Air France : nouvelles cartes étoilées en Première et Affaires

air-journal_air-france-premiere-recettes_regis_marcon2016-3

La compagnie aérienne Air France a dévoilé les nouvelles cartes de ses classes avant sur les vols long-courriers, concoctées par les chefs étoilés Régis Marcon en Première et Guy Martin en classe Affaires.

Durant les trois prochains mois, les clients de la compagnie nationale française à bord des vols long-courriers au départ de l’aéroport de Paris-CDG, pourront déguster les nouveaux plats de Régis Marcon en cabine La Première. Le chef triplement étoilé au Guide Michelin signe deux nouvelles entrées et sept nouveaux plats, des créations culinaires uniques et emblématiques du terroir français, explique Air France dans son communiqué : « entre l’Ardèche et l’Auvergne, entre plaine et montagne, entre Velay et Vivarais », Régis Marcon propose aux clients de la « suite haute couture une cuisine authentique, sublimée par des produits de saison ». Les deux nouvelles entrées sont un Nougat de Volaille en octobre et en décembre, et une Terrine Canard Cèpes en novembre. Les sept nouveaux plats chauds sont en octobre un Cœur de bœuf, morilles et gâteau de pommes de terre, et des Saint-Jacques, langoustines rôties et julienne de Légumes ; en novembre, un Saint-Pierre au beurre blanc, verveine, girolle et épinard ; un Jarret de veau braisé et un Poulet fermier aux morilles noires ; enfin en décembre, une Barbue et crevettes façon bouillabaisse et un Pâté de canard en feuilletage.

air-journal_air-france-premiere-recettes_regis_marcon2016-2 air-journal_air-france-premiere-recettes_regis_marcon2016-1

En classe Affaires, Air France confie pendant les trois prochains mois sa carte au chef doublement étoilé Guy Martin du Grand Véfour, pour les vols long-courriers et certains vols moyen-courriers. Six plats, « inspirés des saveurs d’ailleurs » et renouvelés tous les 15 jours, sont à découvrir ou redécouvrir : Dos de cabillaud, riz basmati au curcuma, écrasé de courgette aux noix de cajou, sauce coco relevée au piment d’Espelette ; Paleron de veau, cèpes sautés, fine purée d’artichaut, jus à la betterave bio et cassis ; Crevette poêlées, brocolis au gingembre, purée de butternut, jus de coquillages au persil plat ; Orecchiette aux encornets et roquette sur une tomate parfumée à la graine de coriandre ; Poitrine de pintade rôtie, ketchup de carotte à la cardamome, quinoa rouge bio comme un risotto, jus aux airelles ; et enfin Sauté de veau rehaussé à la maniguette, penne au maïs bio, légumes et oignons grelots. Ces plats sont disponibles à bord des vols moyen-courriers entre Paris et Alger, Amman, Athènes, Bucarest, Casablanca, Erevan, Istanbul, Kiev, Lisbonne (à partir du 30 octobre 2016), Moscou, Oran, Rabat, Saint-Pétersbourg, Sofia, Stockholm, Tel Aviv, Tunis, Varsovie (à partir du 30 octobre 2016).

air-journal_air-france-affaires-recettes_guy_martin2016-5 air-journal_air-france-affaires-recettes_guy_martin2016-2 air-journal_air-france-affaires-recettes_guy_martin2016-1

Air France rappelle qu’elle collabore avec le Studio Culinaire Servair présidé par Joël Robuchon à bord des suites « haute couture » La Première : tout au long de l’année, des chefs étoilés français se succèdent et présentent de nouvelles créations culinaires à la carte. Joël Robuchon, Michel Roth ou encore Régis Marcon et Guy Martin se relaient, « avec pour ambition d’offrir l’une des meilleures tables du ciel. Qualité des produits et des appellations, respect des saisons, mise en valeur des saveurs, équilibre de propositions, offre fraîche simple et légère, constance de qualité, autant de principes auxquels les chefs ambassadeurs de la gastronomie française répondent pour les passagers d’Air France ». Grâce aux plats « à la Carte » disponibles sur l’ensemble des vols long-courriers au départ de Paris-Charles de Gaulle (excepté le vol AF022 vers New York-JKF), les clients Business et La Première bénéficient de plus de liberté et de plaisirs pendant leur vol, autour des saveurs d’Orient ou de la mer. Six plats sont proposés gratuitement aux clients en précommande avant le voyage : Cuisine thaïlandaise ; Tradition chinoise ; Saveur d’Inde ; Saveur du Japon ; Plaisirs de Corée ; et Panier de la mer. Les clients peuvent réserver le plat de leur choix entre 90 jours et 24 heures avant le départ de leur vol lors de l’achat du billet ou dans la rubrique « Gérez vos réservations » sur le site www.airfrance.com, dans les agences et centres d’appels Air France et lors de leur enregistrement du Internet ou mobile.

Air France a en outre reçu la Palme Esprit de Service 2016, remise par l’Association Française de la Relation Client (AFRC). Cette distinction témoigne de la reconnaissance des professionnels de la relation client quant à la démarche lancée par Air France autour de la relation attentionnée. Air France a également gagné le 3ème prix du directeur client de l’année. Depuis 2008, l’AFRC décerne ses Palmes pour valoriser les meilleures pratiques en matière de relation client. L’Association Française de la Relation Client est une structure qui fédère plus de 3 500 professionnels de la relation client et représentant plus de 300 entreprises. Ce prix vient s’ajouter à d’autres prix emblématiques qu’Air France s’est vue décerner récemment : en 2015, le prix Skytrax de la compagnie s’étant le plus améliorée, et le Podium de la Relation Client en 2016 notamment.

http://www.air-journal.fr/2016-10-05-air-france-nouvelles-cartes-etoilees-en-premiere-et-affaires-5170542.html

Commentaire(s)

  1. Jimmycdg
    Publié le 5 octobre 2016

    Qualité inégalée dans l’aérien! Un vrai bonheur!

    • Pet
      Publié le 5 octobre 2016

      + 1
      L’offre est très généreuse en F et de très bon niveau en C.

      En F, difficile de faire mieux.
      Aucune européenne ne tient la comparaison ( même Swiss). BA LH SQ sont larguées. Les GS idem. Tirent leur épingle, ANA et JAL.

  2. Ah ben.....
    Publié le 5 octobre 2016

    Pour sur: à voir les photos, les goinfres ne s’y retrouveront pas!!!!

  3. Joli,… mais après on doit encore avoir faim.

  4. Comme je l’ai dit plus haut , on ne vole pas en F ou en C pour prendre des Kilogs….et en plus tout Kg en plus en vol c’est du Kéro brûlé en plus !
    Quand je pense que mon épouse qui pèse 50 Kg de moins que moi , paye depuis plus de 50 ans le même prix de Billet aérien que moi … « C’est pas juste …comme dirait Calimiro ». …Elle devrait avoir une prime écologique suite à la COP 21! Par ailleurs cela me fait penser que Ryanair(qui n’a pas de F ni de C heureusement!) devrait faire payer les Passagers au poids vu qu’il les transporte comme des valises !

  5. Publié le 5 octobre 2016

    C est très bien au départ de Roissy mais … ce n est pas du tout le cas au départ d autres escales comme Pékin ou Shanghai où la qualité des produits est lamentable (dont le pain et les viennoiseries) alors que d excellents produits français sont disponibles partout en ville !!!
    Très moyen au départ de Canton, Détroit ou La Havane.

    En résumé, Air France devrait au minimum mettre les moyens afin d assurer un standard de qualité sur TOUTES ses escales avant de viser l excellence depuis Roissy car les Clients ne comprennent pas un tel DÉSÉQUILIBRE de qualité : c est souvent plus médiocre que chez les compagnies du golfe alors que ces vols directs sont bien plus chers !!!

  6. jvs
    Publié le 6 octobre 2016

    IL vaudrait mieux améliorer davantage les prestations au salon afin d’éviter de diner dans l’avion, peut être que dans quelques décennies les repas à bord seront un vague souvenir.
    En tous les cas repas étoilés peu garnis et je doute qu’ils soient aussi bons qu’au sol, altitude, pressurisation oblige.

  7. Jolies photos, mais quand on voit la présentation en Business c’est pas top. Des « assiettes » rectangulaires peu pratique, un micro-plateau d’où tout « déborde »… deux malheureux bout de fromage qui se battent en duel dans un pseudo soucoupe rectangulaire ridicule..

    Pour être au niveau des autres en Business, il faudrait passer à la prestation « décomposée », éliminer ce plateau ridicule où l’on peut retrouver en même temps le plat principale et le fromage (et vlan, vous avez tout d’un coup)… Bref on est très loin de la concurrence pour le service à bord. Cela n’a strictement rien de gastronomique… Ah oui, j’oubliais, AF s’y met, mais à dose homéopathique, puisque c’est sur trois malheureuses destinations, et encore sur certains vols uniquement… donc encore une fois (une spécialité AF) : aucune homogénéité de service….

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum