Finnair ravie par l’Airbus A350

air-journal_Finnair A350-900 1st take off2

La compagnie aérienne Finnair a constaté une nette amélioration de sa rentabilité sur les lignes où elle a mis en service ses trois Airbus A350-900, dont l’expérience est sans conteste positive.

Fini les soucis « typiques » de la mise en service des nouveaux A350-900, dont trois exemplaires ont été déployés par la compagnie nationale finlandaise pendant « quasiment tout le premier trimestre » : le CEO Pekka Vauramo, qui présentait les résultats financiers trimestriels de Finnair le 12 mai 2016, déclare dans un communiqué que « notre expérience globale de ce nouveau type d’appareil est positive sans la moindre réserve ». Il précise avoir constaté « une amélioration substantielle de la rentabilité des routes » sur lesquelles l’A350-900 est déployé, rappelant que le renouvellement de sa flotte long-courrier atteindra un pic cette année. Compagnie de lancement de l’appareil en Europe, Finnair a reçu cinq des dix-neuf exemplaires commandés, et en attend deux autres cette année (les derniers arriveront en 2023).

Configurés pour accueillir 46 passagers en classe Affaires, 43 en Premium et 208 en Economie (297 places, soit 12 de plus que le plus dense de ses A330-300 et 42 de plus que les A340-300 qu’ils remplaceront) ; ils sont aujourd’hui déployés entre sa base d’Helsinki-Vantaa et les aéroports de Shanghai, Pékin, Bangkok et Hong Kong. Séoul devrait rejoindre cette liste fin septembre, et Singapour en octobre. Le mois dernier, Finnair affirmait que 8 clients sur 10 se déclaraient « plus que satisfaits des services et de l’expérience de vol » en A350.

La compagnie de l’alliance Oneworld opère cet été cinq rotations quotidiennes entre Helsinki et Paris-Charles de Gaulle, cinq vols par semaine vers Nice-Côte d’Azur, et deux par semaine vers Biarritz-Anglet-Bayonne à partir de demain.

air-journal_Finnair_A350-900_Business air-journal_Finnair_A350-900_Economy air-journal_Finnair A350-900 delivery3

http://www.air-journal.fr/2016-05-13-finnair-ravie-par-lairbus-a350-5162922.html

Commentaire(s)

  1. banania
    Publié le 13 mai 2016

    Le remplacement des a340 ne peux être que positif quel que soit l’appareil

  2. Publié le 13 mai 2016

    En tout cas, il est magnifique ce zinc.

  3. Freddoo
    Publié le 13 mai 2016

    Les consommations vont devenir de plus en plus transparentes, qui entre le B787 et A350 va remporter la palme du plus économique?

    Si les passagers et clients sont satisfait, prédisons lui un bel avenir! Et bravo à Airbus!

    • Publié le 13 mai 2016

      Le 787 et l’a350 offrent différentes possibilité et sont complémentaires, le 787 brille sur le segment des avions de 240 à 300 sièges en 3 classes alors que l’a350 est un avion de 300 à 360 sièges.
      En économie les deux se valent largement.

  4. Finnair satisfait, Qatar se plaint.
    Soit finnair est conciliant, soit Qatar est pinailleur, soit les appareils sont tellement différents que l’un est mieux fini que l’autre.
    où est la vérité?

  5. En tout cas, l’A350 a ete bien concu, bien developpe avec toute la rigueur et l’organisation qui se doit. Les livraisons ne se font peut etre pas a la vitesse souhaitee par certains clients pinailleurs mais en exploitation, il apporte des resultats nettemment meilleurs que prevus. Comme quoi, il faut savoir etre prudent et ne pas tomber dans la course a la livraison en mettant de cote la qualite du fait de la pression des financiers….. ce fut le piege dans lequel est bombe Boeing avec le 787 a qui a coute un peu cher apres cout du fait de l’immobilisation de la flotte pendant quelques mois… CQFD

    • Et entre autre - 13 mai 2016 à 12 h 50 min
      Et entre autre
      Publié le 13 mai 2016

      …qui rend le programme 787 difficile question finance: les déboires en tout genre depuis la conception initiale jusqu’à aujourd’hui ,les remises financières que Boieing a dû consentir au titre de dommages à ses clients font que les financières maison et hors maison estiment qu’il faudra plus de 700 exemplaires livrés avant que Boeing espère à teindre le seuil financier d’équilibre…au jour d’aujourd’hui Boeing perd encore 25 millions de $ par exemplaire livre!!!

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum