, d’efficience et de capacité d’exploitation, en particulier sur nos routes les plus longues vers l’Europe et l’Asie », ajoute le dirigeant. Rappelons qu’Air Astana dessert Paris-CDG depuis mars 2015.

AC-757-

 

http://www.air-journal.fr/2016-11-09-atr-72-600-pour-png-air-premier-a320neo-pour-air-astana-5172368.html

Commentaire(s)

  1. A330-200

    Atr remonte son carnet de commandes assez vide en 2016 ,c est une excellente nouvelle.

    Sans aucun doute les meilleurs turbo propulseur,les Q400 sont bruyant moins confortable et fiable.

  2. L’ATR est un excellente solution de transport pour les archipels asiatiques, sa motorisation lui permet de desenclaver des iles avec tres peu d’espace pour construire des aeroports a longues pistes. Par contre la filale italienne de Airbus doit refflechir a construire des ATR de plus de 120 places sinon le marcher des transports inter-insulaires asiatiques se fera par des fast ferry.
    Les centaines de milliers d’iles asiatiques contiennent des villes avec ports mais trop de monts volcaniques autour pour construire des grands aeroports, il y a les japonais qui construisent des pistes d’atterrissage offshore mais pas tout le monde a les moyens des nipons.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter