EasyJet : déjà 20 ans à Nice

air-journal_easyJet_A320_250th

EasyJet  a fêté le 26 mai ses 20 ans de présence sur l’aéroport de Nice (et ses 4 ans de base locale) en rappelant qu’elle y a transporté plus de 35 millions de passagers depuis ses débuts… Une croissance qui se poursuit en 2016 avec plus de 7 % d’augmentation de capacité.

20 ans et une base locale plus tard, easyJet consolide sa position de n°1 à Nice pour la 2ème année consécutive avec 3,7 millions de passagers transportés en 2015, soit 27 % de parts de marché, souligne-t-elle dans un communiqué. Elle a su « séduire les Niçois » et se positionner comme « leader sur le 3ème aéroport français » après Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Orly. Son offre atteindra dès cet été les 30 destinations européennes grâce à l’ouverture de 3 nouvelles lignes estivales : Cagliari, Mykonos, et Palma de Majorque.

« Ces lancements, ainsi que le renforcement du réseau existant, notamment sur nos lignes domestiques françaises desservant Paris et les régions, représentent une augmentation de 7 % de capacités en 2016, soit plus de 250 000 sièges supplémentaires et permettent de répondre à une demande locale de plus en plus forte », poursuit son communiqué. Par ailleurs, la croissance continue avec une augmentation de 5 % prévue pour la saison d’hiver 2016-2017.

La low cost orange en profite pour lancer une semaine durant une campagne de promotion sur la « French Riviera » avec ses membres d’équipage niçois, rappelant qu’elle peut « peut compter quotidiennement sur plus de 10 000 salariés en Europe sous contrat de droit local » pour son activité. A Nice avec 3 avions basés, easyJet emploie directement 114 personnes localement. La contribution de la compagnie se fait également à l’échelle de la région, avec pour chaque million de passagers transportés, une création de 1 000 emplois indirects. « Avec près de 6 millions de touristes étrangers et principalement européens en 2015 dont 50% choisissent l’avion, le court courrier est un véritable booster économique pour la 2eme région touristique de France », souligne-t-elle.

air-journal_easyjet PNCLe tourisme d’affaires est également un levier de croissance important pour la région et easyJet se positionne en fort contributeur avec près d’un passager sur quatre voyageant pour raisons professionnelles en France. EasyJet transporte 21 % de passagers d’affaires à Nice et plus de 50 % sur les lignes domestiques comme Paris Orly-Nice. Son équipe de vente est en relation avec une vingtaine de plateaux d’affaires et de nombreuses agences de proximité qui touchent aux PME-PMI et filiales de grands groupes implantés dans la région. Par ce biais, elle propose des tarifs business permettant de réaliser d’importantes économies sur leur budget voyages, y compris par rapport à ses propres tarifs publics, grâce à des offres packagées qui correspondent à leurs attentes de simplicité et de transparence.

«  Depuis l’ouverture des vols internationaux il y a 20 ans, l’Aéroport Nice Côte d’Azur est un partenaire majeur pour easyJet. D’une ligne et quelques salariés en 1996, nous avons grandi ensemble et sommes devenus la 1ère compagnie aérienne à Nice, 2 ans seulement après l’ouverture de notre base en mars 2012 », s’est félicité François Bacchetta, directeur général d’easyJet pour la France. « Nous sommes heureux de contribuer pleinement au développement de l’aéroport et de l’économie locale grâce à la force de notre réseau, nos services et nos tarifs ».

De son côté,  Dominique Thillaud, président du directoire d’Aéroports de la Côte d’Azur s’est dit «  fier de célébrer 20 ans de partenariat, l’âge de l’audace, avec une compagnie qui n’en manque pas ! En effet, en 20 ans easyJet a su devenir l’un des acteurs majeurs de la dynamique du trafic de l’Aéroport Nice Côte d’Azur, comme en atteste sa desserte foisonnante permettant aussi bien aux visiteurs européens de venir sur la Côte, qu’aux Niçois de se rendre sur plus de 30 destinations touristiques attractives. L’aéroport Nice Côte d’azur souhaite longue vie à ce partenariat ainsi qu’aux 3 nouvelles dessertes estivales de choix lancées cet été par easyJet contribuant à porter le réseau de notre plateforme à 107 destinations accessibles au départ de Nice dans 37 pays ».

http://www.air-journal.fr/2016-05-29-easyjet-deja-20-ans-a-nice-5163697.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 29 mai 2016

    La présence d’Easyjet à Nice est une excellente chose pour les voyageurs, comme pour l’économie locale. Cela permet de diversifier l’offre et d’augmenter le nombre de destinations directes, notamment vers l’Europe. C’est aussi cette concurrence qui oblige Air France à adapter ses tarifs vers ORY et CDG pour rester compétitive, car si la différence de niveau de prestation est bien réelle par rapport à la compagnie low cost, elle ne justifierait pas des écarts tarifaires excessifs sur des vols moyen courrier.

    Pour mes vols Nice-Paris, je choisis presque toujours Air France, car l’écart tarifaire est généralement minime et justifié par la qualité de prestation (et pas seulement pour la collation et la boisson, même si celles-ci sont fort appréciables). Sur les longs courriers, la question ne se pose pas : Easyjet n’en fait pas, et ses horaires pour les correspondances vers les hubs européens ne sont pas du tout fiables. Pour les vols directs vers l’Europe en revanche, Easyjet peut être intéressante, notamment pour les courts séjours qui ne nécessitent pas de bagage enregistré facturé en supplément.

    • Fabien
      Publié le 29 mai 2016

      +1000
      Cela fait du bien de voir des commentaires réfléchis. 🙂

    • Pet
      Publié le 29 mai 2016

      La prestation servie en Y par AF ne justifie en rien l’écart tarifaire qu’il pourrait y avoir.
      La « viennoiserie » servie le matin en direct d’un infâme bac en plastique serait même une méchante contre pub.
      Les prestations payantes sur Easyjet le sont également sur EI et SK, cette dernière remportant la palme de la médiocrité, quand Easyjet remporterait celle du tarif prohibitif.

      Un bon point pour Easyjet: l’organisation de l’embarquement avec l’accompagnement très sonore et présent des pnc, la vraie assistance des pnc et leur courtoisie.
      En plus les avions sont souvent récents.

      • PHilou
        Publié le 30 mai 2016

        Prenez donc le train. Vous arriverez plus vite, vous mangerez mieux, vous y serez confortablement assis et vos voisins seront plus agréables.

        • Publié le 30 mai 2016

          Houla ! Le train pour faire Paris-Nice, non merci ! J’ai donné plus souvent qu’à mon tour, il y a longtemps. Jamais plus !

          Déjà, pour aller de Nice à Marseille avec la SNCF, le service est calamiteux. On ne sait jamais quand le train va partir, s’il part, et même quand il est parti, on ne sait pas quand il va arriver. Jamais réussi à faire un aller-retour Nice-Marseille sans incident, soit à l’aller, soit au retour, soit les deux. Entre les grèves, les pannes de motrice ou de ligne, les conducteurs en retard à leur boulot (!), les voies obstruées par la panne d’un autre train, par un éboulement, un bovin, une chèvre, un accident ou un suicidé qui voulait terminer sa vie en emmerdant le monde…

          Une fois, j’ai failli mourir de soif dans un train en panne durant 3 heures en rase campagne varoise, en plein cagnard estival.

          Les dirigeants de la SNCF seraient bien inspirés d’aller suivre un stage de formation chez leurs collègues de Japan Railways. Ils y apprendraient ce qu’est un vrai réseau de service ferroviaire fiable et performant.

    • Corenrin
      Publié le 30 mai 2016

      Le bagage en soute est également payant chez AF pour les premières catégories de prix ( la catégorie réellement en concurrence au niveau tarifaire avec EasyJet)
      L’écart de prix est donc là uniquement pour la petite vienoiserie offerte ou les qq miles cumulés

      Libre à chacun de faire ce choix en fonction de cette différence finalement assez minime

  2. Publié le 29 mai 2016

    Un infâme bac en plastique ??? Chez EZY ils font le service avec un trolley et une nappe brodée avec de la porcelaine? Vous cherchez la petite bête on dirait??
    En gros chacun y trouve son bonheur chez EZY ou AF et c’est le plus important. Les tarifs sont ajustée d’un côté comme de l’autre..

    • Pet
      Publié le 30 mai 2016

      Je ne cherche aucun bonheur en avion. La « prestation » dans un bac en plastique pose jusque des problèmes d’hygiène élémentaire. Même emballée ds le discours commercial sucré habituel, elle est simplement médiocre. Autant la vendre comme d’autres le font.
      La porcelaine etc.. Je la laisse de côté qd je vole en Y ou low cost sur court courrier.

  3. espiand
    Publié le 30 mai 2016

    pour nancy il serait très agréable de pouvoir voyager avec easy jet pour plusieurs destinantions, il est donc implossible, sinon d’aller sur mulhouse, plus de 200 km, prendre un train aller retour couteux,
    alors que nous avons metz louvigny qui pourrait avoir acces a easy jetz et pour nous lorrains ce serait à peine 5Okm, pensez vous avoir projet pour la lorraine, merci de nous répondre

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter