Crash de Flydubai : l’erreur humaine privilégiée?

air-journal_crash Flydubai Rostov@MAK

Un rapport préliminaire sur l’accident du vol FZ981 de la compagnie aérienne low cost Flydubai, qui s’est écrasé à l’atterrissage en Russie le 20 mars dernier tuant les 62 personnes à bord, indique que la cause probable est une erreur de pilotage.

Dans son rapport préliminaire publié le 8 avril 2016, le MAK russe (Interstate Aviation Committee, équivalent du BEA français) décrit l’enchainement des circonstances qui ont conduit le Boeing 737-800 de la spécialiste du vol pas cher des Emirats Arabes Unis à s’écraser par mauvais temps sur la piste de l’aéroport de Rostov. Il rappelle que les conditions météo étaient telles qu’annoncées, la première tentative d’atterrissage étant effectuée (en manuel) par mauvais temps avec des rafales à 35 nœuds et des cisaillements de vents « légers à modérés » ; le go around a été décidé par les pilotes de Flydubai après un changement de la direction et de la force du vent. La deuxième tentative a elle aussi été effectuée en manuel, et là encore les pilotes ont décidé d’interrompre alors que l’appareil se trouvait à 4 kilomètres de la piste, à 220 mètres d’altitude. Les réacteurs ont été mis en mode TOGA (décollage), mais à 900 mètres d’altitude le manche a été poussé vers le bas et les stabilisateurs réglés à -5°, déclenchant une descente rapide. Le MAK écrit que les pilotes n’ont pas pu récupérer l’appareil, qui s’est écrasé à un angle de plus de 50° et à une vitesse supérieure à 600 km/h.

Les enquêteurs ont terminé l’étude du lieu de l’accident et récupéré les débris nécessaires à l’étude des performances du contrôle de pitch. Le MAK se penche donc désormais sur la performance des pilotes (« leur formation était correcte, ils avaient une expérience suffisante et tous leurs certificats étaient en règle »), tout en continuant l’analyse et la traduction des données de l’enregistreur des voix du cockpit (CVR) y compris pour déterminer qui a dit quoi. Rappelons que la chaine de télévision russe Rossiya-1 avait cité des sources décrivant la dernière conversation : « Ne vous en faites pas », lance à plusieurs reprises le pilote, puis « Ne fais pas ça ! ». Les derniers mots, formulés à plusieurs reprises : « Redresse ! ». Des « cris inhumains » sont entendus dans les six dernières secondes du vol. Le MAK ne fournit aucune conclusion définitive, et n’accuse pas formellement les pilotes d’être responsables du crash ; les échanges entre l’équipage et la tour de contrôle de Rostov n’ont pas été dévoilés.

Il y avait à bord du vol FZ981 44 Russes, 8 Ukrainiens, 2 Indiens et un Ouzbek parmi les passagers, et sept membres d’équipage. Le commandant de bord chypriote et le copilote espagnol avaient à eux deux plus de 11.700 heures de vol à leur actif.

http://www.air-journal.fr/2016-04-11-crash-de-flydubai-lerreur-humaine-privilegiee-5161264.html

Commentaire(s)

  1. EPL 1986
    Publié le 11 avril 2016

    Si l’appareil se trouvait à 4 kilomètres de la piste à 220 mètres d’altitude, il était en dessous du plan compte tenu des conditions MTO.

    • Rogerwilco
      Publié le 11 avril 2016

      le plan d’approche ne depend pas des conditions météo.

      Le plan de la 22 à Rostov est à 2,69 degrés soit 47 mètres par km ( 290 pieds par nautique)

      En Russie les altitudes se mesurent par rapport au terrain (QFE)
      47 x 4 = 188 m , or il ne vous échappera pas que 220 est supérieur à 188…

      Avec ces éléments on peut donc déterminer que l’avion est au DESSUS du plan d’approche . Non ?

      Moralité encore un commentaire  » café du commerce » dont vous auriez pu nous faire grâce ….. Pensez y à l’avenir……

      D’autre part un petit message personnel au simple d’esprit qui usurpe mon pseudo pour faire des commentaires ( en fait toujours le même) dont l’indigence n’a d’égale quel la vacuité.

      Trouvez vous un autre pseudo, cela doit tout de même être dans vos capacités.

      Kabbale c’est nul mais ça devrai vous suffire….

      • EPL 1986
        Publié le 11 avril 2016

        Marre de ces commentaires de personnes qui jouent à Flight Simulator sur leur PC…

        Il est évident qu’un plan d’approche dépend essentiellement de la MTO, puisque le vent dégrade la finesse d’un appareil.

        De ce fait, on prévoit toujours un plan sécurisé avec une altitude et une VOA appropriée.

        Je vous fais grâce de mon CV, vous risquez de ne pas comprendre les abréviations.

        Continuez à faire joujou avec votre PC, moi je pars demain en rotation.

        • Rogerwilco
          Publié le 11 avril 2016

          Ouh la la , je vois que l’on a affaire à quelqu’un qui ne s’y connaît guère…..

          Un ILS AURAIT DONC UN PLAN QUI CHANGE AVEC LA MÉTÉO …?!!!

          LE VENT DÉGRADE LA FINESSE DE L’AVION ..?!!!
          La pente tout réduit oui , mais pas la finesse …. Grosse confusion….

          Les professionnels apprécieront….

          Merci EPL 86 , pour ce moment de vérité…. disons… hilarant .

          Cela jette , malheureusement, un éclairage plutôt cru sur vos interventions qui , il faut bien l’avouer , sont trop nombreuses au regard de leur qualité…

          « Je pars en rotation….  » Enorme…
          Tks , You made my day….

          Ps. Merci pour le lien Philou tres interessant.

  2. Nico777
    Publié le 11 avril 2016

    On va faire passer ça sous la responsabilité des pnt alors que c’est l’appareil qui a eu un problème…trop facile.

  3. philou06
    Publié le 11 avril 2016

    voila les videos parlent d’elles memes…. ! cela ressemble a une désorientation spatiale.. comme a Kazan !
    mais bien sur a confirmer par l’enquête!

    • Ah bon ? Vous pensez que des vidéos de cette nature, qui permettent seulement d’observer l’angle de chute de l’avion, suffisent à conclure quant aux causes d’un accident aérien ?

      Vous devriez postuler au BEA ou au NTSB.

  4. Guesspi79
    Publié le 11 avril 2016

    Je suppose qu’il y a eu une perte de contrôle de l’appareil, suivi d’un décrochage:
    Redresse ! Ne fais pas ça !

  5. Publié le 12 avril 2016

    Le 37 en remise de gaz est tricky, tout ceux qui en ont fait vous le diront… Ça pousse fort, un effet de pitch up important lié à la puissance des moteurs leur position et le trim du Stab qui est un peu lent, un peu de cisaillement de vent, des flaps qui rentrent trop vite et le décrochage est facile à atteindre,,, c’est un scenario plausible comme tant d’autres.,,, rip…..

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum