Fusion dans HOP!: un sureffectif de 245 personnes

air-journal_HOP flotte

La compagnie aérienne HOP! fusionnera d’ici avril prochain Airlinair, Brit Air et Regional au sein d’une unique société, ce qui entrainera un sureffectif de 245 postes répartis à peu près équitablement entre le personnel au sol, les navigants et la maintenance.

Lors de trois Comités d’entreprise extraordinaires le 16 juillet 2015, la filiale régionale d’Air France a confirmé le processus juridique de fusion de ses filiales, qui devrait prendre un an à partir d’avril 2016 et résulter en une société unique capable « d’optimiser les coûts, de simplifier l’organisation et de rendre l’entreprise plus agile et compétitive ». Une décision qui était officiellement niée en avril dernier, et dont l’annonce intervient moins d’un un an après le regroupement sous la marque HOP! Air France de pratiquement tous les vols intérieurs et régionaux. La suppression de 245 postes sur un total de 3000 a été confirmée, et concernera 85 emplois au sol, 80 pilotes, hôtesses de l’air et stewards, et 80 emplois dans la maintenance. « La catastrophe annoncée a bien eu lieu », a commenté un syndicaliste de Morlaix interrogé par Le Télégramme, affirmant qu’une centaine de postes seront supprimés en Bretagne. HOP! a précisé que ces réductions d’effectifs seront réalisées « sans départ contraint, sur la base du volontariat et du non-remplacement de certains départs », la mobilité interne devant également être encouragée selon la direction citée par Les Echos.

Lors de sa création en janvier 2013, HOP! estimait que 95% des économies potentielles du regroupement des trois filiales seraient réalisées grâce à la structure administrative simplifiée. Après la fusion, le siège social de HOP! se trouvera à Rungis (où est basée Airlinair), les sites de Morlaix (Brit Air) et Nantes (Regional) devant être spécialisés pour assurer une « complémentarité des tâches » selon le président de la compagnie Lionel Guérin. La fusion devrait également entrainer la disparition d’ici l’été prochain de cinq avions pour arriver à une flotte d’environ 77 appareils sans compter les locations saisonnières ; rappelons qu’Airlinair utilise des ATR, Brit Air des Bombardier CRJ et Regional des Embraer.

Les pertes enregistrées par Air France sur le moyen-courrier, en particulier face à la concurrence des low cost et du TGV, avaient déjà poussé la compagnie nationale à réorganiser cette activité, abandonnant à HOP! tout le trafic point-à-point (à l’exception de certains vols vers CDG) sur le principe « à chaque besoin du marché doit correspondre une offre commerciale spécifique et un modèle économique adapté, que ce soit en termes de coûts ou de revenus ». Le groupe vise un retour au bénéfice du moyen-courrier en 2017 ; les coûts unitaires de HOP! devront être réduits de 10% dans le cadre du plan Perform 2020.

HOP! Air France opère cet été 600 vols quotidiens sur 130 lignes vers 50 escales, avec une flotte de 96 avions de 48 à 212 sièges. La compagnie dispose de deux hubs en France : Lyon-Saint Exupéry (27 lignes) et Paris-Orly (20 lignes), avec dans ce dernier cas quatre navettes vers Bordeaux, Marseille, Nice et Toulouse. Elle transporte chaque année 13 millions de passagers.

http://www.air-journal.fr/2015-07-17-fusion-dans-hop-un-sureffectif-de-245-personnes-5147345.html

Commentaire(s)

  1. Bingo! J’avais prédit que le siège social resterait à Rungis, là où les loyers sont de très loin les plus élevés.
    On peut être rassurés, les gogos provinciaux iront à Pôle Emploi, les bobos parisiens restent au chaud.

  2. Koalactus

    Votre commentaire est inutile… le siège d’HOP! doit être proche de celui de la maison mère, c’est une évidence, pour limiter les déplacements entre les différentes entités… de plus Rungis est tout près d’orly, or cet aéroport est la principale base de hop! Donc c’est tout à fait normal que le siège reste ici plutôt que perdu à Morlaix qui n’accueille que très peu de vols.

  3. lemeilleurtarrifauboutduclic - 17 juillet 2015 à 9 h 31 min
    lemeilleurtarrifauboutduclic

    Quand ya plus de sous, ya plus de sous ! A LA PORTE !

  4. « HOP! a précisé que ces réductions d’effectifs seront réalisées « sans départ contraint… »
    Faudra juste que les gens de Morlaix dont le poste sera supprimé de partir à Lille (centre de maintenance Regional il me semble), Lyon ou Orly par ex … où comment jouer sur les mots. Après si ça permet à HOP! un retour à la rentabilité, donc à une pérennisation de la compagnie, difficile de donner tord à la Direction. De plus ayant travaillé sur Orly jusqu’en 2013, je cotoyais des personnels d’AIRLINAIR qui se doutaient + que fortement que la création de HOP allait aboutir à une fusion d’AIRLINAIR, REGIONAL et BRITAIR et qui reconnaissait que ce n’était pas une hérésie.

  5. Mettre le siège social à Rungis est logique; tous les centres (Morlaix, Nantes, Lyon…) sont reliés directement à Orly. Et aussi pour faire plaisir à Guérin! La prochaine chose à faire, à mon avis, serait une rationalisation de la flotte type ATR + Embraer et retiré les CRJ.

  6. Le pdg d’Easyjet disait « qu’une compagnie proposant des tarifs de type low cost ne pourrait pas gagner d’argent avec autant d’appareils différents et avec les conditions de maintenance qui en découlent ».

    bien que les besoins ne soient pas les mêmes selon les aéroports, homogénéiser un peu plus la flotte pourrait peut être faire avancer les choses et les économies ? au lieu de ça on réceptionne les ATR-600 en ce moment et encore des crj il me semble^^

    • « au lieu de ça on réceptionne les ATR-600 en ce moment et encore des crj il me semble »
      Si la compagnie continue à recevoir des CRJ il y a 2 possibilités :
      – Soit ils ont été commandés il y a plusieurs années, plus précisément avant qu’il soit envisagé la création de HOP (et donc fusion d’AIRLINAIR, BRITAIR et REGIONAL), et il serait extrêmement coûteux d’annuler la commande. De plus si ces avions ont été commandés c’est qu’il y avait un besoin et annuler la commande c’est gros délai supplémentaire
      – Soit il a été choisi la gamme CRJ pour HOP … en attendant peut être des Cseries.

  7. Erik de Nice

    Ne vous fatiguez pas, dans 2 ou 3 ans, cette Compagnie n’existera plus.
    Du moins plus sous sa forme actuelle..

  8. POL

    Erik de Nice vous avez des infos? Parce que moi-même travaillant chez HOP! je n’en reçoit pas. Pourriez-vous m’éclairer de vos lumières?

  9. Vincent

    Il est hallucinant que certains découvrent encore que le Groupe AIR FRANCE est à l’agonie (merci le SNPL et autre CGT, experts dans l’art de fusiller une compagnie), et que sans des remèdes radicaux, c’est la mort assurée.

    Cette fusion est indispensable si l’on veut laisser une petite chance de survie à AF.

    Comparons le désastre d’AF à la réussite insolente d’IAG : ô combien instructif !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum