Air France détaille son PDV, moins fort que prévu

air-journal_equipage_air-france

La compagnie Air France a dévoilé son plan de départs volontaires (PDV) qui ne touchera finalement dans cette présente mouture, pas les pilotes, mais 1405 postes au sol et 200 équivalents temps plein pour les PNC d’ici au 31 décembre 2016.

Air France a réduit ses objectifs de départs volontaires, et viserait désormais une peu plus de 1 600 départs volontaires d’ici début 2017, selon une source proche de la compagnie aérienne. Les 1405 postes au sol se décomposent en 1127 postes aux activités opérationnelles auxquels il faut ajouter 312 départs au siège de la compagnie Air France et dans sa branche commerciale.

D’un point de vue géographique, les employés de l’aéroport d’Orly, à Marseille ainsi qu’en Corse seront les plus affectés avec un total de 448 postes, alors que Roissy Charles de Gaulle en perdra 342. D’autres segments comme la branche cargo d’Air France, régulièrement déficitaire, perdra 98 postes selon les syndicats, 80 pur les exploitations aériennes, 74 dans le secteur industriel et 51 dans celui de l’informatique. Les pilotes ne sont maintenant confrontés à aucun licenciement volontaire, par rapport à un objectif précédent de 280. Car rappelons que le plan B, d’Air France, consécutif à l’échec des négociations sur les objectifs de productivité réclamés dans le cadre de Perform 2020, prévoyait initialement ma suppression, selon une projection en décembre dernier, de 1823 postes au sol, 890 hôtesses de l’air et stewards et donc 280 pilotes.

« L’idée est que ce plan de départ volontaire est censée être le dernier », a indiqué une source proche du dossier, ajoutant que la filiale d’Air France-KLM pourrait ajouter au PDV de nouveaux pilotes et des PNC en fonction de l’issue des négociations syndicales qui doivent avoir lieu au cours de l’été.

L’intersyndicale d’Air France, qui regroupe 11 syndicats d’employés dont le Syndicat national des pilotes de ligne SNPL, les deux principaux syndicats de PNC ainsi que la CGT, a commenté sa déception en indiquant que ce « plan de décroissance dissimulé par un ingénieux plan de communication ». Le PDV sera ouvert du 22 août 2016 au 31 janvier 2017, selon Didier Fauverte de la CGT. Mais les syndicats devraient pousser pour l’étendre jusqu’à mars ou avril 2017.

Du côté du syndicat Sud Aérien, on s’étonne d’une stratégie à contre-courant de la tendance du ciel :« Avec1 605 postes en moins, comment notre direction compte-t-elle capter une croissance du transport aérien de plus de 5  % par an avec de moins en moins d’effectifs ? »

 

 

 

http://www.air-journal.fr/2016-02-27-air-france-detaille-son-pdv-moins-fort-que-prevu-5158661.html

Commentaire(s)

  1. Je suis d’accord qu’AF a encore quelques liens avec le gouvernement, mais de là a illustrer l’article sur Air France par une photo de l’A330 présidentiel …

  2. Pas vraiment un avion AF sur la photo..
    C’est le Sarko One!!!!

  3. Il ne s’agit pas d’un avion d’Air France mais celui de la présidence de aa République Française, tombé en panne !!!

  4. En même temps, la livrée est plus jolie que celle de AF..
    Pour en revenir à l’article, ils ont raison au sujet de : »PDV qui ne touchera pas les pilotes.. ».
    Ce sont les plus hauts salaires de la Compagnie ce qui devrait pénaliser d’avantage à court terme la trésorerie de l’Entreprise et donc la précipiter plus rapidement dans le gouffre….encore une excellente décision!!!!

    • Roger Wilco

      Éric , soyons sérieux deux minutes .

      Si le PDV ne touche , cette fois ci , pas les pilotes c’est pour deux raisons.

      Premièrement il n’est pas prevu de sous traiter ces emplois dans des entreprises moins disantes comme cela ce fait beaucoup en particulier pour les métiers de la piste .

      Deuxièmement , contrairement aux communications récentes, les effectifs correspondent aux besoins.

      C’est tout .

      L’emploi dans l’aerien ne diminue pas , il se transfert dans des structures moins disantes, jusqu’à au jour où…

  5. ben

    Tout le monde sauf les pilotes : On ne change pas une équipe qui gagne visiblement…

  6. Virez plutôt les incapables dans les bureaux, Management and Co, qui coûtent cher à la compagnie….et gardez les « petits » qui eux font le boulot!

  7. Tana

    Les pilotes sont là et bien là….

  8. On réduit le personnel au sol, on fait des économies sur les services rendus aux passagers, mais on ne touche pas aux pilotes. Bonne idée, cela va très certainement attirer à nouveau les clients perdus…

  9. ben76500

    comme par hasard aucun pilotes c’est quoi cette bande de soumis? c’est eux qui coutent le plus à la compagnie et aucun ne dégage. franchement je pense que les pleureuses du snpl ont menacé de faire encore grève pour garder leur avantages digne du musé d’histoire naturel et toujours se prendre pour les seigneurs du ciel alors que dans d’autre compagnie ils bossent plus….

  10. EPL 1986

    Je connais pas mal de CDB en haut de la pyramide qui sont déjà partis, notamment dans la division 747.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum