La Havane : feu vert pour huit compagnies américaines

@Rojinegro81

@Rojinegro81

Les autorités américaines ont autorisés huit compagnies aériennes à lancer au total 20 vols quotidiens vers La Havane dès cet automne, le jour même où la low cost JetBlue Airways inaugurait le retour des liaisons directes régulières entre les Etats-Unis et Cuba.

Comme prévu provisoirement en juillet dernier,  American Airlines se taille la part du lion dans les autorisations finalement accordées le 1er septembre 2016 par le gouvernement, avec 35 vols par semaine vers l’aéroport de La Havane-José Marti, soit quatre quotidiens au départ de Miami et un au départ de Charlotte. Sa rivale dans les Caraïbes JetBlue Airways peut mettre en place 27 rotations hebdomadaires (13 depuis Fort Lauderdale, 7 depuis Miami et 7 depuis New York-JFK). Delta Air Lines a droit à trois vols quotidiens vers la Havane (un chaque depuis New York-JFK, Atlanta et Miami), tandis que United Airlines n’obtient que huit vols par semaine (7 depuis Newark et un depuis Houston). La low cost Southwest Airlines pourra desservir la capitale cubaine deux fois par jour depuis Fort Lauderdale et une fois par jour depuis Tampa, Spirit Airlines se voyant attribuer deux rotations quotidiennes depuis Fort Lauderdale. Enfin Frontier Airlines pourra relier tous les jours Miami à La Havane, tandis qu’Alaska Airlines pourra voler avec la même fréquence entre Los Angeles et l’aéroport Jose Marti.

Après plus de 50 sans liaisons aériennes directes pour cause d’embargo américain contre Cuba, les vols ont repris mercredi entre les Etats-Unis et la province cubaine avec l’inauguration par JetBlue Airways a inauguré mercredi une ligne entre Fort Lauderdale et Santa Clara. Les cinq autres compagnies autorisées à desservir les aéroports de province sont American Airlines, Frontier Airlines, Silver Airways, Southwest Airlines et Sun Country Airlines.

Rappelons que seuls des vols charters entre les deux pays étaient jusque là autorisés ; et légalement parlant, les touristes sont toujours interdits de vol vers Cuba, des exceptions sont permises dans 12 cas seulement, allant de la visite aux familles aux voyages d’affaires en passant par les motifs religieux, culturels ou éducatifs. Mais depuis l’arrivée de Barack Obama au pouvoir, plus personne n’est poursuivi pour avoir enfreint les règles. Les voyages entre les Etats-Unis et Cuba ne deviendront entièrement libres qu’une fois l’embargo levé par le Congrès, une idée bloquée jusqu’à présent par la majorité républicaine.

http://www.air-journal.fr/2016-09-02-la-havane-feu-vert-pour-huit-compagnies-americaines-5168818.html

Commentaire(s)

  1. Ben il va falloir envisager de sérieux travaux à José Marty…a peine plus gros qu’un aéroport de province!

  2. JUAN TRIPPE

    C’est beaucoup de vols…ça sent l’OVERCAPACITY (en plus, l’Américain lambda n’a toujours pas le droit de passer ses vacances à Cuba … uniquement les chercheurs, universitaires, etc.). L’infrastructure cubaine ne pourra pas supporter le nombre de touristes croissant.

    • Les communautés cubaines vivant aux USA sont tres importantes. Donc à mon avis, les compagnies aeriennes américaines visent plutot ce genre de clientèle qui viendrait visiter de la famille restée au pays, plutot que Joe, cowboy texan blanc vivant à Dallas…

  3. Quelque chose me dérange beaucoup dans tout cela…
    Les échanges aériens sont unilatéraux. Les compagnies cubaines ne sont pas autorisées à venir aux USA?
    Le business ne se fait que dans un sens. C’est beau de lever l’embargo de cette manière!!

    • Avant d’être dérangé, prenez connaissance de la situation des 3 compagnies cubaines (AERO CARIBBEAN, AEROGAVIOTA et CUBANA) et de l’état lamentable de leurs flottes.

      Le communisme, ça fait toujours de gros dégâts !

      • J’ai pris connaissance de l’état de leurs flottes et j’ai surtout pris la décision de ne pas monter dans leurs avions. Toutefois, sachez que la Cubana vient à Paris en IL-96 par exemple.
        Donc on accepte bien leurs avions sur le sol français, pourquoi pas aux USA??
        D’autre part, à cause de l’embargo, les USA interdisent les avionneurs disposant de systèmes américains à effectuer le support de ces systèmes, et à commercer en dollars US. Ca n’explique pas tout, mais ça iade… 🙂

      • HighKick

        « Le communisme, ça fait toujours de gros dégâts ! » commercialement oui surtout sous embargo 😉 après pas sûr qu’un pays libéral puisse survivre aussi bien que Cuba face un bloqueo.

      • Pas sur que les avions de AA md 80 ,737et 767de 30 ans d âge soit plus sur ; les américains ne sont pas les meilleurs loin de la , les cubains vont maintenant connaitre une décadence avec l arrivé des analphabètes texan et autres américains.

      • francois

        Certes, le communisme est mort, exterminé par le capitalisme.
        Le capitalisme est à l’agonie et cela est très douloureux sauf pour une très, très petite minorité.
        Le capitalisme fait beaucoup mieux: c’est un prédateur autodestructeur.
        « Viva la révolutione ».

  4. Ils sont fort ses Ricains. En moins d’un an, ils ont réussi a coller une amende record à une des plus importante banques Française (qui a donc déduit cela des ses impots, et donc diminué les rentrées d’argent pour le contribuables), pour un pretexte douteux et reconnu par eux seuls (pas de facturation en $). Pour peut après dire, ok maintenant, faisons du business avec Cuba, c’est open bar. Le tout a quelque mois intervalles. C’est les meilleurs, et nous, nous sommes les plus gentils….

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum