Crash AirAsia QZ8501 : des débris et des corps retrouvés

air-journal_AirAsia QZ8501 body

Des débris provenant de l’avion de la compagnie aérienne low cost Indonesia AirAsia, disparu dimanche entre Surabaya et Singapour, ont été retrouvés en pleine mer, et plusieurs corps ont été repêchés par les équipes de sauveteurs. Sept membres d’équipage et 155 passagers se trouvaient à bord du vol QZ8501.

air-journal debris airasia image armee indonesienne1Les traces de l’Airbus A320 de la filiale indonésienne d’AirAsia ont été découvertes le 30 décembre 2014 à environ 160 kilomètres au sud-ouest de Pangkalan Bun dans l’île de Bornéo, à une dizaine de kilomètres de la position où les radars du contrôle aérien indonésien avaient perdu sa trace. Soelistyo, directeur de l’agence indonésienne de recherches et de secours Basarnas (Badan Sar Nasional), a confirmé être « sûr à 95% » qu’il s’agissait bien de débris « de l’avion d’AirAsia », l’armée ayant annoncé ce mardi matin avoir détecté « environ 10 grands objets et de nombreux petits objets» de couleur blanche ou orange.

air-journal debris airasia image armee indonesienneLes photos montrent des objets ressemblant à un toboggan d’évacuation, à un gilet de sauvetage, une porte d’avion et ce qui pourrait être un réservoir d’essence. Ces débris seront récupérés et analysés à Belitung, afin de confirmer qu’ils font bien partie de l’A320 d’Indonesia AirAsia. Un certain nombre de corps ont déjà été repérés par un hélicoptère, et auraient déjà été récupérés par un navire de la marine indonésienne. Une « ombre » a été également détectée qui pourrait être l’épave de l’avion, ont ajouté des officiels.

L’Airbus A320 avait disparu dimanche des écrans radar du contrôle aérien indonésien 42 minutes après avoir quitté l’aéroport de Surabaya-Juanda en direction de Singapour-Changi. Les pilotes ont demandé à dévier de leur trajectoire afin d’éviter une masse nuageuse, plusieurs orages étant enregistrées dans cette zone, puis le contact avait été perdu. Parmi les 162 personnes à bord se trouvaient 155 Indonésiens dont tous les membres d’équipage à l’exception du copilote français, trois Sud-Coréens, un Britannique, un Singapourien et un Malaisien.

Mise à jour : seulement 3 corps ont été repêchés jusqu’ici par un bâtiment militaire de la marine indonésienne, et non 40 comme précédemment annoncé. Les équipes de recherche ont également repêché des valises appartenant aux passagers du vol QZ8501.

air-journal debris airasia valise image straits time

http://www.air-journal.fr/2014-12-30-crash-airasia-qz8501-des-debris-et-des-corps-retrouves-5131810.html

Commentaire(s)

  1. beb

    C’est quand même bisarre qu’il n’y ait pas ce phénomène de remonter de débris ou de corps pour celui de Malaysia qui s’est abimé en mer on ne sait ou.

    • Thomas

      Des débris sont probablement remontés a la surface. Le problème c’est qu’on ignore totalement où il est allé. C’est donc plus dur de pouvoir les apercevoir.

    • BOEING 777-300ER

      Le problème du vol MH 370, c’est que quelqu’un a éteint le transpondeur et que pendant que l’avion n’était plus sur les écrans radars, ce dernier a continué à voler quelque part. Certains avancent même que l’avion est « caché » sur une île déserte.

  2. Nykeeo

    Selon Europe 1 , plus de 40 corps ont étés repêchés

  3. Les débris de corps ont été aperçus dans la mer de Java à environ 11 nm de Paulo Belitung. Soit 10 nm de la dernière position radar connue.

  4. Nykeeo

    Asiana a eu un accident ?

  5. Hervé, ce forum n’est pas fait pour régler tes comptes avec Air France!

    D’autre part, ce ‘post’ a trait au crash du QZ et non pas du MH…..donc tu es totalement à côté de la plaque…..Demande à ton infirmière d’augmenter ta dose de calmants!

  6. J'me marre

    Chacun sera libre d’y croire…ou pas…

  7. Monsieur L. , auriez vous la gentillesse, avec toute la finesse d’esprit qui vous caractérise, la justesse et la rigueur de vos analyses (et une profonde et admirable modestie), d’attendre le résultat de l’enquête avant d’affirmer que vous auriez su éviter ce crash? En plus, j’ai lu quelque part que je CDB etait un ancien pilote de F16…

  8. MoMo

    Hervé L, sérieux vous vendez du rêve !!! Soit vous êtes un pur fake soit un il y a breaker qui a sauté chez là haut !!

    Et avec une toute petite estime de soit en plus !!! Le Vendetta de l’aérien ^^

  9. why not

    tout à fait d’accord avec FCB.
    De surcroît, le mot « honteusement licencié » me paraît bien mal venu quand on regarde le contenu de la lettre qui t’a été adressée par la direction des opérations AF.
    Pour les curieux et les autres, voici ou revoici un peu de vérité, histoire de remettre l’église au milieu du village.
    http://www.jumboroger.fr/herve-labarthe-pilote-de-ligne-une-regrettable-erreur-de-casting/
    ( la lettre de licenciement est visible dans l’onglet orange au-dessous de l’article de Christian Roger)

  10. Vincent

    HERVE L, votre commentaire serait intéressant s’il n’était entaché d’autant d’autosatisfaction et d’un sentiment de persécution pathologique : « De par mon expérience , je pense … avoir un avis hautement éclairé » ; « Connu et reconnu par tous pour la finesse de mon esprit, la justesse et la rigueur de mes analyses, je peux vous affirmer solennellement que cet accident ne serait jamais arrivé si quelqu’un de la même valeur qu’un Pilote de ma génération et de ma trempe avait été aux commandes » ; « j’aurai su comment éviter cette tragédie ».

    Je suis de la même génération que vous, et même si je ne suis pas passé par l’Armée de l’Air, je crois avoir également quelques compétences, aussi lacunaires soient-elles.

    1. Lorsqu’un pilote devient à ce point si sûr de lui et de son exceptionnel niveau, il est plus qu’urgent de le suspendre tant il devient dangereux. Ma petite expérience de plus de 20 000 h de vol m’a appris que chaque vol est différent et remet en cause nos compétences.

    2. On ne commente jamais un crash avant d’avoir eu accès à l’intégralité du rapport d’enquête. Celle-ci étant loin d’être publiée puisqu’elle n’a même pas débuté, personne ne sait actuellement ce qui s’est produit. En l’état, il est donc pour le moins scabreux, voire même choquant, de mettre en cause l’équipage.

    3. Sans en tirer la moindre conclusion sur les causes de ce crash, il est vrai que la formation des pilotes est aujourd’hui très différente de ce que fut la nôtre. Un pilote est désormais formé pour planifier et gérer des automatismes, et non pour piloter, jusqu’à en oublier les fondamentaux comme le décrochage (alors que tout pilote privé d’aéroclub maîtrise les limites de son domaine de vol). C’est ainsi que l’on voit des pilotes avec seulement 180 h de vol lâché en ligne chez AIR FRANCE (et l’on nous promet bientôt des formations accélérées sur seulement 80 h) : il s’agit là en effet d’une hérésie.

  11. beb

    Merci Hervé L pour cet vision du crash.
    Je trouve très interessant les reportages sur les crashs.

  12. Grand Bouquetin

    Je ne crois en rien au message d’Hervé. C’est un Fake ou un troll comme vous voulez.
    Sinon, si c’est vrai, merci de postuler à « Toute une histoire » sur France2. Ca doit les intéresser eux. Pas nous…

    • Alain Lebas

      Il est possible que ce soit un fake. L’IP de Hervé L. qui a posté aujourd’hui n’est pas le même IP que celui de Hervé Labarthe qui a publié par le passé des commentaires sur Air-Journal.
      A suivre…

  13. Hervé L : Je crois plutôt que tu as les chevilles qui enfle et tu est bien prétentieux pour prétendre qu’avec toi aux commandes cela ne serait jamais arrivé mon pauvre ami.

  14. 2014 année bien triste pour le transport aérien. L’aviation ne ne deviendrait-elle le transport le plus sûr au monde ?

    Hervé L, un trop haut niveau d’assurance peut avoir aussi de graves conséquences sur le déroulement d’un vol, les pilotes ne devraient-il pas rester humbles ?!?

  15. 2014 année bien triste pour le transport aérien. L’aviation ne ne deviendrait-elle plus* le transport le plus sûr au monde ?

  16. ENcore un fou dans la nature

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum