EasyJet passe les 32 millions de passagers à Nice

air-journal_easyJet new look3

La compagnie aérienne low cost easyJet a franchi la barre des 32 millions de passagers transportés vers et depuis Nice, qui fut sa première destination en France en 1996.

Le communiqué du 8 juin 2015 de la spécialiste britannique du vol pas cher précise qu’elle a passé dernièrement le cap des 32 millions de passagers transportés depuis le début de ses opérations à l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, « soit près de trente fois la population du département des Alpes-Maritimes ». EasyJet avait intégré la France dans son réseau en juin 1996, avec le lancement d’une liaison entre Londres-Luton et Nice ; l’aéroport Côte d’Azur est depuis 2012 une de ses cinq bases en France, et elle y propose aujourd’hui « 28 routes et plus de 500 vols par semaine ».

EasyJet rappelle qu’elle est devenue en 2014 le premier opérateur de la plateforme avec 27% de parts de marché en passagers, avec un succès aussi bien auprès du public de loisirs que des voyageurs d’affaires : elle dit compter 20% de passagers business à Nice, avec des pics à près de 30% sur les routes intérieures « vers Paris ou interrégionales ». Reginald Otten, directeur commercial France et Maroc, a déclaré : « nous sommes ravis de franchir ce cap à Nice qui symbolise notre engagement sur la durée auprès de l’aéroport de Nice et sa région. Avec de nouvelles routes vers Amsterdam ou encore Marrakech lancées en 2014, nous continuons de relier les Niçois à la France et au reste de l’Europe (7 routes domestiques et 21 à l’international vers 10 pays) et répondons ainsi aux attentes des passagers qui, convaincus et fidèles, ont fait d’easyJet le premier opérateur de la plateforme depuis 2014 ».

Les destinations proposées cet été par easyJet à Nice sont : Amsterdam, Bâle-Mulhouse, Barcelone, Belfast International, Berlin, Bordeaux, Bristol, Bruxelles, Edimbourg, Genève, Hambourg, Lille, Lisbonne, Liverpool, Londres (Gatwick, Luton et Stansted), Marrakech, Nantes, Naples, Newcastle, Olbia, Paris (CDG et Orly), Rome, Toulouse et Venise.

http://www.air-journal.fr/2015-06-09-easyjet-passe-les-32-millions-de-passagers-a-nice-5145267.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 9 juin 2015

    Bonjour…
    allez vous encore vous développer, car avec le désistement de notre compagnie nationale, il y a des manques. En tous les cas merci à vous et encore beaucoup de succès à venir…

  2. groovy
    Publié le 9 juin 2015

    Franchement payer son bagage soute et la bouf a bord sa ramene les prix équivalent a une reguliere voir plus cher avec des horaires bidon je préfère 1500 foi af Lh ou ba.

    • Publié le 9 juin 2015

      Pour 1 à 3h de vol, pas besoin de repas à bord pour nombre de passagers (ce qui laisse le choix au passager de payer un encas s’il le souhaite) et une valise cabine suffit dans une bonne majorité de passagers week-end loisir/affaire/congressiste/…

    • Nico28
      Publié le 9 juin 2015

      Donc j’imagine que vous ne prenez jamais le train/tgv vu que le repas n’y est pas inclus et que la voiture bar (quand il y en a) propose des prix de boissons et sandwichs bien plus chers que dans les compagnies aériennes low cost…

      • loloboyer
        Publié le 10 juin 2015

        Je suis d’accord, mais la différence est importante quand on voyage en business. En Espagne, Italie, Norvège… le repas est inclus dans les trains type TGV en 1 classe. SNCF elle, n’offre pas ce service ! A quand une vraie libéralisation dans le rail ?

  3. Erik de Nice
    Publié le 9 juin 2015

    @GROOVY : l’idéal serait qu’un jour tu puisses faire ton baptême de l’air..
    Pour l’instant, tes « avis » relèvent plus du discours de « futurs candidats » à l’expérience que ceux d’un utilisateur régulier de l’aérien.
    Tu dois te régaler sur Flightradar 24..
    Bon vol..

  4. Merci à toutes les low cost pour développer le teritoire français et le relier à l’Europe. Dommage qu’elles ne payent pas d’impôts en France et qu’elles ne développent que des boulots sous payés avec des contrats précaires .. mis à part quelques PNT et PNC embauchés sous contrat étrangers… ou auto entrepreneurs.
    Pour le long courrier , reste plus qu’à attrendre les compagnies du GOLFE…
    Rassurons nous il reste encore quelques bons bastions à prendre … et j’espère que ce modèle va se développer dans d’autres secteurs , SNCF , EDF , éducation nationnale , santé , médical , sécurité etc …

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter