XL Airways et La Compagnie : rumeurs de mariage confirmées

air-journal_xl-airways-la-compagnie

Le fondateur de La Compagnie Boutique Airlines a confirmé l’existence de négociations en vue d’un rapprochement avec XL Airways France, suite aux rumeurs qui avaient fait surface le mois dernier.

Interrogé par BFM Business le 18 novembre, le fondateur et président de La Compagnie Frantz Yvelin a évoqué des « négociations exclusives » entre sa société spécialisée dans le voyage d’affaires transatlantique et XL Airways France, spécialiste principalement saisonnière du voyage loisirs transatlantique et vers l’Océan indien. « Ce que je peux vous dire c’est qu’on n’a pas encore d’accord ferme », a-t-il déclaré, expliquant qu’il a également abordé le sujet d’un rapprochement capitalistique avec d’autres compagnies aériennes : « Aujourd’hui toutes les compagnies aériennes qu’elles soient grandes ou petites parlent avec tout le monde ». Mais le dirigeant précise qu’un « projet » avec XL Airways a été présenté aux instances représentatives du personnel ; ensuite « on verra si on va plus loin ».

Même si tout les sépare en apparence, une « logique de complémentarité » existe entre les deux transporteurs français Frantz Yvelin : « XL Airways fait en classe éco, notamment entre Paris et New York mais pas que, ce que nous faisons en classe business sur Paris et New York ». Les compagnies sont toutes deux basées à l’aéroport de Paris-CDG, desservent la Grosse Pomme (Newark pour La Compagnie, JFK pour XL) et ont une politique tarifaire low cost. Mais La Compagnie opère deux Boeing 757-200 configurés avec 74 sièges en classe Affaires, tandis que XL Airways France dispose de trois Airbus A330-300 et deux A330-200 (408 et 361 places, tous pris en leasing) et d’un Boeing 737-800.

La rumeur sur ces négociations était apparue le mois dernier, La Tribune expliquant alors le montage financier envisagé : XL Airways rachèterait officiellement La Compagnie, avec un paiement en actions. Les actionnaires de la seconde deviendraient donc propriétaires de la première et au passage de son tour-opérateur Héliades, un ensemble pesant 300 millions d’euros, « sans débourser le moindre centime ». La Tribune rappelait que XL Airways est sans actionnaire extérieur depuis deux ans, tandis que l’identité des actionnaires de La Compagnie est inconnue « à l’exception de celle de Charles Beigbeder (Motier, la holding de la famille Moulin, propriétaire des Galeries Lafayette, serait le plus gros actionnaire) ». Les synergies commerciales entre les deux compagnies sont difficiles à imaginer, et La Tribune rappelait en outre que sur le plan financier, XL Airways était dans le vert l’année dernière (et aurait une bonne trésorerie) alors que La Compagnie « n’est toujours pas à l’équilibre » (ses comptes ne sont pas publiés).

Le patron de XL Airways France, Laurent Magnin, proposait début octobre l’entrée dans son capital d’Air France pour contrer « l’agression » que représente l’arrivée de la low cost long-courrier French blue, filiale du groupe Dubreuil qui possède également Air Caraïbes (l’offre avait été rejetée pour ne pas énerver les pilotes de la compagnie nationale, un peu mieux payés mais travaillant moins). A La Réunion, Air Austral avait également envisagé de reprendre XL Airways, sans succès.

http://www.air-journal.fr/2016-11-21-xl-airways-et-la-compagnie-rumeurs-de-mariage-confirmees-5172922.html

Commentaire(s)

  1. Drôle d'attelage! - 21 novembre 2016 à 8 h 33 min
    Drôle d'attelage!

    C’est le mariage de la carpe et du lapin…….mais bon : si ça marche…

  2. Doudou

    Une vraie bonne nouvelle si cela se confirme. Avec la concurrence des nouvelles low-cost long courrier, les « petites » compagnies françaises doivent s’unir pour résister et concurrencer. Il ne manquerait plus que des discussions avec Corsair pour -peut être- créer une compagnie qui puisse rivaliser sérieusement face à Norwegian, Eurowings, French Blue qui monte doucement mais sûrement et bientôt AF avec sa nouvelle « los cost ». De toute façon, il est à parier qu’une de ces compagnies n’en sortira pas indemne, mais laquelle…. Gardons juste à l’esprit que les plus « grosses » ne sont pas toujours les plus solides.

  3. Mariage d’une cie qui perd de l’argent avec une autre qui en gagne très peu, voir pas du tout!! Un bel avenir en perspective!!!
    C’est sur qu’avec de tels montages ont va sauver le pavillon français. Vous rajoutez une pseudo LC AF qui n’en sera pas une et l’affaire est dans le sac. Pas de doute, le PDG de Norwegian tremble…..

  4. Attention aux erreurs d’infos :

    XL n’a que 2 A330-200 et 1 A330-300. 1 A330-300 est prit pour l’hiver en ACMI avec Air Transat et affrètement d’un A330-300 pour 1 mois.
    Et XL n’a plus de 737 depuis le début du mois.

    Dernière erreur : les A330-200 n’ont plus « que » 361 sièges et non 364.

  5. CALIFORNIA974

    Attendez que le petrole remonte et toutes ces compagnies vont prendre un beau bouillon

  6. Qui va aller au terminal 1 ou 2 xl au 1 ou la compagnie au 2 se rapprochement va changer de terminaux

  7. AN:
    Une « fusion » de capitaux ne veut pas forcément dire qu’il y aura des partages de codes ou un terminal commun.

  8. Étonnant si cela se concrétise ! Mais pourquoi pas si cela permet au pavillon Français d’exister. Dommage qu’une alliance corsair Xl ne soit pas envisagée car même profil de compagnies et flotte compatible avec les A330.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter