XL Airways renforce son programme d’hiver

air-journal_XL Airways A330 vol

La compagnie aérienne XL Airways France proposera cet hiver quatre vols par semaine vers la Guadeloupe et autant vers la Martinique, en plus des cinq nouvelles liaisons vers Tel Aviv, Saint-Martin, Varadero, Cayo Coco et Santa Clara.

La compagnie française basée à l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle veut « répondre à la demande croissante de soleil et de chaleur », et rappelle dans un communiqué le renforcement de son programme do vol hivernal. A commencer par les Antilles, où du 1er décembre 2016 et jusqu’au 30 avril 2017, XL Airways reprend ses vols en direction de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et Fort-de-France (Martinique). Avec quatre rotations par semaine entre la métropole et chaque aéroport contre trois l’an dernier, elle proposera 30% de sièges en plus à destination de la Guadeloupe, et 22% de plus sur la Martinique.

Côté nouvelles destinations, les vols vers Tel Aviv-Ben Gurion « ouvrent le bal » le 15 décembre, avec quatre rotations exceptionnelles (15, 19 et 26 décembre 2016, 2 janvier 2017), puis à partir du 4 avril prochain un « planning annuel » avec en moyenne deux rotations par semaine. Le premier vol pour Saint-Martin-Princess Juliana décollera le 18 décembre 2016, avec un départ programmé chaque dimanche jusqu’au 8 janvier 2017 puis chaque lundi du 16 janvier au 1er mai 2017.

Il sera suivi par les trois nouveautés à Cuba :la ligne vers Varadero le 19 décembre 2016, et enfin celles vers Cayo Coco et Santa Clara le 22 décembre 2016 à raison d’une rotation par semaine.

XL Airways France rappelle aussi ses autres destinations au départ de Roissy : La Réunion (également au départ de Lyon et Marseille), la République Dominicaine (Samana, La Romana et Puerto Plata, plus Punta Cana également au départ de Lyon et Nantes), et le Mexique avec Cancun. Les tarifs départ sur ces routes sont les suivants:

Destination Départ Tarif à partir de :
Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) Paris CDG 409 € TTC l’A/R
Fort-de-France (Martinique) Paris CDG 409 € TTC l’A/R
Tel Aviv (Israël) Paris CDG 161 € TTC l’A/R
Saint-Martin Paris CDG 464 € TTC l’A/R
Varadero (Cuba) Paris CDG 560 € TTC l’A/R
Cayo Coco (Cuba) Paris CDG 680 € TTC l’A/R
Santa Clara (Cuba) Paris CDG 560 € TTC l’A/R
Saint-Denis (La Réunion) Paris CDG 622 € TTC l’A/R
Saint-Denis (La Réunion) Lyon 622 € TTC l’A/R
Saint-Denis (La Réunion) Marseille 618 € TTC l’A/R
Samana (République dom.) Paris CDG 541 € TTC l’A/R
La Romana (République dom.) Paris CDG 481 € TTC l’A/R
Puerto Plata (République dom.) Paris CDG 541 € TTC l’A/R
Punta Cana (République dom.) Paris CDG 421 € TTC l’A/R
Punta Cana (République dom.) Lyon 465 € TTC l’A/R
Punta Cana (République dom.) Nantes 639 € TTC l’A/R
Cancún (Mexique) Paris CDG 592 € TTC l’A/R

Présidée par Laurent Magnin, XL Airways France emploie 661 collaborateurs et a transporté 800.000 passagers en 2014-2015. Basée à Roissy, elle exploite une flotte constituée d’Airbus A330-300 et -200, et dessert en long-courrier les Etats-Unis (New York, Miami, San Francisco et Los Angeles), la République Dominicaine et les Antilles donc, le Mexique (Cancún), Cuba (Varadero, Cayo Coco, Santa Clara), Israël (Tel Aviv) et La Réunion (Saint-Denis).

http://www.air-journal.fr/2016-11-29-xl-airways-renforce-son-programme-dhiver-5173352.html

Commentaire(s)

  1. pacha25

    ils ont combien d’appareils pour faire tout ça ?

  2. Lso

    Cela fait beaucoup de destinations pour 3 avions.
    Belle optimisation des rotations.
    A moins qu’il y ait souvent du wet lease?

    • En effet XL optimise bien sa flotte.
      AF devrait en faire de même, les A380 par exemple, déployés sur Shanghai, Hong Kong, Johannesburg décollent tard le soir et rentre tot le matin, et sachant que les A380 les plus tardifs atterrissent sur CDG en debut d’après midi (les Provenance de Miami et de Mexico) cela signifie qu’il reste au stationnement une demi journée sans volé alors qu’ils pourraient être aisément utilisé sur des destinations a forte demande (Beyrouth, Tel Aviv, London Heathrow) avant d’effectue leurs long-courrier du soir ….

  3. Sans oublier des vols sur NYC en wet lease.
    XL a 2 A332 et 1 A333 en propre et un A333 en dry lease avec Air Transat.
    Planning chargé cet hiver !

  4. Crewpower

    😘bonjour mdr très très bonne question ? Moi je n arrive pas à trouver des solutions pour comprendre .cette compagnie aérienne veut faire beaucoup avec peu …..✈✈✈✈c est fou .non ils ont loué un avion D air transat .tout sans équipage .ils affrettent aussi des vols .air caraibes fait pareil .cette technique marche très bien .les vols en affrètement coûtent moins cher que les vols xl .moins de mains D oeuvre. Pnt pnc français .air caraibes affrette air transat pour une durée de 4 à 5 mois avec équipage. Et ça les empêchent pas gagner des millions d’euros de chiffre d’affaires. 😆😆😆😆

  5. Autant Air Caraïbes est pragmatique quant à l’ouverture de lignes, autant eux c’est l’inverse, par la multiplication des ouvertures de lignes, même si je me dis qu’ils ont fait une étude de marché pour les ouvrire. Mais il vrai que ça pousse à se demander comment font ils avec peu d’avions dispo, et est ce rentable? Remplissent ils les avions?

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter