Southwest Airlines, Hawaiian Airlines : les pilotes s’énervent

air-journal_Southwest 737 MAX 7

Le syndicat SWAPA représentant quelques 8000 pilotes de la compagnie aérienne low cost Southwest Airlines a déposé plainte contre elle, arguant que l’arrivée des Boeing 737 MAX l’année prochaine ne peut se faire sans nouveau contrat. Chez Hawaiian Airlines, 99% des pilotes se disent prêts à se mettre en grève en cas d’échec des négociations en cours.

Ayant échoué en novembre 2015 à trouver un accord sur un nouveau contrat malgré quatre ans de négociations, le Southwest Airlines Pilot Association (SWAPA) a demandé le 18 mai 2016 à un tribunal du Texas une protection judiciaire dite de status quo, qui empêcherait la plus grande spécialiste du vol pas cher au monde d’intégrer de nouveaux avions dans sa flotte jusqu’à ce qu’un accord soit signé. Cet accord « doit porter sur les salaires, les heures de vol et les plannings », affirme le syndicat, et être signé avant la livraison prévue en mars 2017 des premiers Boeing 737 MAX 8. Il ajoute que la low cost violerait des lois fédérales si elle commençait « unilatéralement » à opérer les nouveaux appareils sans nouveau contrat. Et de rappeler que les précédentes entrées en service de nouveaux avions avaient toutes été accompagnées soit d’un nouveau contrat, soit d’un amendement aux contrats en vigueur.

Southwest Airlines, compagnie de lancement du 737 MAX 8 avec 170 exemplaires commandés (plus 191 options, et trente 737 MAX 7), a réagi à ce dépôt de plainte, jugé « prématuré et pas nécessaire », tout désaccord avec le SWAPA étant « théorique » selon la porte-parole Brandy King puisque l’entrée en service n’est pas prévue avant dix mois au plus tôt. Et elle ajoute que la compagnie « croit avoir le droit de voler sur cet avion selon le contrat actuel », recommandant au syndicat de lancer une procédure d’arbitrage.

air-journal_Hawaiian_Airlines_A330-200La colère est plus forte chez Hawaiian Airlines où le syndicat ALPA affirmait le 17 mai que 99% de ses membres ont voté en faveur d’une grève en cas d’échec des négociations contractuelles lancée en mai 2015. Ce vote « montre la profonde colère de nos pilotes envers la direction », affirme le président du bureau Hawaiian Airlines de l’Air Line Pilot Association Hoon Lee, tout en ajoutant que le syndicat « ne veut absolument pas aller à la grève ». Mais c’est ce qu’il fera pour obtenir un nouveau contrat « aux conditions du marché » alors que la compagnie gagne plus d’argent que jamais, menace-t-il, un piquet de grève devant être organisé mercredi à l’aéroport de Honolulu. Aucune médiation n’est pour l’instant prévue en juin, même s’il doit d’abord être décidé au niveau national si le processus serait contre-productif. Au cas où ni le syndicat, ni la direction n’accepte cette nouvelle médiation, une période de 30 jours pour calmer les esprits doit être observée avant toute grève.

A la direction de Hawaiian Airlines, la responsable de la communication Ann Boticelli rappelle que le syndicat demande « une augmentation de 52% de la rémunération totale des pilotes », ce qui représenterait 74 millions de dollars pour environ 600 pilotes. Et elle affirme que la compagnie paie déjà très bien ses employés : un commandant de bord sur long-courrier avec 12 ans d’ancienneté dans la compagnie « gagne au total 242.000 dollars pour 700 heures de vol par an », sans compter la couverture médicale à vie (pour les retraités et leur épouse) et une participation annuelle entre 15% et 19,4% à leur fonds de retraite 401k.

http://www.air-journal.fr/2016-05-23-southwest-airlines-hawaiian-airlines-les-pilotes-senervent-5163434.html

Commentaire(s)

  1. juju
    Publié le 23 mai 2016

    ils ont attrapés le virus SNPL !

    • A moins qu’il ne s »agisse d’ironie, il semble que le SNPL (AF), par son jusqu’au-boutisme et son intransigeance aveugle influe sur la perception qu’ont certains des syndicats quels qu’ils soient.
      Difficile de mettre dans le même panier Southwest, Alaskan et AF. Dans les deux premiers cas, on a des compagnies prospères, qui concernant Southwest négocient depuis quatre ans, reversent à leurs PNC une grande part des bénéfices. Par ailleurs la productivité des pilotes Southwest n’est pas réputée faible.
      La situation chez AF et le SNPL est toute autre

      • Quoi???
        Publié le 23 mai 2016

        Une négociation qui dure 4 ans est d’abord et avant tout une nego que l’un des participants essentiel ne veut PAS voir aboutir sans le dire ouvertement…c’est en fait tout le contraire d’une preuve de bonne volonté ou d’implication sincère dans le processus de négociation…

      • Ah oui Mr Bencello? - 24 mai 2016 à 13 h 57 min
        Ah oui Mr Bencello?
        Publié le 24 mai 2016

        Ah oui la situation est toute autre , comme vous avez raison de vous gargariser de vos certitudes ….
        En effet il devient absolument évident que pour une production d’heures de vol supérieures les pilotes en France , en général et donc aussi a AF produisent plus d’heures pour un salaire nettement inférieur à celui de leur collègues de Southwest …..
        Cette dernière est pourtant très profitable ……

        N’y aurait il pas un probleme , du côté de la productivité , disons… , de la caste « managériale  » pour employer des euphémismes , en France .

        Pas vu beaucoup de comparatifs de salaires des dirigeants de compagnies françaises et de leurs affidés,par rapport à leur collègues Turques ou Espagnols.

        Se concentrer sur un seul sujet n’ayant pour unique objectif que d’activer la jalousie d’individus frustrés, est un leurre qui est destiné à cacher l’inefficacité du management des grandes entreprises liées à l’aérien .

        Celles ci, tout en vivant du travail des productifs de ce secteur , dont les pilotes font partie, n’ont de cesse de vouloir réduire leur conditions de travail et leur salaires pour pouvoir mieux pantoufler et vivre grassement du travail des autres .

        Le monde moderne quoi…

  2. Vincent 69
    Publié le 23 mai 2016

    « les pilotes s’énervent »

    Il est connu qu’un pilote qui s’énerve n’est plus apte psychologiquement et médicalement à piloter !

  3. On ne pourrait pas leurs envoyers les valeureux guerriers du SNPL ?????
    Ca nous ferait des vacances et on pourrais voler plus tranquillement sans appréhension.
    LOL….

  4. Quoi???
    Publié le 23 mai 2016

    Quoi: pas plus de 700 HdV/an…comme AF , voire moins???? Des feignasses ces pilotes de SW…( et pourtant la compagnie gagne-beaucoup- des sous…tous les ans!!!)

  5. Publié le 23 mai 2016

    242000 US$ pour 700 H par an…ça vous donne une idée du marché, et ça met en exergue le fait que les pilotes français sont tous sous ce niveau. Cet exemple n’est pas unique dans le monde aéro, loin de là…

  6. Publié le 23 mai 2016

    242000$/an, soit plus de 20000$/mois, pour 700hdv/an. Et on trouve que les pilotes AF sont des nantis ??

  7. La belle vie. 242’000 USD par année pour vivre à Hawaii et travailler moins de 20 heures par semaine…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter