Iberia repart vers La Havane, arrive à Budapest

air-journal_Iberia A330 new

La compagnie aérienne Iberia relance ce lundi une liaison entre Madrid et La Havane, après deux ans d’absence à Cuba. Avant d’inaugurer demain une route entre sa capitale et Budapest.

A partir du 1er juin 2015, la compagnie nationale espagnole propose cinq vols par semaine entre sa base à l’aéroport de Madrid-Barajas et La Havane-José Marti, opérés en Airbus A330-300 pouvant accueillir 36 passagers en classe Affaires et 241 en Economie dans des cabines réaménagées. Les départs sont programmés tous les jours sauf jeudi et vendredi à 16h40 (arrivée 20h35), les vols retour quittant Cuba à 22h25 (arrivée le lendemain à 13h35). Iberia est en concurrence sur cette route avec Air Europa et Cubana de Aviacion ; elle avait arrêté de desservir Cuba en avril 2013, pour cause de restructuration.

La compagnie de l’alliance Oneworld inaugure d’autre part demain une autre nouveauté, Budapest : les vols du mardi et jeudi décollent de Madrid à 11h10 (arrivée 14h40), et reviennent de Hongrie à 15h25 (arrivée 18h45). La filiale low cost Iberia Express renforcera ce programme début juillet, la liaison étant alors opérée tous les jours sauf samedi en concurrence avec les low cost Ryanair et Wizz Air.

Prochaines nouveautés d’Iberia à Madrid : Catane le 6 juin, et Medellin et Cali en Colombie le 3 juillet.

http://www.air-journal.fr/2015-06-01-iberia-repart-vers-la-havane-arrive-a-budapest-5144924.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 1 juin 2015

    Iberia est aussi en concurrence depuis Madrid avec Evelop (filiale aérienne du groupe touristique Barceló) avec 1 a 2 vols par semaine toute l année…

  2. Publié le 2 juin 2015

    J’ai fait un vol Paris La Havane avec Iberia, un désastre des services sommaires et retards, comme le « fleuron » d’AF au AZ!

  3. le belge
    Publié le 2 juin 2015

    iberia europe. comme sn . les pnc arretent les offres de collation en plein service et vous proposent de vous delester pour vous raffraichir apres vous etre dessecher en plein mois d aout: bref, la grande classe!

  4. Vrai : le service Ibéria c’est une catastrophe : pas un sourire, plateaux repas « envoyés » comme un frisbee, desservis avant d’être terminés…
    En éco, pour moi, c’est le degré zéro du service.
    Mais sur l’Amérique du Sud, je continue à les emprunter, because le prix, souvent très compétitif… On ne peut pas tout avoir semble-t-il !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter