HOP! Air France: 66 postes supprimés à Morlaix

Air-journal_CRJ1000-Hop

La compagnie aérienne Brit Air va supprimer 66 postes à Morlaix via un plan de départ volontaire, sa fusion avec Regional et Airlinair dans HOP ! Air France débutant début avril.

Selon le Télégramme du 19 février 2016, le nombre de postes supprimés dans la compagnie régionale a été fixé jeudi dernier lors d’un Comité d’entreprise extraordinaire, la direction de Brit Air précisant qu’il n’y aura aucun licenciement parmi les près de 300 employés du site de Morlaix. Ce qui n’empêche par les syndicats de s’interroger car « en termes de reclassement, la direction ne propose rien. Que vont devenir les personnels concernés par ces suppressions de postes s’il n’y a pas suffisamment de départs volontaires ? ». Le quotidien cite le directeur général de Brit Air Georges Daher, convaincu de l’avenir local de l’entreprise et pour qui « des dispositifs d’accompagnement sont prévus pour ne pas laisser de collaborateurs sur le carreau ».

En juillet 2015, HOP ! Air France avait confirmé pour avril prochain le début du processus juridique de fusion entre Airlinair, Brit Air et Regional ; le processus prendra un an, au terme duquel les trois compagnies seront réunies dans une société unique capable « d’optimiser les coûts, de simplifier l’organisation et de rendre l’entreprise plus agile et compétitive ». La compagnie régionale avait alors annoncé un sureffectif de 245 postes sur un total de 3000 a été confirmée, les suppressions concernant 85 emplois au sol, 80 postes de pilotes, hôtesses de l’air et stewards, et 80 emplois dans la maintenance.

Lors de sa création en janvier 2013, HOP! estimait que 95% des économies potentielles du regroupement des trois filiales seraient réalisées grâce à la structure administrative simplifiée. Après la fusion, le siège social de HOP! se trouvera à Rungis (où est basée Airlinair), les sites de Morlaix (Brit Air) et Nantes (Regional) devant être spécialisés pour assurer une « complémentarité des tâches ». La fusion devrait également entrainer la disparition d’ici l’été prochain de cinq avions pour arriver à une flotte d’environ 77 appareils sans compter les locations saisonnières ; rappelons qu’Airlinair utilise des ATR, Brit Air des Bombardier CRJ et Regional des Embraer.

http://www.air-journal.fr/2016-02-22-hop-air-france-66-postes-supprimes-a-morlaix-5158372.html

Commentaire(s)

  1. La question à se poser est quand même : HOP a-t-elle besoin à la fois de CRJ et d’ERJ ? Ne serait-il pas plus cohérent d’avoir la famille ATR d’un côté et une seule famille de jets de l’autre ? À suivre… Mais bon, déjà que les suppressions d’emploi ne font pas plaisir, annoncer la fermeture d’un secteur voudrait dire la disparition de BZH ou RAE…

  2. webby

    Il est hallucinant que certains découvrent encore que le Groupe AIR FRANCE est à l’agonie (merci le SNPL et autre CGT, experts dans l’art de fusiller une compagnie), et que sans des remèdes radicaux, c’est la mort assurée.

    • Drole d’analyse et conclusion demontrant un manque totale de connaissance de la situation de des finances du Groupe. Pour votre information, les informations financières sont disponible sur le site web du Groupe (Copte de résultats, bilans, etc…) afin que vous puissiez vous rendre compte que cette société n’est pas a l’agonie comme vous le prétendez ou espérez….

    • RICHIE RSA, une étude des résultats financiers du Groupe AF-KLM effectivement disponibles sur le site internet corporate d’AF-KLM montre que même en tenant compte des profits de 118 millions réalisés en 2015, AF-KLM a enregistré depuis 2008 un cumul de plus de 6,1 milliards d’euro de pertes.
      Dans le même temps, le Groupe LH a accumulé un profit de 5 milliards (sur la base d’un résultat prévisionnel d’environ 1,8 milliards pour 2015).
      Donc entre vous et WEBBY, on peut quand même se demander lequel d’entre vous fait preuve d’un « manque total de connaissance de la situation des finances du Groupe ». AF-KLM n’est peut-être pas à l’agonie, mais il est indiscutable que le Groupe connaît de très, très graves difficultés financières !!!

      • Juste une correction @DomTom, je n’ai jamais pretendu que AF/KLM allait bien. Je dis simplement que AF/KLM b’est pas a l’agonie comme certains le prétende. Ils se restructurent, ont diminue les dettes cette année, etc… mais de la a parler d’agonie ou de très très grave difficultés financière, il y a un pas que je ne franchis pas par desaccord sur l’analyse.

    • Vincent

      Ca, c’est la stratégie des syndicats (qui ne représentent d’ailleurs que 7 % des salariés): saboter l’économie !

      La liste des entreprises enterrées par CGT and co est hélas longue ! ! !

    • RICHIE RSA, je suis désolé de devoir insister, mais quand AF-KLM fait en 2015 un profit (bienvenue) de 118 millions et que dans le même temps ses 2 concurrentes européennes directement comparables groupe IAG & groupe LH font respectivement un profit de 2,2 et de 1,8 milliards d’euro, il y a indiscutablement le feu à la maison !!!
      L’écart de compétitivité entre AF-KLM et ces 2 majors européennes ne cessent de se creuser, si rien n’est fait rapidement AF-KLM est mathématiquement condamnée à disparaître à plus ou moins court-terme.
      Si l’on prend le groupe LH comme référence l’écart de compétitivité avec AF-KLM depuis 2008 s’élève à plus de 11 milliards d’euro, c’est littéralement intenable !!!
      De plus il ne faut pas oublier que dans les résultats du Groupe AF-KLM, KLM a toujours indiqué que depuis 2008 elle a toujours été profitable, on ne peut qu’imaginer l’étendue des pertes de la seule AF puisque le groupe AF-KLM ne publie pas les résultats individuels de ses 2 principales composantes.
      Les résultats 2015 d’AF-KLM avec un profit de 118 millions sont effectivement une bonne nouvelle, mais ils ne doivent surtout pas faire oublier qu’AF est dans une situation critique pour ne pas dire mortifère. En tant qu’ancien directeur financier, je suis tous les jours stupéfait que les banques continuent à suivre AF, il est évident que si le Gouvernement Français n’était pas un actionnaire de référence du groupe AF-KLM, il y a déjà un moment que tous les banquiers auraient coupé le pipe-line de cash qui permet à Air France de survivre.
      Il est plus que temps que tous les syndicats et surtout tous les personnels d’AF se mettent autour de la table avec leur direction pour prendre les mesures d’urgence pour sauver Air France.

      • Vincent

        « Il est plus que temps que tous les syndicats et surtout tous les personnels d’AF se mettent autour de la table avec leur direction pour prendre les mesures d’urgence pour sauver Air France. »

        Cela me semble hélas, mille fois hélas, relever du voeu pieux.

  3. BIZ

    En 15 ans qu’a fait AIR FRANCE pour rationaliser l’exploitation de ses filiales à 100%?
    Presque rien.
    Elle a mis à leurs têtes des personnes issues de son sérail qui n’étaient pas des MANAGERS.
    Elle n’a pris ou fait prendre aucune mesure pour supprimer les doublons (escales, maintenances, gestion etc..) pire elle les a laissé acheter des avions différents et quand il ont eu les même (Fokker100) rien n’a été mis en commun.
    Elle a laissé faire les hommes qu’elle avait mis à la tête des excentricités de gestion dont le bateau BRITAIR en est l’exemple le plus criant puisque 20 millions ont été dépensé pour assoir une notoriété qui ne servait à rien puisque Britair ne vendait RIEN. Encore s’il s’était appelé Air France…..
    De plus elle aurait pu avoir une structure à moindre coût (les personnels étant moins payé et travaillant plus qu’à AF) pour concurrencer les Lowcosts mais en raison de l’interdiction, dictée par le SNPL, faite au filiale d’avoir des avions de plus de 100 places les dés étaient pipés.
    Que peut faire HOP aujourd’hui avec une réduction de la voilure et les petits avions hétéroclites existants et toujours limités à 100 places : Pas grand chose d’efficace et de profitable. Lionel GUERIN a beau avoir annoncé que le rouge écarlate couleur de HOP concurrencera l’orange (Easyjet sous-entendu) il n’en a pas et n’en aura pas les moyens ni les matériels car c’est oublié que les lowcosts ont des règles simples et efficaces : avions économiques mais de bonne capacité, demi tour hyper rapide (25 minutes) et une gestion simple et rationnelle. Air France aura du mal à le mettre en oeuvre car même les choses simples ne sont pas copiées comme l’embarquement et le débarquement par 2 portes quand il y en a au moins 2. Alors que dire du reste……

    • papy

      C’est tout à fait juste.
      Hop/ Régional/Britair n’ont servi et ne servent qu’à parachuter des cadres Sup dont AF ne voulait plus.
      Ces gens n’ont qu’une vison comptable de l’aéronautique, aucune ambition pour HOP, donc aucun développement, car il ne faut prendre aucun risque afin de pouvoir retourner chez AF plus tard…
      Maintenant ils vont faire pareil avec une trentaine
      d’A320 et leurs équipages AF ( donc au coût d’AF
      pas ceux de HOP !!! ). Miracle cela va améliorer les comptes d’AF puisse que ces A320 sortent de leur flotte, et biensur plomber ceux de HOP !!! Donc futur PDV etc …

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum