Un trafic en hausse de 17 % en 2015 à Abou Dhabi

Air-journal-Abou Dhabi terminal1

Le gestionnaire de l’aéroport d’Abou Dhabi, hub d’Etihad Airways, a annoncé ces chiffres de trafic 2015, avec un bond de 17,2 % de son trafic passagers par rapport à 2014, soit 23 millions de passagers.

Pour la première fois, la plateforme aéroportuaire d’Abou Dhabi a dépassé les 2 millions de passagers mensuels, et ce à quatre reprises : en juillet, août (plus de 2,5 millions, le mois le plus fréquenté de l’année), septembre et décembre (plus de 2,1 millions, 2ème mois le plus fréquenté de l’année 2015).  Le premier trimestre a quant à lui enregistré une hausse de trafic record de 21,1 %.

Une grande partie de l’augmentation du trafic peut être attribuée à la forte performance d’Etihad Airways dont c’est le hub et qui dessert 116 destinations passagers et fret dans le monde entier. La compagnie aérienne nationale des Emirats Arabes Unis a transporté en effet 17,4 millions de passagers en 2015, en hausse de 18,4 % par rapport à 2014. C’est 74 % du trafic total de l’aéroport des Emirats. L’expansion de son réseau grâce aux partenaires dans lesquelles elle a investi comme Alitalia et Jet Airways a contribué à un plus grand nombre de passagers vers l’Italie, l’Inde et les Etats-Unis, avec des croissances à deux chiffres.

Le nombre de mouvements d’avions a augmenté de 11,6 % (à 172 819 mouvements).

Dans le détail, le trafic passagers vers les Etats-Unis a enregistré un bond de 39,4 % l’année dernière grâce au lancement de plusieurs routes par Etihad. De même, l’introduction de l’A380 sur sa ligne entre Abou Dhabi et Londres Heathrow a contribué à la forte augmentation de trafic vers le Royaume-Uni (+ 27,5 %). Les autres routes les plus populaires en croissance de trafic incluent l’Australie en hausse de 30 % et l’Allemagne (+ 15 %), indique Abou Dhabi Airports. Tout compris, les cinq plus fortes destinations depuis Abou Dhabi en 2015 étaient l’Inde, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Arabie saoudite et les Etats-Unis qui, ensemble, ont enregistré plus de neuf millions de passagers.

Rappelons qu’Etihad Airways a investi, pour accélérer sa croissance, dans le capital de sept compagnies aériennes telles qu’Alitalia (49 %), Air Berlin (9,2 %), Air Serbia (49 %), Air Seychelles (40 %), Darwin Airline renommée  Etihad Regional (34 %), Jet Airways (24 %) et Virgin Australia (24,2 %).

http://www.air-journal.fr/2016-01-31-un-trafic-en-hausse-de-17-en-2015-a-abou-dhabi-5157370.html

Commentaire(s)

  1. Bravo Abu Dhabi…jolie performance ! Surtout, s’il on prend en compte que 60ans plutôt, ce n’était qu’un petit village de pêcheurs……. Bravo

    • Vincent

      « Bravo Abu Dhabi » : encore un message sponsorisé !

      Abou Dhabi soutenant financièrement les autres émirats en grandes difficultés (essentiellement Dubaï), se retrouve désormais confronté lui-même à un chute spectaculaire des cours du baril, ce qui plombe gravement les comptes de ce micro Etat (cf. l’effondrement des cours de l’Abu Dhabi General Index).

      Les 60 années à venir risque d’être beaucoup moins florissantes que celles passées.

  2. ANA et JAL suppriment leurs surcharges carburant.

    L article est plein de mensonges :
    « La compagnie de Star Alliance (ANA) et sa rivale de Oneworld (JAL) doivent annoncer leur décision dans le courant février, la disparition totale de la surcharge devant intervenir à partir du début avril. Elles rejoindront alors les Korean Air, Asiana Airlines, AirAsia, Qantas, Virgin Australia ou autres chinoises Air China, China Eastern Airlines, China Southern Airlines et Xiamen Airlines (voire la défunte Transaero) qui ont toutes supprimé cette pratique depuis longtemps. En Asie, on remarquera que Cathay Pacific n’a toujours pas touché à la sienne, et que Singapore Airlines n’a fait que baisser la sienne. »

    FAUX : Cathay supprime sa surcharge avec effet dès ce 01 février.
    FAUX : QANTAS ne l’a toujours pas supprimée, tout comme Emirates, China Eastern et autres de la région.

    Avant d’écrire de telles contre vérités, Air Journal devrait vérifier ces éléments sur les sites des compagnies, à moins que vous ne soyez payé par des compagnies qui facturent toujours plus de 400 euros de surcharge entre l Europe et l Océanie !!!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter