Vol MH17 : des preuves validant la thèse d’un missile sol-air

Jeroen Akkermans , un correspondant de RTL News, a fait examiner des fragments issus du crash du vol MH17 de Malaysia Airlines abattu en juillet 2014 au-dessus du Donbass, au sud-est de l’Ukraine. Ils apporteraient la preuve que le vol MH17 a bien été abattu par un missile sol-air BUK, de fabrication russe.

Alors que les explications contradictoires sur le vol MH17 abattu en plein vol, avec 298 personnes à bord le 17 juillet dernier, continuent de polluer les relations entre Ukrainiens et occidentaux d’une part, et les russes d’autre part, un élément retrouvé sur les lieux du crash, pourrait prouver pour la première fois que le Boeing 777 de Malaysia Airlines a bien été abattu par un missile sol-air de fabrication russe.  Car un fragment de métal, retrouvé en novembre dernier par un correspondant d’un média néerlandais, dans le village de Hrabove, proche du site du crash correspond bien à un bout de missile sol-air Buk. « Les débris jonchaient toujours le sol d’une vaste zone sans surveillance. J’ai trouvé plusieurs fragments “suspects” parmi les débris du cockpit. Des fragments qui ne semblaient pas appartenir à l’avion», précise le journaliste. Sur l’un des fragments, on distingue une lettre de l’alphabet cyrillique. Après analyse par des experts internationaux, ils proviendraient bien d’un missile anti-aérien BUK, de fabrication russe.

La chaîne néerlandaise s’est engagée à remettre ces fragments au Bureau néerlandais de sécurité, chargé de l’enquête. L’enquête se poursuit d’ailleurs à nouveau in situ, avec l’envoi d’une nouvelle équipe sur place composée de 12 membres de la police et de la Défense. Ils y visiteront un site du crash auparavant inaccessible pour des raisons de sécurité, et y collecteront de nouveaux débris rassemblés par les autorités locales.

Rappelons que Russes et séparatistes pro-russes affirment que le B777 de Malaysia Airlines a été abattu par un avion ukrainien SU-25. De leur côté, le gouvernement ukrainien et les Occidentaux, Etats-Unis en tête, affirment qu’il a été abattu par un missile sol-air « venu de Russie ».

http://www.air-journal.fr/2015-03-22-vol-mh17-des-preuves-validant-la-these-dun-missile-sol-air-5141258.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 22 mars 2015

    le commun des mortels verra-t-il un jour la couleur de ces preuves ? je parle bien sûr des débris, pas de l’appareil photo qui aura servi à prendre en photo les preuves !!!

  2. Vincent
    Publié le 22 mars 2015

    « Jeroen Akkermans , un correspondant de RTL News ».

    Quel est ce pseudo-scientifique autoproclamé ? Où sont les preuves ?

    C’est une farce !

  3. Publié le 22 mars 2015

    Le commun des mortels saurait que l’Ukraine dispose d’une dizaine debatteries de BUK (SA-11) et que le SU25 a une altitude maximum de 7000m , et je doute que le 777 de malesia volait a cette altitude, et étant un avion d’attaque au sol, je verrais mal un su25 voler a 7000m et abatre un 777 volant 3000 ou 4000 métres au dessus!!! DONC LES DEUX VERSIONS SONT FARFELUS (sauf pour le missile sol air mais reste a determiner l’utilisateur entre l’ukraine et la russie

  4. bipede
    Publié le 24 mars 2015

    Il ne fait plus aucun doute que l’appareil a été abattu. Par qui est la question. Les 2 parties en présence sont équipées de matériel russe, et donc que l’on trouve sur un champ de bataille, au milieu des débris de l’avion, des résidus de matériel de guerre russe n’apporte rien. L’armée « régulière » Ukrainienne a bien pu aussi descendre cet avion, par un missile air-air russe, par exemple…

  5. bipede
    Publié le 24 mars 2015

    Kenzi ; SU27 et MIG29 ont un plafond plus que suffisant !

  6. Publié le 26 mars 2015

    @BIPEDE; je le sais tres bien, mais l’article parle de SU25!!!

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter