Boeing 787-9 : Londres pour American Airlines, report pour Jet Airways

air-journal_American-787-first-delivery

La compagnie aérienne American Airlines devrait effectuer le premier vol de son Boeing 787-9 Dreamliner début octobre entre Dallas et Londres. En Inde, Jet Airways a demandé le report de la livraison prévue en 2017 des dix 787-9 commandés.

Si les vols d’entrainement des équipages d’American Airlines sur 787-9 restent prévus à partir du 6 octobre 2016 entre sa base de Dallas-Fort Worth et l’aéroport de Los Angeles à raison de six rotations hebdomadaires, elle prévoit selon Airlineroute de le déployer dès le 4 octobre sur un vol unique entre Dallas et Londres-Heathrow. Le nouveau Dreamliner décollera à 15h55 pour se poser le lendemain à 6h55, le vol retour quittant la Grande-Bretagne à 9h30 pour atterrir au Texas à 13h40. American Airlines propose trois vols quotidiens sur cet axe, plus un en partage de codes avec British Airways, sans autre concurrence.

La compagnie de l’alliance Oneworld a commandé vint-deux 787-9 Dreamliner, qui seront configurés pour accueillir 30 passagers en classe Affaires, 21 en premium et 234 en Economie (dont 27 en Main Cabin Extra avec plus d’espace pour les jambes). Leurs premières destinations internationales régulières seront Madrid et Sao Paulo, en vol quotidien à partir du 4 novembre. Rappelons qu’elle opère déjà 17 des vint 787-8 attendus (configurés en 28+198 dont 57 en Main Cabin Extra). Et que ses 22 Airbus A350-900 ne seront livrés à sa demande qu’entre fin 2018 et 2022, soit 26 mois plus tard que prévu.

air-journal_Jet-Airways-787Boeing a d’autre part annoncé avoir reçu une demande de Jet Airways pour remettre à plus tard la livraison des dix 787-9 Dreamliner commandés. Une demande expliquée par l’avionneur américain comme faisant suite au retour dans la flotte de la compagnie privée indienne des dix 777-300ER qu’elle avait sous-loué à Etihad Airways et Turkish Airlines : selon Dinesh Keshar, VP ventes Asie-Pacifique et Inde cité par NDTV, Jet Airways s’était séparée de ses Triple Sept quand le cours du pétrole avait « troué le plafond », et pouvait désormais les utiliser en raison de sa chute toute aussi spectaculaire. « Il ne s’agit que d’un délai dans les livraisons et la décision nous convient parfaitement, nous avons plein d’autres commandes », ajoute le dirigeant de Boeing, rappelant que Jet Airways a aussi commandé jusqu’à 75 737 MAX 8.

 

http://www.air-journal.fr/2016-08-23-boeing-787-9-londres-pour-american-airlines-report-pour-jet-airways-5168290.html

Commentaire(s)

  1. Pet
    Publié le 23 août 2016

    Dans la famille EY, je demande un break.
    Il semblerait que le développement pétaradant worldwide tousse sérieusement.

  2. Publié le 23 août 2016

    Reporter 10 B787.900 c énorme !!!

    • David
      Publié le 23 août 2016

      Et alors? On a déjà vu le report de la livraison de plusieurs A350 et je ne parle même pas de la baleine échouée A380. Je ne vous ai pas entendu dire Ie c’était énorme. Pourquoi certains, très souvent pro-Airbus, ne recule devant rien, même les raisons les plus ridicules, pour se rassurer?

      • Pet
        Publié le 23 août 2016

        Ce n’est pas tant d’être pro ou anti Airbus/Boeing qui vaut ici, mais le fait qu’AI et 9W sont engluées et incapables de décoller profitablement avec un réservoir de pax potentiels de plus d’un MD d’individus..
        9W excellente au demeurant lance des initiatives pour les stopper illico. Ça dure depuis 10 ans..

  3. Publié le 23 août 2016

    Énorme pour la compagnie sur tout .

  4. Hormis a roder l’appareil et l’equipage je vois pas trop l’interet de faire un vol unique DFW-LHR. Il aurait pu faire cote est – cote ouest cela aurait etait identique.

  5. Gub
    Publié le 23 août 2016

    Vite, retour à l’ancienne livrée !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter