Emirates : animaux, football et passager clandestin (vidéo)

air-journal_Emirates football

La compagnie aérienne Emirates Airlines dispose désormais de cinq Airbus A380 au fuselage décoré en faveur de la protection des animaux sauvages, et a fait décoller à la suite sept appareils décorés aux couleurs de clubs de football. Le passager clandestin chinois découvert à Dubaï n’était lui pas prévu.

La compagnie des Emirats Arabes Unis a dévoilé le 31 mai 2016 son cinquième A380 revêtu de la livrée spéciale de soutien à « United for Wildlife », qui regroupe sept des ONG de protection de la nature les plus influentes du monde, associées à la Fondation Royale du Duc et de la Duchesse de Cambridge et du Prince Harry (une maquette au 1/3 pesant 45 tonnes du même avion trône désormais sur un rond-point près de l’aéroport de Londres-Heathrow). Emirates Airlines rappelle dans un communiqué qu’elle s’est fixée pour mission d’attirer l’attention sur « le danger que représente le trafic d’animaux sauvages pour la survie de certaines espèces les plus emblématiques et les plus menacées de la planète ».

air-journal_Emirates animaux A380Ces six derniers mois, en faisant voler ses quatre A380 aux couleurs d’United for Wildlife, Emirates « a fait passer son message contre le commerce illégal d’animaux sauvages tout autour du monde » : depuis novembre 2015, les quatre appareils ont parcouru plus de 4,2 millions de kilomètres en plus de 800 vols, « pour le plus grand plaisir des clients, des globe-trotters et des curieux de 34 villes sur cinq continents ». Plus tôt dans l’année, en tant que membre du groupe d’intervention d’United for Wildlife dans les transports, Tim Clark avait signé au nom d’Emirates la Déclaration de Buckingham Palace. Cet acte rédigé par des représentants de tout le secteur des transports, énonce plusieurs actions clés à mettre en œuvre pour renforcer la lutte contre le trafic d’animaux sauvages « en comblant les failles actuellement exploitées par les criminels dans les transports et les douanes ».

air-journal_Emirates animaux maquetteOutre ses efforts visant à la prise de conscience de la question par les consommateurs, Emirates travaille en collaboration avec des organisations internationales pour former et mieux équiper le personnel au sol et des agents de fret afin que ceux-ci puissent identifier les produits d’animaux sauvages en transit, et savoir comment réagir. Sachant que les documents requis pour l’import-export de certains de ces produits sont bien souvent des faux, Emirates a également décidé de ne plus transporter de trophées de chasse.

Côté football, la compagnie émiratie a réalisé une jolie chorégraphie, faisant décoller dans la même journée sept A380 et Boeing 777 décorés aux couleurs de six clubs dont elle est sponsor : Arsenal (deux avions), Real Madrid, Paris Saint Germain, Hambourg SV, Benfica Lisbonne et AC Milan. Soit un total de 1,5 milliards de fans touchés par le support d’Emirates Airlines au football, dont certains ont bien du voir les avions décorés depuis 2015 : les sept appareils ont depuis effectué 1800 décollages et 12.000 heures de vol.

Pas de trafic ni de sport pour l’adolescent chinois de 16 ans, mais la volonté de voyager entre Shanghai et Dubaï : le jeune passager clandestin originaire du Sichuan a été découvert vendredi dernier alors que le personnel au sol déchargeait la soute à bagage d’un A380 d’Emirates Airlines. Il a déclaré à la police que les neuf heures de vol avaient été « confortables », et expliqué son geste par une rumeur disant qu’il pouvait gagner 490 dollars par semaine à Dubaï, la ville étant pleine d’or et la vie dans les Emirats luxueuse. Et qu’il n’avait pas peur d’aller en prison, de toute façon plus confortable « avec sa nourriture et son eau gratuite » que sa ville natale. Le consulat chinois a été contacté.

http://www.air-journal.fr/2016-06-03-emirates-animaux-football-et-passager-clandestin-video-5163985.html

Commentaire(s)

  1. Le dernier paragraphe est vraiment très triste.

  2. Nom
    Publié le 3 juin 2016

    Ha ha ha ! Animaux sauvages, Prince Harry, Wildlife!
    Venant de Dubai, il faut se pincer pour le croire, quand on voit la dévastation absolue de la nature sans foi ni respect pour construire cette opérette.
    Les taux de pollution sont alarmants, le modèle économique forcené repose sur des principes d’il y a quarante ans, et la WildLife a été réduite à néant.

    Mais on pt toujours signer des protocoles et peindre des avions. Il y aura bien assez d’esprits simples pour s’en extasier.

  3. Publié le 3 juin 2016

    Personnellement la cause des animaux est juste, respecter la convention de Washington est indispensable, mais je crois pas que ça va plaire aux clients qui vont en safari de ne plus pouvoir ramener des trophées de chasse, il passeront sûrement à la concurrence.

    Ça sera drôle le jour où un supporter de foot débile (désolé pour le pléonasme) refusera de monter dans l’avion car il est aux couleurs d’une équipe adverse…

    Du point de vue purement esthétique, je trouves que ces livrées ne sont vraiment pas terribles.

  4. Lso
    Publié le 3 juin 2016

    Oui pas terrible ces livrées partielles, on dirait des autocollants.

  5. Il ne pense pas repeindre un avion aux couleurs d’une ONG qui protegerais les ouvriers Pakistanais réduits à l’état d’esclaves a Dubaï…

    • Nom
      Publié le 4 juin 2016

      ON.. G: c’est quoi ?
      Esclaves? Travailleurs exploités, prétendant avoir des Droits?
      Protection? Respect?
      Inconnus ds les lexiques locaux, donc ils ont repeint les avions avec ce qu’ils avaient vu à la télé.

  6. Nice va probablement être la prochaine destination européenne pour l’A380 d’Emirates..

  7. Publié le 4 juin 2016

    l’histoire de petit chinois est triste, c’est très touchant si emirates airlines croit vraiment à son soutien aux ONG il faut qu’elle aide ce pauvre garçon.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum