Mahan Air loupe son arrêt, heurte un bus (photos)

@Maarten Visser

@Maarten Visser

Après un atterrissage sans incident sur l’aéroport d’Istanbul Atatürk, un Airbus A310-300 de la compagnie aérienne iranienne Mahan Air a continué sa route au-delà de son emplacement de parking prévu, heurtant une barrière de protection et un bus, heureusement sans passagers.

Aucun blessé parmi les 166 passagers à bord de l’avion en provenance de l’aéroport Imam Khomeini de Téhéran le 24 décembre dernier. Si l’atterrissage à Istanbul s’est déroulé sans incident, l’acheminement de l’Airbus par les pilotes jusqu’à sa place de parking ne s’est pas fait sans accros, puisque dans des circonstances qui resteront à éclaircir, l’avion a poursuivi sa route au-delà du stop prévu pour venir s’encastrer dans une barrière en béton surmontée d’une balustrade environ trente mètres plus loin.

Le train d’atterrissage avant de l’Airbus s’est effondré, entraînant l’affaissement du nez de l’avion sur un bus qui circulait alors sur une voie de circulation en contrebas. Aucun passager à bord du bus si ce n’est le chauffeur qui s’en est sorti miraculeusement sans blessure. Mais les images attestent que l’incident aurait pu être beaucoup plus sérieux avec des passagers à l’intérieur du bus.

Les passagers de l’avion, quant à eux, ont déclaré après l’accident, que le commandant de bord leur avait annoncé qu’il y avait eu une défaillance hydraulique ayant entraîné l’échec des freins.

Air-Journal-Mahan Air Istanbul incident Twitter Air-journal-Mahan Air Istanbul bus Twit Air-journal-Go home Mahan Air

http://www.air-journal.fr/2016-01-02-mahan-air-loupe-son-arret-heurte-un-bus-photos-5155945.html

Commentaire(s)

  1. un plus de 3000 h de vol - 2 janvier 2016 à 10 h 16 min
    un plus de 3000 h de vol
    Publié le 2 janvier 2016

    Il est urgent pour l’Iran de pouvoir disposer de pièces de rechange pour ses Boeing et Airbus suite à la levée progressive des embargos ..ou d’acheter des nouveaux appareils !..Il était courant de voler dans les années 2000-2010 sur Iran Air , Mahan air ou Kish air ou autres compagnies Iraniennes , avec des mécaniciens à bord , qui entretenaient comme ils le pouvaient des vieux avions soviétiques ou des vieux Airbus …avec les moyens d bord pendant les escales ….Impressionnant!

  2. Boeing 777-300ER - 2 janvier 2016 à 12 h 11 min
    Boeing 777-300ER
    Publié le 2 janvier 2016

    Vu les créneaux de livraisons peu disponibles aussi bien chez Airbus que Boeing pour des avions de base, je pense que les compagnies iraniennes se tourneront vers le Boeing 747-8 si elles veulent des avions neufs rapidement, du moins pour le long-courrier. Véritable échec commercial pour sa version passager, les créneaux pour cet avion sont disponibles. De plus, les commandes dans le cockpit sont comparables à celle des autres Boeing 747 ce qui évitera aux compagnies aériennes iraniennes de payer trop cher la formation de leurs pilotes, déjà bien habitués à piloter des Boeing 747. Le programme du 747-8 version passagers sera peut-être sauvé au même titre que le programme A318, sauvé 8 ans plus tôt par Air France. Les amateurs du « Queen of the Skies » qui pleuraient deux semaines plus tôt le retrait des Boeing 747 d’Air France pourront voyager vers l’Asie ou l’Australie (un jour peut-être) via Téhéran.

    • Et si...
      Publié le 2 janvier 2016

      Je ne crois pas votre solution comme inévitable: si les créneaux de livraison sont éloignés pour commandes directes chez Airbus ou Boeing, il existe quantité de sociétés de leasing d’avions avec plusieurs dizaines de créneaux rapprochés sur tout types d’avions, qui n’ont pas encore loue ces appareils. Donc possibilités pour les compagnies iraniennes d’avoir des appareils neufs rapidement.
      De plus il y a de nombreux avions de seconde main relativement récent ( surtout comparés à l’âge des avions iraniens) type 777/200/300 ER ou pas, A340-600,,A330-200/300, A320/21….. qui peuvent très bien faire l’affaire ( achat ou location) pendant 4/5 ans en attendant les livraisons des avions neufs acquis direct chez constructeurs….

    • croyez moi ! Il y a de la place pour le 777-300ER, Il peuvent en acheter 50, ils les auront tous dans 3 ans max.

      • Pas certain car.... - 2 janvier 2016 à 17 h 57 min
        Pas certain car....
        Publié le 2 janvier 2016

        …car chez Boeing il est prevu de faire assembler les futurs 777-8/9 X dans les bâtiments qui abritent actuellement les lignes de production des 777-300…. en lieu et place de ces derniers.
        Ça veut dire qu’à un moment il va falloir faire décroître puis arrêter la production des -300 pour lancer puis augmenter celle des nouvelles versions…le corollaire de ceci, c’est que Boeing ne va pas pouvoir continuer à vendre beaucoup de -300., meme s’il y a une demande….sauf à repousser les débuts des nouvelles versions : plus qu’improbable!!

    • Publié le 2 janvier 2016

      Votre raisonnement est tout à fait logique si Iran Air voudrait poursuivre son développement sur 747. Toutefois, la levée de l’embargo change la donne pour l’Iran qui est un pays à ne pas sous-estimer. Avec son capital et sa richesse, Iran Air pourra se restructurer afin de se doter des avions plus performant que le 747-8 qui est un véritable échec. L’Iran pourra former ses pilotes plus vite et sur de nouveaux appareils grâce à ses moyens financiers.

      Lors du salon du Bourget, le PDG d’Iran Air était présent, accueilli à bras ouvert par Airbus et Boeing pour que ce dernier puisse acheter tout appareil malgré un cahier des charges saturés !

      Je pense qu’il ne faut pas exclure l’hypothèse qu’Iran Air peut se détourner rapidement des 747. Sa position financière confortable lui permettra un jour de se doter d’autres appareils plus sophistiqués.

  3. En effet le 747-8i et tout indiquer pour les compagnie iranienne ! Notamment aux créneaux de livraison. Par rapport aux autres types d’appareils ! Mais aussi car ils connaissent le 747!

  4. Pas vraiment sûr que les commandes d’un 747 SP ou d’un 747-100 soient compatibles avec celles d’un 747-8..
    Mais il est certain que le 8 est livrable rapidement au regard de son échec commercial.
    Chez les leaseur’s, en revanche, il devrait y avoir des 330’s ou du triple 7 dispos rapidement..

  5. Les conditions de parking et de circulation à l’aéroport Ataturk d’Istanbul m’ont toujours semblé extrêmement difficiles et acrobatiques. Il n’y a sans doute pas de rapport direct avec cet accident mais lors de mon dernier passage dans cet aéroport saturé de toute part, sur les pistes, les voies de circulation et dans les aérogares, je me suis fait la réflexion qu’un accident grave finirait par y arriver prochainement. La croissance du trafic de Turkish Airlines a généré un bazar complet dans les airs et au sol : retards systématiques à l’atterrissage et au décollage, utilisation systématique du bus pour rejoindre l’avion, trajets interminables en bus et en avion sur les voies de circulation… Aéroport à éviter pour ma part !

  6. FRED LE CORSE
    Publié le 2 janvier 2016

    02 janvier nous avons le con du jour avec FILOUSTYLE bah j’espere que dans le prochain crash aerien il sera dedans

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum