Débarqués d’un vol parce que son fils de deux ans pique une grosse colère

air-journal_United 737-900ER 8000e takeoff

La chanteuse canadienne Sarah Blackwood, du groupe de rock alternatif Walk off the Earth, qui devait effectuer un vol entre San Francisco et Vancouver a été débarquée de l’avion de United en raison des hurlements de son fils de deux ans, créant un déluge de commentaires sur les réseaux sociaux.

« Apparemment, mon petit garçon de 2 ans représentait une grande menace », a twitté la chanteuse canadienne, qui preuve à l’appui, a aussi posté une vidéo de son bambin en train de rigoler. L’avion arrivé en bout de piste a fait demi-tour pour débarquer mère et fils parce qu’il criait trop fort, selon la chanteuse. Le rejeton s’est finalement endormi dans les bras de Morphée avant que l’avion ne rejoigne le Terminal, raconte Paul William Moore sur Facebook. Les passagers ont ensuite attendu 75 minutes, le tempos de débarquer les deux indésirables et surtout de chercher ses bagages en soute. « On a tous été choqués par les manières exagérées et peu professionnelles, comme du manque de sensibilité d’un des membres de votre équipage», a-t-il conclu sur Facebook.

«En dépit de plusieurs demandes, l’enfant n’était pas assis comme le stipule les règlements fédéraux, et circulait dans le couloir » au moment où l’avion roulait sur la piste, s’est défendu dans un communiqué Skywest Airlines, qui opérait ce vol  pour United. Elle invoque une décision « appropriée » prise dans « l’intérêt de sécurité » des autres passagers.

Le fait divers a été immédiatement relayé sur les réseaux sociaux, déclenchant d’innombrables commentaires, soit défendant la maman, soit parfois, en la chargeant. «Vous expulsez les enfants de vos vols (…), je suis sûr que personne ne va de sitôt continuer de voyager avec vous », a ainsi écrit Andrew Roy sur la page Facebook de United. D’autres ont en revanche défendu la compagnie aérienne : « Si vous ne pouvez pas maîtriser vos petits monstres, restez chez vous et efforcez-vous d’être de meilleurs parents », interpelle sans complexe un internaute.

http://www.air-journal.fr/2015-05-30-debarques-dun-vol-parce-que-son-fils-de-deux-ans-pique-une-grosse-colere-5144847.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 30 mai 2015

    Excellente décision…. Si les parents ne peuvent pas contrôler, s’occuper, calmer leurs mioches, le reste des passagers n’a pas à souffrir pendant des heures…même si, je vous l’accorde, 2 ans est un peu jeune….A 1 an qu’on ne puisse pas calmer facilement un enfant qui est souffreteux, soit mais à 2 ans ou plus, c’est assez insupportable. Si le gamin est malade, il n’avait pas à voyager, si c’était une colère et que la mère ne fait rien ou pas grand chose pour pallier la situation alors ce fut une bonne décision de l’équipage. J’ai fait un IAH-AMS avec une gamine de 4 ans qui n’a cessé de gueuler pendant quasiment tout le voyage….Personne n’a pu dormir….Les parents avaient abdiqué et la gamine piquait sa crise de nerf dans le couloir, y compris pendant le décollage…INACCEPTABLE!

    • La prochaine fois, voyage en jet prive au lieu de faire des commentaire paranos et égoïstes

    • Il est grand temps que les compagnies fassent quelque chose pour assurer la tranquillité de leurs passagers.
      Au delà du problème de sécurité. Car un enfant qui hurle pendant parfois des heures peut rendre un voyage insupportable.
      Sans vouloir comparer un enfant à une cigarette, on peut dire qu’autrefois, quand fumer était autorisé à bord, il y avait un problème de sécurité mais aussi de nuisance.
      Qui aurait pu imaginer il y a 20 ans qu’il serait interdit de fumer, même sur les long courriers?

      • Comment pouvez vous comparer un enfant a une cigarette, etes vous si lamentable et si intolérant que cela???? A vous entendre vous et FCB, les enfants a pied, les chinois a pied, les russes a pied car ils sont tirs saouls, les femme enceintes dehors (on sait jamais elles peuvent accouch, les handicapes dehors

        • Comment pouvez vous comparer un enfant a une cigarette, etes vous si lamentable et si intolérant que cela???? A vous entendre vous et FCB, les enfants a pied, les chinois a pied, les russes a pied car ils sont tirs saouls, les femme enceintes dehors (on sait jamais elles peuvent accoucher en plein vol, les handicapes dehors car ça va poser des pb de sécurité, etc… çela s’appelle tout simplement du racisme et de la xenohpbie. Honte a vous 2

  2. Entre la police qui tire sur tout ce qui bouge, la agents du TSA qui prennent chaque passer pour un terroriste et le comportement des compagnies aériennes envers les passager, ça devient vraiment du grand n’importe quoi ce pays !!! Sérieusement….. on va ou la? Débarquer un passager parce que son enfant pleure??? Pitoyable et indigne, bref a l’image de ce pays: en pleine dégénérescence, le « miracle » américain a vécu, ils sont simplement devenus l’exemple A NE PAS SUIVRE …

  3. TIM
    Publié le 30 mai 2015

    Encore une fois c’est United qui est dans le coup! Incroyable cette compagnie, pareil pour American !

  4. Pipoca
    Publié le 30 mai 2015

    Sans être excessif, Miss Sarah aurait pu voir son pédiatre qui, qualifié lui aurait indiqué de faire saliver son gamin principalement en montée et descente, en utilisant une tétine par ex.
    Ça aurait évité à la maman  » alternative » de crier haut et fort son absence de préparation.
    Bcp de parents sont ds ce cas.
    Les pnc ont exécuté les consignes obligatoires de sécurité et valables pour tous les pax à bord, pas seulement les chanteuses.

  5. Publié le 30 mai 2015

    Sur un vol d’une heure 30 en plus. Faire débarquer ces 2 personnes et mettre l’avion en retard de presque autant que son temps de vol, c’est un peu exagéré. ça reste un enfant, certes turbulent, mais ce n’est pas un individu violent.
    Bref, étrange décision.

  6. entre 2 et 3 ans c’est l’âge délicat pour l’avion , car avant 2 ans il sont assis sur les genoux des parents et il est facile de les « contrôler » . a partir de 2 ans ils doivent s’assoir seuls sur un siège et porter leur ceinture qu’ils comprennent déjà très bien comment défaire et ne maîtrise par encore suffisamment la parole et la raison pour pourvoir être « domptés » par la voix uniquement .

    ensuite un cas de retour au parking, débarquement , recherche baggage , retard etc .. il a du se passer autre chose , et quelques mots agréables probablement entre la maman et le personnel de bord auparavant .

    les mamans ou les parents se servent parfois de leur enfant comme d’un bouclier pour se permettre ce qui se serait pas toléré a d’autres;

    j’ai déjà eu le cas avec un père de famille insupportable et irrespectueux des règles de sécurité qui se croyais a l’abri de sanctions grace a la présence et sa femme et son bébé , raté , dehors quand même .

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum