Six mois de chômage technique supplémentaire pour Sénégal Airlines

aj_senegal airlines

Les délégués de personnel de la compagnie aérienne Sénégal Airlines ont dénoncé la reconduction pour six mois de leur chômage technique.

Pour la majeure partie du personnel de Sénégal Airlines , le chômage technique a été reconduit le 29 décembre dernier de 6 mois, soit jusqu’à juin 2016 en raison « de difficultés économiques conjoncturelles de plusieurs ordres » selon la direction. L’annonce a été l’occasion pour leur Collège de délégués de dénoncer la gestion calamiteuse de la compagnie depuis 5 ans. Alors que la compagnie sénégalaise accusait un déficit de 100 millions d’euros fin 2014, la direction avait mis en place un plan de départs volontaires. Devant l’inefficacité de ce plan, la direction a décidé donc la mise au chômage technique d’une grand partie de son personnel en juin 2015 (une centaine d’agents). « Un chômage technique d’un an, c’est une aberration. C’est intenable », s’est exprimé Moustapha Fall, délégué du personnel au Quotidien du Sénégal, qui s’en remet à la commission des lois de l’Assemblée nationale pour trouver une solution.

La flotte de Sénégal Airlines qui comportait 4 avions (3 Airbus A320 et un ATR en 2011) ne possède plus qu’un  CRJ100 de 50 places en 2015 pour des vols vers  Ziguinchor, Bissau et Praia depuis l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar.

http://www.air-journal.fr/2016-01-10-six-mois-de-chomage-technique-supplementaire-pour-senegal-airlines-5156358.html

Commentaire(s)

  1. Que va devenir cette compagnie ? Il est temps que le gouvernement sénégalais face quelque chose

  2. Je pense que cette compagnie ne durera pas longtemps. Mais les pilotes auront certainement la solution

  3. Vincent

    Voilà l’histoire du massacre d’une excellente compagnie (AIR SENEGAL INTERNATIONAL, joint-venture avec la RAM, volant sur des 737-800 flambant neufs), parfaitement viable, désossée par Karim WADE pour devenir SENEGAL AIRLINES, entité bidon utilisant d’antiques A320.

    Que Karim WADE soit toujours en prison n’y change rien : la compagnie est en cessation, le personnel attend ses salaires depuis plusieurs mois, et le Sénégal n’a plus de compagnie nationale.

    Seul un nouveau projet en joint venture, avec changement de nom et reprise du personnel peut être envisagé. Problème : personne ne se bouscule sur un tel projet. Quel gâchis !

  4. suzette

    65 milliards de FCFA de trou! Va falloir m’expliquer pourquoi et qui a mangé?

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter