Brussels Airlines bientôt rachetée intégralement par Lufthansa ?

aj_brussels airlines A330 vol

Lufthansa qui détient déjà 45 % de Brussels Airlines devrait décider mercredi 28 septembre si elle rachète les 55 % du capital restant, une opération qui ne devrait pas lui coûter cher, rapportent plusieurs médias belges dont Le Soir et L’Echo

Lufthansa a acquis en 2009 45 % de Brussels Airlines et a, selon une clause signée entre les deux compagnies aériennes, jusqu’à fin 2017 pour exercer ses droits d’option sur le solde restant, détenu par une trentaine d’actionnaires. Les négociations sur le sujet durent depuis plusieurs années et étaient proches d’aboutir quand les attentats terroristes de l’aéroport de l’aéroport de Bruxelles Zaventem le 22 mars dernier ont remis en question l’ordre du jour. Brussels Airlines, durement touchée par la fermeture de son hub bruxellois, devait se concentrer sur son activité opérationnelle…

Le rachat revient donc à l’ordre du jour six mois après, la décision finale étant désormais attendue mercredi 28 septembre, quand se réunit la direction de Lufthansa.

Le prix pour ses 55 % de participations ne devrait pas gêner la trésorerie de la compagnie allemande puisque les médias locaux annoncent qu’il lui faudra sortir 2,6 millions d’euros, une somme dérisoire. « Le prix sera fixé en fonction de la convention conclue en 2008 dont une clause prévoyait le cas de figure où Brussels Airlines serait endettée au cours de l’exercice où a lieu cette évaluation », explique une source au site belge dhnet.be. Or,  Brussels Airlines a aujourd’hui une dette de 45 millions d’euros vis-à-vis de Lufthansa. Rappelons malgré tout qu’elle avait pourtant  renoué en 2015 avec les bénéfices, pour la première fois depuis des années.

La presse allemande prêtait il y a six mois l’intention à Lufthansa de rattacher par la suite Brussels Airlines à sa filiale low cost Eurowings, qui ambitionne de devenir le numéro trois européen du low cost derrière les Ryanair et easyJet. Reste à savoir ce qu’il en sera réellement si elle acquiert effectivement 100 % de la compagnie belge.

Le groupe Lufthansa possède aussi, outre Eurowings, Swiss Airlines et Austrian Airlines.

http://www.air-journal.fr/2016-09-24-brussels-airlines-bientot-rachetee-integralement-par-lufthansa-5169919.html

Commentaire(s)

  1. Euh… Ca va être dur pour Air France si ça se concrétise, le Hub belge est proche du Hub parisien d’AF. Brussel est tres present sur les lignes africaines francophones.

  2. Attention à la contagion !…Depuis le temps que la hiérarchie d’Air France clame que la délocalisation du Siège d’Air France à Amsterdam lui permettrait d’économiser fiscalement des centaines de millions d’Euros …et vue les résultats d’exploitation de KLM par rapport à ceux d’Air France …. deux scénarios possibles …ou l’éclatement du groupe AF/KLM ou le rachat de l’un par l’autre .. et dans ce cas le mieux placé n’est pas celui à qui l’on pense ….Transavia Hollande a déjà materné Transavia France , à défaut de la création de Transavia Europe …par la faute des « jusqauboûtistes » du SNPL ..

    • +1

      C’est vrai il y a aussi transavia dans le coup mais combien a cette filale d’AF de ligne en Afrique de l’ouest ou combien programmees a terme? D’ORY je ne vois que des lignes vers le Senegal Casamance si je me souviens bien.

  3. Réel danger...

    Apres rachat de 100% d brus sels Airlines par LH, puis fusion avec Eurowings, dans une optique de transformer/ confirmer le tout en low cost…on pourrait donc avoir à BRU une grande compagnie low cost moyen courrier + long courrier ….
    Or Brixelkes ( ville ) est reliée TGV à Paris ET à Londres…le danger est réel pour KLM, pour AF…mais aussi pour BA et Virgin!!

    • BA et Virgin n’y pretteront pas attention, ils sont depuis des annees habituees a la concurrence low cost (plus intense en GB). Ils ont deja adaptee les prix intelligement pour faire passer les gens sur leur hubs, ils s’adapteront comme d’hab.

  4. Mat

    Si Brussels devient Eurowings Air France a du souci à se faire. Bien entendu les pilotes AF feront grève pour protester et coulerons définitivement la compagnie ,

  5. Pet

    Les liens entre la Belgique et la France à l’Afrique au même titre que ceux du Portugal, sont historiques et spécifiques à chacun de ces pays.
    Sabena et Air France ont tjrs été présentes en Afrique et le rachat par LH ou le TGV n’y changeront rien.
    Lier Brusells Airlines à Eurowings laissera plus de p’acexà AF en Afrique et non l’inverse.

  6. nordikcam

    Je pense plutôt à un scénario à la OS et LX à savoir que l’identité SN resterait ! Certainement sur le long courrier, « Afrique » entre autres, où SN a une réelle réputation ou savoir-faire dans la continuité de l’ex SABENA dont le nom reste souvent utilisé d’ailleurs !

    • De toute façon, pour être en accord avec les règles internationales sur les droits de trafic, ces derniers sont négociés par / et appartiennent aux gouvernements qui désignent des transporteurs pour les exploiter..Hors les espaces dits  » ciel ouvert » et hors autres arrangements spécifiques et accords mutuels entre les gouvernements,et autres droits  » de 5ième liberté », les compagnies désignées doivent être de la nationalité du pays…
      Conséquence: il faut que ce soit une société de droit belge pour pouvoir prétendre exploiter les droits de trafic détenus par le gouvernement belge. Une Brussels/Eurowings unifiee de droit allemand pourrait sans problème exploiter les vols intra-européens ou les vols Belgique-USA ,puisque tout cela relève de la notion de « ciel ouvert », mais ne pourrait pas exploiter les droits Bruxelles-Afrique en général…

  7. PAT

    Le but de Lufthansa c’est de remplacer Brussels Airlines et Swiss par Eurowings. Eurowings (Low Cost) ne fonctionnera pas sur l’Afrique

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum