Air France : le Dreamliner à Montréal en mai 2017

air-journal_air-france-787-9-1er-vol

La compagnie aérienne Air France déploiera à partir de mai prochain son Boeing 787-9 Dreamliner entre Paris et Montréal, le deuxième appareil livré étant le premier utilisé sur une route transatlantique.

A partir du 1er mai, la deuxième rotation quotidienne de la compagnie nationale française entre sa base à Paris-CDG et l’aéroport de Montréal-Pierre Elliott Trudeau sera opérée en 787-9 Dreamliner, configuré pour accueillir 30 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 225 en Economie. Il décollera à 14h15 pour arriver à 15h45, le vol retour devant quitter le Canada à 19h45 pour se poser le lendemain à 8h25. Le site de réservation d’Air France affiche actuellement début mai 2017 ce vol et la première rotation (départ 11h35, retour 16h45) comme opérés tous les deux en 777-200ER ; notons que son communiqué mentionne pour le Dreamliner les vols AF344 et AF345, ce qui ne laisserait qu’une heure pour débarquer et embarquer les passagers à Montréal. Elle est en concurrence sur cet axe avec Air Canada, Air Transat et Corsair International (cette dernière depuis Orly).

La compagnie de l’alliance SkyTeam rappelle que son premier Dreamliner arrivera à Paris le 2 décembre (la route vers Le Caire inaugurera les vols commerciaux le 9 janvier), le deuxième devant être livré en avril 2017. Parmi les bénéfices du nouvel avion pour ses passagers, elle met en avant la connectivité wifi et surtout la nouvelle version de la cabine Premium qui « se positionne déjà parmi les meilleures du marché » : inclinaison jusqu’à 130° à l’intérieur d’une coque fixe (top 3 des meilleures inclinaisons) ; l’une des deux assises les plus larges du marché (51 cm) ; mousses et soutien lombaires adaptés aux différentes morphologies, espace entre 2 rangées qui atteint maintenant 102 cm (dans le top 3 du meilleur espace pour les jambes) ; rangements additionnels ; coque fixe, structure enveloppante qui préserve l’espace personnel et s’intègre parfaitement dans une cabine privative : 21 sièges répartis sur 4 rangées. Eléments essentiels du bien-être à bord, le fauteuil, mais aussi son environnement, ont été étudiés puis testés par des experts, ergonome, fournisseur, clients et personnels de la Compagnie pour réunir les plus hauts critères de confort.

Voyager en Premium, c’est aussi selon Air France « privilégier le bien-être en vol comme au sol et bénéficier d’attentions spécifiques » : parcours prioritaire à l’aéroport pour éviter les files d’attentes  (SkyPriority, dans plus de 1000 aéroports) ; 29 kg de bagages supplémentaires (par rapport à l’Economy) : 2 bagages de 23 kg en soute et 18 kg en cabine ; presse en téléchargement illimité avec l’appli Air France Press (quotidiens, magazines) ; et programme de fidélité Flying Blue pour bénéficier de services supplémentaires en accumulant des miles.

http://www.air-journal.fr/2016-11-25-air-france-le-dreamliner-a-montreal-en-mai-2017-5173157.html

Commentaire(s)

  1. Et la Norwegian passe en quotidien sur le CDG JFK dès l’été prochain et ouvre CDG Orlando en plus de doubler Los Angeles et Fort Lauderdale.

    Ici j’ai lu le low cost long courrier ne marchera pas, alors qu’il fonctionne chez nos voisins anglais et chez les scandinaves. Et la compagnie va s’attaquer à l’autre HUB d’AF KLM, Amsterdam.

  2. Sky « priority » ….. l’éligibilité à la priorité n’arrête pas de s’étendre, si bien que de plus en plus fréquemment les files sont plus longues pour les voyageurs empruntant les voies prioritaires …

    • Shôgun

      Pourquoi écrire n’importe quoi ?
      L’accès Sky Priority est réservé aux clients en classes Affaires ou Première, ainsi qu’aux membres SkyTeam Elite Plus (Flying Blue Gold pour AFKLM). Il n’y a qu’à l’embarquement que l’accès est étendu aux membres Elite zt aux passagers en Premium. Or, l’accès au statut Elite Plus est de plus en plus contraignant (les miles-statut et vols qualifiants étant attribués beaucoup moins généreusement que par le passé), et les places en classes F et J sont proportionnellement moins nombreuses. En outre, si par extraordinaire le hasard faisait que, ponctuellement, la file ordinaire soit moins longue que la file prioritaire, il vous suffit alors d’emprunter la première, personne ne vous refoulera.

      Bref, votre commentaire ressemble à une râlerie de nanti capricieux et jamais content.

    • Filoustyle

      Airbus qui copie Boeing ?
      Le fly by wire c’est Boeing ?
      Le premier Gros porteur bi-moteur c’est Boeing ?
      NON tous les gros porteur bi-moteur sont des descendants de l’A300B d’Airbus ne vous en déplaise et quand boeing a était à la traîne vis à vis des européens pour pas dire des français ils ont volés ou modifiés les règles (caravelle – DC9) Concorde,norme ETOPS pour tuer dans l’œuf nos innovations.

  3. Les heures citées correspondent au vol AF 344 (dans le sens CDG-YUL) et AF 347 (dans le sens YUL-CDG). Dans le communiqué d’Air France il faut donc lire AF 347 au lieu d’AF 345 (y’a quelqu’un qui a oublié de relire ledit communiqué avant de le publier…)
    De toutes façons y’a pas 36000 possibilités : soit AF342/AF345 soit AF344/AF347 (du moins dans la période  »printanière » à 2 vols journaliers (passage à 3 vols journaliers courant Juin)

  4. Filoustyle

    Ils ont trouvés l’argent ou pour les payer ? Aux dernières nouvelles ils avaient toutes les peines du monde à faire le chèque à Boeing ?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum