XL Airways et La Compagnie officialisent leur mariage

air-journal_xl-airways-la-compagnie

Les compagnies aériennes XL Airways France et La Compagnie Boutique Airlines ont officialisé jeudi leur rapprochement, créant « le premier groupe long-courrier à bas prix » et un « acteur important » sur la ligne ParisNew York.

Dans leur communiqué commun du 1er décembre 2016, les deux compagnies françaises confirment le rapprochement évoqué depuis plusieurs semaines, et s’inscrivent « dans la perspective d’offrir des produits ciblés et complémentaires, en particulier sur l’axe Paris-New York ». Le concept pourra s’élargir à d’autres routes, soulignent XL Airways et La Compagnie, qui se disent engagées « dans le même concept commercial d’une offre agressive à bas prix ». Le chiffre d’affaires cumulé des deux entités, plus de 400 millions d’euros, en fait le « premier acteur français long-courrier à bas prix » dans un « concept original », la maitrise de la classe Affaires et de la classe Economie avec deux marques identifiées. Le regroupement vise à assurer une maîtrise « profonde » des coûts d’exploitation des deux unités. Cette opération permet aux deux entreprises d’atteindre une taille critique et de développer une qualité d’offre au plus près de l’attente des clients, tout en se présentant comme un « acteur de premier plan » entre les aéroports de Paris et de New York.

Le nouvel ensemble XL Airways – La Compagnie sera dirigé par Laurent Magnin, qui conserve ses fonctions de PDG du Groupe XL et occupera également les fonctions de dirigeant opérationnel des deux compagnies. Cet ensemble rassemblera plus de 800 personnes dont deux tour-opérateurs : Héliades et Crystal. Chaque compagnie n’utilise qu’un seul type d’appareil, Airbus A330 pour XL Airways et Boeing 757 pour La Compagnie, « gage de simplicité d’exploitation ». Le chiffre d’affaires consolidé du groupe dépassera les 400 millions d’euros, tandis que des synergies seront appliquées « dans des délais très courts et cela sans impact social ». En se présentant comme le premier groupe long-courrier à bas prix en France, la nouvelle entité se pose en concurrente directe de la low cost Norwegian, qui propose désormais des vols transatlantiques au départ de Paris-CDG, et de French Blue – sans oublier le projet Boost d’Air France qui devrait voir le jour l’année prochaine.

Le capital des deux entreprises bénéficie du soutien « d’actionnaires de référence et de family offices français et internationaux », tous réunis dans Dreamjet Participations (holding d’origine de La Compagnie), précise leur communiqué. Frantz Yvelin a souhaité quitter ses fonctions dans le groupe afin de poursuivre d’autres projets, après plus de trois ans passés à la tête de La Compagnie durant lesquels il a conduit la phase de lancement opérationnel et a accompagné avec succès son rapprochement avec XL Airways. Le Conseil de Surveillance de la holding déclare à propos du « nouvel acteur de référence du secteur aérien et touristique » : « l’implication des actionnaires de DreamJet Participations démontre l’intérêt porté au pavillon français et à l’industrie touristique, fondamentaux pour l’économie de notre pays ».

Laurent Magnin, Président du Groupe XL et nouveau Président de La Compagnie, dit croire « à la force de l’aérien français, c’est ma bataille, mon énergie, celle de tous mes collaborateurs. Le parcours du Groupe XL a été remarquable avec notamment un développement exceptionnel sur les USA, sans soutien actionnarial depuis plusieurs années. L’exemplarité et l’investissement des salariés, associés à une marque formidable, auront été l’unique moteur du groupe. Ce nouvel actionnariat de référence nous permet maintenant une double carburation pour relever de nouveaux défis (…).Le consommateur veut des prix compétitifs associés à une visibilité de son produit. Nos entreprises agiront dans ce sens sous un label français dans le premier pays touristique du monde et qui doit le rester ». Frantz Yvelin, Président-Fondateur de La Compagnie et de Dreamjet Participations, rappelle que « créer et diriger La Compagnie, puis contribuer à ce rapprochement, aura été pour moi un incroyable challenge, un immense honneur, et une grande fierté. La Compagnie affiche une croissance constante, un taux de remplissage annuel d’environ 80%, et propose un service apprécié et reconnu. Je remercie tous ceux qui ont été à mes côtés durant toutes ces années pour leur soutien ainsi que tous nos passagers pour leur confiance. Surtout, merci à toutes nos merveilleuses équipes, au sol comme dans les airs, pour leur formidable dévouement. Elles ne savaient pas que c’était impossible, alors elles l’ont fait. Elles sont La Compagnie, désormais ».

XL Airways, précurseur français des vols long-courrier à bas prix, opère plus de 10 lignes ouvertes en moins de 5 ans. Engagée fortement sur l’Amérique du nord, la Caraïbe et l’océan Indien, elle pratique une politique tarifaire très agressive sur la Classe Économique dans un concept low-cost mais « XL », repas et bagage inclus. Au départ de Paris, elle dessert les États-Unis, la République Dominicaine, les Antilles, le Mexique, Cuba, l’Israël et La Réunion, également desservie depuis Lyon et Marseille. La Compagnie, lancée à l’été 2014, est à ce jour la seule compagnie aérienne au monde à offrir un service quotidien long-courrier entièrement Classe Affaires à des prix très inférieurs à la concurrence (jusqu’à 2 A/R par jour entre Paris et Newark, toute l’année).

http://www.air-journal.fr/2016-12-02-xl-airways-et-la-compagnie-officialisent-leur-mariage-5173475.html

Commentaire(s)

  1. Bravo , d’autant plus que le snpl AF a rejeté le projet BOOST d’Air France  » c’était prévu d’avance » ,donc rien a craindre pour leurs low cost pour l’instant.

  2. Bravo le SNPL d’AF !
    A force de grève acharner, refus de travailler, rejeter des plans pour sauver l’entreprise qui VOUS emploies, vous avez gagner !
    Gagner quoi ? Le droit de faire une gréve du travail illimité sans préavis le temps de chercher une autre compagnie qui vous offrira les même conditions de travails (les pilotes d’AF volent bcp moins que toute les autres compagnies EU voir aussi US).

    AF a récemment exprimé :
    – 35% des lignes LC ne sont pas rentables.
    – 80% des lignes MC ne le sont pas non plus.

    Créer une low-cost avec 20% de couts en moins qu’AF pour reprendre ses lignes et ainsi ne pas se retiré de ces marches potentielles et ré-organisé le réseaux d’AF pour se placé sur d’autres marché parait être intéressant. Air Canada, Lufthansa et d’autres l’ont faites, ultime moyen pour contrer les low-cost long courrier qui commencent a bien s’implanter (Norvegian qui a fait la demande d’ouverture de ligne vers l’Afrique et L’Asie au départ de CDG). Pour ce qui est du MC c’est déjà bien trop tard et on en voit les résultats…

    L’unique solution serait de repartir de 0 et restructuré sur de nouvelles bases, moins de syndicats / Cancéreux Du Travail / grévistes dans l’âme.

    Je souhaite une longue vie a AF même si cela parait complique de voir comment elle pourrait tenir 3-4 ans de plus (il suffirait d’un rebond des prix du pétrole et …. THE END).

  3. Réponse qui n’a rien à voir avec l’article, @a330-200 vous faites mention du lieu d’hébergement des équipages AF dans un autre article; pour des raison de sûreté il serait préférable d’éviter de divulguer ce genre d’info sur la place publique.

  4. A330-200

    @ERJ195

    Vous avez certes raison,toutefois ,le Pérou est un pays assez sur et de plus c est de notoriété publique,comme tout le monde sait que les équipages sont loges a Rio dans un célèbre hotel de Copacabana.

    Je ne l aurais pas fait pour un pays francophone ou a risque tel que le Venezuela ou la Colombie; de plus ce ne sont pas des VIPs et le risque est relatif ( surtout sur un site d aviation francophone).

    Si j avais donné les mêmes arguments sans donner le nom des établissements,certains auraient dits que j inventais et auraient niés la réalité et les tarifs donnés.

  5. Pet

    « Divilguer sur la place publique » des secrets de Polichinelle.
    Ha ha ha ! La poilade…

    S’il est certains pays à « risque » on voit trop souvent le staff frimer (mais qui impressionnent ils encore??) ds les lobbys d’hotels étoilés de leurs barrettes..

    Il faut mettre un sérieux filtre en fumant la moquette.

    En parlant d’hotels. les Hyatt Shinjuku ou Hilton Tokyo sont exorbitants.
    Ne pt on loger ces Messieurs et Dames à l’aéroport? C’est moins glam mais beaucoup moins cher.

    • A330-200

      C est exactement ce que fait CX a Paris ,l équipage est au Novotel convention et wellness a Roissy,les y ayant croisés plusieurs fois.

      Sans les mettre forcement a l aéroport ,un hotel 3 étoiles de bonne qualité et calme est largement suffisant et permettrait des belles économies.

      • Pet

        Absolument d’accord.
        N’y a t il d’autre B&B à Rio que le Sofitel Copa offrant la plus belle vue sur la plage + Pain de Sucre à l’horizon??
        Mais chut! Secret d’Etat!
        Pas inintéressant pour le pax de savoir comment se décompose le prix d’un billet Y ou F et quelle part permet de régaler la galerie dans les hotels de luxe.
        Même si les tarifs sont négociés, qques économies s’imposent, chez AF comme cela se passe ds ttes les entreprises.

        • Ex CCP à la retraite - 3 décembre 2016 à 8 h 55 min
          Ex CCP à la retraite

          Chaque fois que je suis allé à Rio en hébergement a l’hôtel dont vous parlez, j’avais une chambre donnant sur la rue à l’arrière, avec tout le trafic , les embouteillages et le bruit qui va avec…..et ceci en CCP, alors les HOT/STW je vous dit pas: la meme rue passante/bruyante et en plus en étages hyper bas donc quasiment sans soleil vu la hauteur des immeubles en face…..donc question rêve…ca restait à l’état de rêve…..

  6. Ah la jalousie… c’est moche 😀

  7. Idée de débat: AF pourrait rachetée ces 2 compagnies maintenant regroupées dans le cadre du projet BOOST plutôt que de créer une compagnie de A à Z…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum