Airbus toujours derrière Boeing sur 6 mois

air-journal_Airbus_famille_A320_A330_A350_A380

Airbus a enregistré le mois dernier 27 commandes fermes pour des monocouloirs, et effectué 64 livraisons de toutes ces familles d’avions. Avec 183 commandes nettes sur les six premiers mois de l’année, l’avionneur reste derrière Boeing qui en affiche 276 au 28 juin.

Une semaine avant l’ouverture du Salon de Farnborough, Airbus précise dans son communiqué du 6 juillet 2016 avoir enregistré en juin 27 commandes fermes et six annulations. Toutes les commandes sont allées à la famille A320, dont onze A320neo, quatre A321neo et douze A321ceo, achetés par cinq clients anonymes (la société de leasing AWAS n’est pas citée).

Côté livraisons, Airbus a remis 54 monocouloirs à leurs clients, y compris un A320neo à la low cost indienne GoAir (équipés de moteurs équipé de moteurs Pratt & Whitney PW1100G-JM), et huit A321 à six compagnies aériennes chinoises non précisées. Six A330 ont rejoint leur flotte le mois dernier, dont deux chez de nouveaux clients (Air Tibet et French Blue) qui portent le total des opérateurs de la famille de biréacteurs à 118. Trois A350-900 ont été remis à Finnair (son 6e), Singapore Airlines (son 4e) et Ethiopian Airlines (son 1er), cette dernière devenant compagnie de lancement du modèle en Afrique. Enfin deux A380 ont été livrés à Emirates Airlines (81 au total) et un à British Airways (son 12e et dernier). Depuis le début de l’année, l’avionneur a livré 298 appareils ; fin juin, il devait encore remettre 6176 avions à leurs clients.

Boeing de son côté affichait le 28 juin un total de 276 commandes nettes en 2016 dont 240 pour les monocouloirs 737, quatre 747, cinq 767, douze 777 et treize 787 Dreamliner. Les annulations ou conversions de commandes cette année incluent 29 737 et quatre 787.

Le Salon de Farnborough se tient du lundi 11 au dimanche 17 juillet 2016 ; la plupart des analystes penchent pour une édition sans grande commande, en raison de l’incertitude économique et de la baisse des cours du pétrole qui ne force pas les compagnies à renouveler leur flotte. On espère toutefois une annonce sur un éventuel Airbus A350-2000, et peut-être sur le lancement par Boeing d’un nouvel appareil pour remplacer les 757 et 767 autour duquel de nombreuses rumeurs circulent.

http://www.air-journal.fr/2016-07-07-airbus-toujours-derriere-boeing-sur-6-mois-5165949.html

Commentaire(s)

  1. TIM
    Publié le 7 juillet 2016

    Boeing veut lancer un avion pour remplacer le 767?
    Je m’étais déjà penché sur la question il y a 9 ans, à l’époque ayant déjà
    remarqué un trou entre l’a321 et le 787-8, j’avais imaginé un avion
    majoritairement construit en composite, avec un fuselage d’environ 5 mètres
    de large pouvant recevoir 7 sièges de front en éco, il était question de deux
    versions mesurant entre 49 et 56 mètres et emportant entre 200 et 275 passagers
    selon les aménagements, leur envergure aurait été de 48 mètres et leur marché
    aurait inclus le régional, le court-courrier, le moyen courrier et même les vols transocéaniques.
    En gros c’est un avion qui aurait le gabarit d’un 767 avec les technologie des familles a350 et 787.

    Après je constate Airbus et Boeing ne font que proposer d’allonger un peu
    leurs plus gros biréacteurs pour mettre un peu plus de passagers dedans.
    Personnellement je pense que l’avenir du marché des plus de 350 sièges va
    passer par des biréacteurs essentiellement construits en composites et
    dotés d’un pont supérieur à l’avant du fuselage, car le pont supérieur
    permet de mettre plus de passagers sans devoir faire un avion trop long
    ni trop lourd.
    Après si de tels avions voient le jour ils devront avoir un fuselage d’un
    diamètres compris entre 5,7 et 6 mètres, pour prendre 8 ou 9 sièges de front
    et un pont supérieur aussi large qu’une cabine d’a320.

    Un avion de 68 mètres pourrait prendre aisément dans les 350 sièges et
    présenter une alternative à des avions à pont unique de 75 mètres de long
    mais il pèserait quelques tonnes de moins en présentant des performances
    similaires, avec un rayon d’action traditionnel (14 500 à 15 000 km)
    il devrait peser entre 295 et 300 tonnes, contre 308 pour un a350-1000.

    Ensuite on peut imaginer une deuxième version 7 mètres plus grande
    (+ 4 mètres à l’avant et 3 mètres à l’arrière) qui pourrait monter à
    420 passagers, cette version pèserait 35 tonnes de plus que la première
    soit entre 330 et 335 tonnes à pleine charge.
    A confort égal il emporterait 35 passagers du plus qu’un 777-9, et
    présenterait 89% de la capacité d’un 747-8 et 75% de celle d’un a380.

  2. banania
    Publié le 7 juillet 2016

    Boeing vendra 10 747-8 à air bridge cargo. La différence entre les 2 c’est qu’il y en a un qui vend que des monocouloirs

  3. 777olivier
    Publié le 7 juillet 2016

    C’est vraiment soulant cette course au chiffres. Airbus et Boeing sont tout les deux de très bons constructeurs. la seule différence c’est que historiquement Boeing a connu le succès sur tous les avions qu’il a produit 707 737 747 757 767 777 787 y compris leur version fret …
    Chez Airbus le bilan est certes mitigé sur la gamme long courrier pour ex l’A340 200/330/500/600 n’ont pas eu le succès qu’ils méritaient surement et l’a380 ne se vent pas beaucoup mas il n’empêche qu’ils jouent au coude à coude avec Boeing avec l’A320 et l’A330 sans parler de l’A350 qui est une vrai machine de guerre anti 777.

    Donc de grâce ce n’est pas en livrant un peu plus d’avion qu’on fait la différence mais en construisant des avions qui sont plébiscités par tous les majors parce que justement ils correspondent à leur véritable besoin du moment.

    • LSO
      Publié le 7 juillet 2016

      la raison du succès de Boeing est simple : le monopole.
      tous ces appareils (mis à part le liner dont la rentabilité est loin d’être atteinte) en leur temps n’avait aucune concurrence sérieuse.
      mais c’est bien, tu as mis de l’eau dans ton vin.

      • +10 avec LSO
        Et +1000 sur le fait que tu (777OLIVIER) aies mis de l’eau dans ton vin, place aux échanges constructifs.
        Le 350 en revanche est actuellement placé sur un marché 787 et potentiellement 777-200 mais même le 350-1000 aura je pense du mal à se positionner face au 777-9x qui embarque environ 50 pax de plus en 3 classes.

      • Clo2B
        Publié le 7 juillet 2016

        Je suis toujours étonné de constater que Boeing continue de vendre son 747-8 en version cargo, alors que le 777F semble être potentiellement plus rentable à exploiter avec deux réacteurs seulement (pourquoi cela serait-il vrai pour les passagers et pas pour le fret?) Par contre, compte tenu de la longueur de sa carlingue ( et donc de sa soute), pourquoi Boeing ne propose-t-il pas une version mixte, comme il l’avait fait pour le 747-400M par le passé?.
        Cela devrait pouvoir optimiser l’espace et proposer une alternative ou il n’aurait pas de concurrent direct.

        • Clo2B
          Publié le 7 juillet 2016

          Autant pour moi, je voulais parler du 747 200M;
          j’en profite pour préciser qu’à l’époque, il ne s’en était vendu qu’une soixantaine, mais comme on le dirait dans une publicité d’un célèbre fabricant de lunettes « ça c’était avant » car, maintenant, avec les matériaux précieux et de plus en plus rares pour les composants informatiques et téléphoniques, la donne devrait être différente…

        • Le point fort du 747 Cargo: - 8 juillet 2016 à 7 h 51 min
          Le point fort du 747 Cargo:
          Publié le 8 juillet 2016

          Son nez releva le….qui permet le chargement de longue voire très longue pièce d’un seul tenant….et également plus de simplicité et de rapidité pour charger tout véhicule roulant , à l’aide des rampes d’accès incorporées à l’avion, car il suffir de le conduire tout droit par le nez jusqu’à sa place sans avoir aucune manœuvre à effectuer..
          De nos jours dans le civil, seul le 747 et quelques avions russes permettent cela…

          • Le point fort du 747 Cargo: - 8 juillet 2016 à 7 h 58 min
            Le point fort du 747 Cargo:
            Publié le 8 juillet 2016

            On pourrait se dire qu’il pourrait y avoir un marche pour le super Beluga d’Airbus, transporteur potentiel de gros cargo ,mais ce dernier n’a été développé par Airbus QUE pour répondre à ses propres besoins de transports des pièces fabriquées dans diverses usines en Europe…et comme ces usines sont en Europe justement, cet appareil n’a pas une très grande autonomie…donc aucun intérêt potentiel pour une éventuelle commercialisation large….donc aucun marche!!

  4. 777olivier
    Publié le 7 juillet 2016

    @LSO + @ ICEMAN

    Libre à vous de croire que je suis anti Airbus. Mais ce n’est pas le cas.

    Il faut savoir faire la différence dans mes propos entre le fait de pointer ce qui me semble objectivement a mes yeux des ratés industriels du constructeur Airbus et ma soit disant préférence pour Boeing.

    Cela fait partie du débat et tous les arguments sont recevables . Ce que je rejette ce sont les insultes des amateurs rageux et le Nationalisme aveugle pro Airbus.

    Dire que l’A380 est un gros avion mais que commercialement ça ne marche pas trop ce n’est pas être Anti Airbus.

    Dire que le 777-300ER est une superbe machine ultra fiable économique à exploiter et sans concurrence réelle sur son segment (sauf depuis la sortie du très bon A350) ce n’est pas être pro Boeing non plus !!

    Pour revenir à votre réponse le 707 par EX a eu de nombreux concurrents, le DC8 le Convair 900 le Commet 4 le VC 10 et l’IL62 etc…. Ce n’est pas vraiment une question de monopole. Ce sont les qualités intrinsèques de l’avion qui ont aussi fait sont succès commercial . Sur toutes ses gammes Boeing a eu de la concurrence et en a même souffert. Donc….

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum