Grève de PNC chez Lufthansa: impact moindre mardi

air-journal_francfort-terminal-A+-lufthansa

Le quatrième jour de grève des hôtesses de l’air et stewards de la compagnie aérienne Lufthansa aura un impact moindre qu’hier, avec les annulations de « seulement » 126 vols long-courriers et 10 vols régionaux qui affecteront 27.300 passagers.

Le syndicat UFO des PNC de la compagnie nationale allemande poursuit son mouvement de grève ce 10 novembre 2015, dans les aéroports de Francfort (de 4h30 à 23h00), de Munich (de 5h00 à 23h59) et de Düsseldorf (de 4h30 à 23h00). Seuls les liaisons long-courrier sont affectées dans les deux principaux hubs de Lufthansa, ce qui lui permet par exemple d’opérer aujourd’hui six rotations entre Francfort et Paris-CDG. La compagnie affirme que pratiquement tous les vols intérieurs et européens seront assurés mardi, et rappelle que la grève ne concerne pas les filiales du groupe Lufthansa CityLine, Germanwings, Eurowings, Air Dolomiti, Austrian Airlines, Swiss et Brussels Airlines.

Malgré l’annonce d’une réunion aujourd’hui entre la direction de la compagnie de Star Alliance et le syndicat UFO sur le sujet des préretraites, le ton ne s’est pas amélioré : « il n’y a même pas une tentative de reprise de contact de la part de la direction », affirmait hier le président d’UFO Nicoley Baublies qui aurait présenté à la direction des propositions concrètes pour économiser 10% sur les frais en personnel. Le syndicat a rejeté la dernière offre de Lufthansa, qui comprend « si la grève s’arrête immédiatement » un versement unique de 3000 euros à chaque salarié (contre 2000 euros précédemment), une augmentation de salaire de 1,7% à compter du 1er janvier puis une nouvelle hausse de 1,7% en 2017. Le communiqué de la compagnie précise que la nouvelle offre représente une augmentation de 6% de la rémunération totale des 19.000 PNC, et qu’elle accepte en outre les demandes d’UFO sur les départs en préretraite à 55 ans, applicables « sans exception à tous le personnel de cabine actif à ce jour ». Et elle insiste de nouveau sur le fait que le régime des PNC est « sans rival dans l’industrie ».

Autre conséquence de cette grève des PNC, qui coûterait 10 à 20 millions d’euros par jour à Lufthansa sans compter le montant des remboursements, des hébergements ou des changements de réservation : le Conseil d’administration va « réévaluer » le développement de sa flotte à partir de l’année prochaine. Les routes et les capacités pour l’année 2016 vont être passées au crible, tandis que les routes non profitables vers l’Asie, l’Afrique ou l’Amérique du Sud seront remises en question. « Améliorer de nouveau notre offre est difficile », explique le président du CA Karl Ulrich Garnadt, « il est clair pour nous que l’offre actuelle nous empêche d’atteindre les améliorations nécessaires et urgentes des coûts et de la compétitivité, et que l’écart avec nos principales rivales va encore s’accroitre ».

Le syndicat UFO a prévu de faire grève jusqu’au vendredi 13 novembre en cas d’échec des négociations, ce qui ferait de ce mouvement social de PNC le plus long de l’histoire de Lufthansa.

http://www.air-journal.fr/2015-11-10-greve-de-pnc-chez-lufthansa-impact-moindre-mardi-5153336.html

Commentaire(s)

  1. Encore une compagnie à éviter avec ces grèves…

  2. Il va falloir un jour que les lecteurs amateurs de ce site réfléchissent un peu plus loin que ça. Je travaille chez AF et très fier d’en faire partie. Ce n’est pas avec plaisir que nous faisons grève par moment, perdre de l’argent et s’afficher négativement aux yeux du monde. Nous avons, enfin nous avions, des avantages que l’on a plus vraiment aujourd’hui, faire ces grèves est essayer de garder un minimum de ces avantages. N’importe qui ferait pareil même si c’est disproportionné par rapport aux autres entreprises je conviens, mais à ce moment là excitez vous plutôt sur des forums edf ou sncf qui eux en on plus que nous. A bon entendeurs.

    • Bonjour, j’entend bien votre remarque et je suis d’accord sur le fait de défendre ses avantage mais je pense qu’il faut le faire d’une manière intelligente, constructive et réaliste. Il est clair pour tout le monde que le secteur aérien a été profondément transforme ces dernières années suite a divers facteurs (dérégulation, concurrence acharnée, low cost, compagnies du gold, etc…). Ces paramètres sont la et on ne peut rien y faire. Le groupe AF/KLM (que j’aime et e supporte a 100% soit dit en passant ) n’a donc PAS D’AUTRE CHOIX QUE DE S’ADAPTER OU ETRE AVALE.

      Comme je l’ai dit dans d’anciens commentaires, les efforts d’adaptation doivent être fait a tous les niveaux pour réussir et il est possible de réussir (les groupe IAG, LH,etc… sont la pour le prouver) et pour cela, et sans avoir ambition d’être un gourou car je travaille cette dans le secteur, je vois cela en tant que observateur externe de AF/KLM et a mon sens, il est évident que les efforts doivent être fait sur : back office, simplification de la chaine de commande, investissement accru sur la flotte, transavia Europe, etc.. mais aussi a tous les niveaux sur une réduction des charges salariales, tout du moins un politique salariales en ligne avec le marche et les concurrents (ce qui n’est pas le cas et je perle en terme global c’est a dire salraire et productivité).

      Personnellement je suis triste et frustre de voir une partie de vos collègues être totalement aveugle et s’arc boute sur des avantages hors normes, etc… oui, je pique régulièrement le SNPL car il apparait clairement que ils jouent un jeu passéistes et égoïstes, surtout qui met en petit AF/KLM et ceci est totalement inacceptable. Et personnellement, e=je suis personnellement toujours choque de voir leurs tentatives pour s’immiscer dans la stratégie de la société alors que ce n’est pas leurs rôles.

      En resume, les commentaires sont parfois durs mais c’est pour le bien et le future de cette belle compagnies que nous anions tous.

      Bien a vous

    • nom

      Nico777, je suis un ancien collègue. J’ai quitté notre belle compagnie pour une meilleure carrière, quand mon expérience m’a permis de trouver une meilleure opportunité. Comme quoi, au lieu de passer une carrière entière à se plaindre, on devrait parfois aller voir ailleurs, on peut trouver mieux.

      Je ne dis pas ça pour toi, mais pour tous les anciens collègues qui passaient leur temps à râler, à gémir.
      Comme tu le dis très justement, nous avions des avantages que l’on a plus vraiment aujourd’hui et faire ces grèves, c’est essayer de garder un minimum de ces avantages. Pourtant, comme tu as du bon sens, tu es bien conscient de l’écart de compétitivité avec la concurrence, tu sais bien qu’un jour où l’autre, la compagnie ira droit au mur si on les garde ces avantages. Alors tu dois faire partie d’une des 4 catégories suivantes:
      soit des anciens qui se disent « après moi le déluge », j’espère bien gagner le maximum et emmener la petite famille en vacances en GP jusqu’à la retraite, tant pis si la boite coule, après ce n’est plus mon problème.
      soit tu es entré dans la boite quand les conditions étaient déjà sur le déclin et depuis tes premiers jours, tu entends toute la journée tes collègues se plaindre qu’ils en font toujours trop, que c’est un rythme de dingues, qu’on nous presse comme des citrons et qu’il n’y a jamais de reconnaissance, etc…Tu a s fini par t’en convaincre toi aussi alors qu’au début, tu étais satisfait.
      soit, tu es dans ta bulle, complètement inconscient du monde extérieur, tu n’as peut être jamais fait autre chose et tu crois que les actionnaires s’en foutent plein les poches sur le dos du personnel et que l’argent tombe du ciel (ou de l’état), tu ne connais pas le nom des autres compagnies ni d’où elles viennent, ni les conditions de travail.
      dernière possibilité: tu te dis que tout le monde devrait faire comme en France, dernier pays non esclavagiste sur la planète, que tout le monde est en tord sauf nous.

      encore une fois, le « tu » s’adresse à l’employé AF gréviste, pas à toi ; et tout ce que je cite, c’est du vécu, il y a vraiment des gens qui disent ça…

      Donc non, tout le monde ne ferait pas pareil pour garder ces avantages. Moi je n’étais pas gréviste car je considérais ces avantages comme un luxe (je savais comment ça se passait ailleurs), et tout le monde ne fait pas la grève chez AF. Par contre, tout le monde en paie le prix. Il y a une grande majorité d’employés clairvoyants, malheureusement beaucoup trop se laissent influencer par cette masse de pleurnichards.

      En plus, vous le savez que nos conditions sont encore plus qu’ honorables mais vous abusez du système, du droit de grève. Moi j’appelle ça du chantage, du racket. Quand on est pas content, on va voir ailleurs, c’est comme ça qu’on fait progresser les conditions sociales qui s’ajusteraient automatiquement pour retenir le personnel quand son savoir faire est décisif.
      Après, quand on a un poste peu qualifié et qu’il n’y a aucune chance de trouver mieux ailleurs, eh ben on se fait tout petit, on profite des avantages qui restent, et ils sont nombreux, et on fait de son mieux pour que ça dure. Mais bon, on dirait que ces valeurs là, elles sont bien loin, en tous cas plus en France.

      AU final, comme pour les français, un avantage devient systématiquement un « acquis » irréversible, eh bien, les nouveaux contrats proposés aux jeunes qui débutent leur carrière en France deviennent bien peu attractifs et je comprends pourquoi ceux qui sont ambitieux s’expatrient.
      Ce sont nos enfants qui paieront le prix de notre jusqu’auboutisme.

      a bon entendeur.

      • Quand je te dis avantages, je parle en premier lieu de nos gp. On est la seule compagnie au monde à avoir une direction anti avantage. Celle ci nous fait flamber nos billets jusqu’à bientôt rejoindre le prix public ! Pour gagner quoi ? Rien du tout ! En tout cas nous pénalise, surtout en famille. C’est ridicule et malhonnête. Beaucoup de compagnies ont perdu de l’argent, aucune n’a augmenté les billets de leurs salariés, c’est une première ! Et comme tu as pu le voir, ils nous les ont augmenté très fortement en septembre car en octobre ils savaient qu’ils allaient annoncer de bons résultats…c’est voulu ! On paye les billets gp les plus cher du monde iata, fait le savoir ! Alors oui on peut etre énervé du comportement hiérarchique…et déçus.
        Ps je corrige pas je suis en vacances lol

    • Je trouvais le début de tes propos intéressants et puis… lol « arrêtez de taper sur moi, d’abord les voisins et puis après viendra mon tour » en luttant pour que les autres perdes leurs avantages, tu penses ensuite trouver quelqu’un pour te soutenir, logique implacable.
      Pour ce qui est des avantages à EDF, j’aimerai bien que tu nous en fasse le listing, si c’est pour nous sortir « il ne paye pas l’électricité » tu seras ravis de savoir que cet avantage a été très largement taxé voilà voilà.
      Alors à crier au loup pour les autres, ça te retombera en pleine face, donc toi aussi il va falloir « réfléchir un peu plus loin que ça »
      A titre perso, je vous soutiens dans vos actions à AF et je ne bosse pas à EDF….

  3. seb

    C’est malheureux mais j’évite AF et LH maintenant…Dommage que les vols preach de Marseille vers Amsterdam soient opérés par AF, car même en volant sur KLM on se retrouve embêté à chaque fois. Il n’y a pas une fois où je n’ai pas été embêté par des grèves. Ca dure comme ça depuis 3 ans.
    Pour le personnel d’AF, je vous comprend bien sûr, mais comprenez moi aussi ;)On ne voyage plus serein avec votre compagnie.

    • N’exagérez pas. Air France n’est pas en grève tous les 2 jours. En 3 ans, aucune grève des PNC. Une seule grève des PNT.
      Après, je vous le concède, les personnels sols de Marseille sont insupportables. Mais pas de quoi s’affoler.

    • Je trouve que depuis quelques mois on s’en sort pas trop mal ! On était descendu assez bas. Rien que le fait de la ponctu, on a été les 1er en Europe en mai et le mois dernier, on était très loin ! Des efforts ont été fait et cela se voit aujourd’hui…vraiment.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum