Le premier CS300 d’airBaltic bientôt livré

air-journal_airBaltic CS300 profil

Bombardier a annoncé qu’elle livrerait le CS300 à son client de lancement airBaltic dans « les prochaines semaines », selon une déclaration d’Alain Bellemare, CEO de l’avionneur canadien.

Le calendrier s’accélère pour le CS300 avec une livraison imminente au client de lancement airBaltic qui entamera alors sa transition vers une flotte tout Bombardier. Le mois dernier, le CS300 a terminé une série de vols d’évaluation un mois durant en Europe et au Moyen-Orient, aux côtés d’airBaltic en vue de son entrée en service avec le transporteur letton. Le plus grand des deux derniers nouveaux modèles de Bombardier avait reçu peu avant, une certification européenne (le 7 octobre), Bombardier s’attendant maintenant à obtenir l’approbation de la FAA aux États-Unis d’ici la fin de l’année. 

air-journal_airbaltic-cs300-rolloutLa compagnie lettone à bas coûts basée à l’aéroport de Riga, qui opère encore 12 Boeing 737-300 et 737-500, a commandé ferme vingt CS300 de 148 places, qui viendront rejoindre ses douze Q400. Bombardier a enregistré 123 commandes pour le CS100 (entré en service chez Swiss) et 235 pour le CS300 plus 232 options (99 CS100 et 133 CS300).

Rappelons que parmi les huit nouvelles routes au départ de Lituanie et de Lettonie, annoncées par airBaltic pour le printemps 2017, figurent une liaison entre Vilnius et Paris et une autre entre Riga et Genève.

De même, durant la conférence avec les investisseurs cette semaine, Alain Bellemare a déclaré que la «collaboration stratégique » de Bombardier Aéronautique avec Comac, l’avionneur chinois, était presque terminée. Il signale d’ailleurs que cette collaboration a été signée en 2013, soit avant son arrivée à la tête de Bombardier en 2015, et « qu’il n’avait rien de plus à dire sinon qu’il n’y avait pas beaucoup eu de collaboration avec Comac. »

air-journal_Comac C919 rollout2Signé au Salon du Bourget en juin 2013, l’accord entre Bombardier et Comac appelait à une collaboration visant à tirer parti des «points communs entre les avions C919 et CSeries», y compris des volets particuliers des activités d’essai en vol des avions CSeries liés à des tâches autres que le pilotage, ou encore les domaines de vente et marketing, de services à la clientèle portant sur la formation, de publications techniques et de distribution de pièces.

http://www.air-journal.fr/2016-11-12-le-premier-cs300-dairbaltic-bientot-livre-5172508.html

Commentaire(s)

  1. Tix

    C’est vraiment un bel avion !
    Dommage de vendre encore de la technologie …

  2. Il manque plus qu’à sortir le C400LR a 200 places et airbus et boeing ont du soucis.

  3. Un véritable avion tout nouveau sur ce segment, c’est une bonne nouvelle!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter