Aéroport de Marseille : baisse du trafic et lancement du MP1

air-journal_aeroport-marseille.jpg

L’aéroport de Marseille-Provence a enregistré en 2014 une baisse de -0,9% de son trafic, un résultat fidèle à ses prévisions malgré l’impact de la grève des pilotes d’Air France. Après avoir achevé les travaux au MP2 réservé aux compagnies aériennes low cost, il va lancer le réaménagement des Halls 1,3 et 4 sous l’appellation MP1.

Les 8.182.237 passagers qui ont franchi l’année dernière les portes de l’aéroport marseillais représentent une baisse de trafic de -0,9%, mais sans les quelques 120 000 voyageurs « perdus » lors de la grève des pilotes de la compagnie nationale pendant quinze jours en, septembre, son record de trafic aurait sans doute été battu. Marseille-Provence avait anticipé un recul de -0,5% à -1% au début 2014, après une baisse de -0,4% l’année précédente. L’aérogare principale a vu son activité reculer de -2,4%, mais le terminal MP2 est sujet de satisfaction puisqu’il a pour la première fois franchi la barre des 2 millions de passagers (+3,7% par rapport à 2013). Ce qui permet au gestionnaire de présenter « un niveau de trafic stable, malgré un contexte national peu favorable, avec les importantes grèves de syndicats de compagnies aériennes et les freins liés à l’absence de droits de trafic sur certaines grandes destinations internationales ». Les vols internationaux représentaient 58% de son activité en 2014.

Après avoir inauguré en novembre l’extension et la modernisation de son aérogare low-cost MP2, Marseille-Provence continue à mener son plan d’investissement, qui vise à positionner la 4ème plate-forme aéroportuaire de France au niveau des grands aéroports internationaux en termes de qualité de service proposée aux passagers et compagnies aériennes. Dès 2015, la nouvelle aérogare MP1, une nouvelle marque, apportera « une cohérence globale et une plus grande lisibilité à l’ensemble architectural, aujourd’hui hétérogène, allant du Hall 1 au Hall 4. La première phase de cette transformation, qui débutera dans les prochaines semaines par un investissement de 14,5M€, reconfigurera l’ensemble des accès et voieries de l’aéroport pour un accès plus facile aux parkings, un trafic plus fluide et pour rendre le parvis aux piétons. Suivra la construction d’un coeur d’aérogare MP1 entre les Halls 1 et 4 actuels, pour améliorer l’expérience des passagers, renforcer l’efficacité opérationnelle et augmenter la capacité et la qualité d’accueil. Ce coeur d’aérogare permettra notamment d’améliorer l’accueil des touristes sur le territoire Provence avec de nouveaux équipements qui présenteront dès l’arrivée un « show-room » du territoire Aix-Marseille-Provence et plus généralement du sud de la France. Enfin, une nouvelle jetée côté piste permettra d’étendre la capacité d’accueil d’avions, notamment gros porteurs.

On retiendra aussi qu’avec 53 345 tonnes de fret avionné (+3%) et 46 988 tonnes de fret express (+3,2%), Marseille-Provence « maintient sa place de première plate-forme régionale française et de 1er aéroport de la méditerranée occidentale sur l’activité de fret express, devant Rome et Barcelone ».

http://www.air-journal.fr/2015-01-09-aeroport-de-marseille-baisse-du-trafic-et-lancement-du-mp1-5133046.html

Commentaire(s)

  1. Chapouille
    Publié le 9 janvier 2015

    Un trop grand nombre d’aéroports voisins et concurrents (Montpellier, Béziers, Toulon, Avignon, Montpellier, Nice, Marseille) nuisant à l’essor de tous conduiront irrémédiablement au déclin de certains.

    • Dire que l’aéroport de Montpellier gêne l’aéroport de Marseille … La distance entre ces deux aéroports est suffisamment importante pour qu’ils n’aient pas la meme zone de chalandise. Nice et Marseille réussissent manifestement à ne pas trop se marcher dessus (il faut dire que les conditions de circulations entre Nice et Marseille …). Après entre Montpelliers, Nimes, Beziers et Carcassonne la effectivement je me dis que ça fait beaucoup.

      • L’aéroport de Montpellier a sa propre zone de chalandise et se justifie totalement, à plus forte raison Nice. Avignon n’a qu’un trafic anecdotique. L’aberration vient plutôt de la prolifération des aéroports en Languedoc .Nîmes n’est qu’ 50 km de MPl, Béziers à 60. Ces deux aéroports sont totalement superflus.

        • malheureusement il y en a beaucoup en france: beaucoup de petites villes veulent leur aéroport car c’est soit-disant un accélérateur de developpement: or ces aéroports sont des gouffres financiers; il en va de même pour le tgv!le problème ce sont les élus!!

        • rantanplan
          Publié le 9 janvier 2015

          Pas qu’en Languedoc-Roussillon malheureusement : Midi Pyrénées, TLS, Carcassonne,Tarbes,Albi,Agen,Rodez… et en Aquitaine (ou limitrophes) BOD, Pau, Biarritz,Tarbes, Bergerac, Périgueux, Agen, Brive, Angouleme, La Rochelle, le tout étant entre 1 ou 2h en voiture de BOD, 30mn parfois en train…. quel gachis !

          • En midi-Pyrénées il y a 4 aéroports : Castres, Toulouse, Rodez et Tarbes. Concernant Toulouse je vais évoquer 2 chiffres : 7,5millions de passagers dont 2,3millions sur la seule ligne vers Orly (+ près de 900000 vers CDG) et le TGV n’est pas prévu avant 2024. Concernant Albi c’est plus un aérodrome « loisirs » dont les coûts sont sensiblement moins important que sur un aérodrome accueillant du trafic commercial (contrairement à ce qu’on peut penser l’aviation dite générale ou de loisirs est bien développée en France). Il est difficile de dire que l’aéroport de Castres est totalement inutile tant que l’accès à cette ville par la route ou le train n’est pas meilleur et qu’ils n’ont pas eu la folie des grandeurs (aérodrome pouvant accueillir au max des ATR et avec une aérogare en conséquence). Pour Rodez l’accès routier ou ferroviaire à Toulouse n’est pas bon non plus … et je ne parle pas de l’accès ferroviare à Paris. Après j’ai du mal à me prononcer sur la taille de l’aéroport par rapport à la ville. Pour Tarbes il n’est pas la peine de rappeler qu’un seul aéroport aurait suffit pour Tarbes et Pau.

  2. Zion
    Publié le 9 janvier 2015

    En espérant que les travaux aboutissent cette fois ci à quelque chose de cohérent. Pour la voirie c’est bien, maintenant il faut rendre les P2 et 8 plus accessible (surtout P2 qui est un nid à taule froissée).
    Pour le hall 4, j’espère que les travaux se concentreront surtout sur la zone arrivée. Pour le reste il y a beaucoup à faire pour que cet aéroport devienne une platte forme plus importante et beaucoup reste à faire coté piste (tapis bagages, zone arrivée, stockage du matériel et j’en passe).

  3. MArseille est quand même la 2eme ville de France, elle se doit d’avoir un aéroport (et un traffic) digne de ce nom.

    Je suis donc content pour l’aménagement du futur MP1

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter