Air France célèbre 80 ans au Chili (vidéo)

air-journal_Air France 777-300ER 70e

La compagnie aérienne Air France célèbre cette année le 80e anniversaire de ses vols entre Paris et Santiago du Chili, une liaison proposée tous les jours cet hiver.
En novembre 1936, la compagnie nationale française avait mis huit jours pour relier sa base parisienne à l’aéroport de Santiago du Chili via 25 escales, un Potez 62 survolant la cordillère des Andes en provenance de Buenos Aires pour la première fois. En 1946, un DC-4 est déployé une fois par semaine, la durée du voyage étant réduite à 58h40 avec « seulement » dix escales. En 1961, Air France met en service un Boeing 707 sur cette route, le « Palais de Fontainebleau » étant utilisé deux fois par semaine. Le service « Southern Cross » (Croix du  Sud) est lancé en 1964 et « consacré comme le plus rapide entre l’Europe et le Chili » avec 16 heures et 25 minutes. Le 747 fait son apparition sur la liaison entre les deux capitales en 1974, et sera suivi par l’Airbus A340 puis le 777. Air France propose en 2001 son premier Paris – Santiago sans escales, les trois rotations hebdomadaires réduisant le voyage à 14h05 en moyenne et devenant les plus longues de son réseau avec 11.652 kilomètres. La ligne devient quotidienne en 2011.

Depuis septembre dernier, Air France vol vers la capitale chilienne en 777-300ER, pouvant accueillir 42 passagers en classe Affaires, 24 en Premium et 315 en Economie. Cet hiver le départ de Paris-CDG est programmé tous les jours à 23h40 (arrivée le lendemain à 10h05), avec retour de Santiago du Chili-Arturo Merino Benitez à 14h25 (arrivée le lendemain à 8h15). Rappelons que sa compagnie-sœur KLM se pose à Santiago depuis février 2014, en prolongement de sa route vers Buenos Aires.

air-journal_air_france_chili_80e-anniversaire

air-journal_air-france-chili

http://www.air-journal.fr/2016-11-14-air-france-celebre-80-ans-au-chili-video-5172551.html

Commentaire(s)

  1. La ligne historique de l’Aéropostale (Tlse -Santiago ) a été la première absorption d’AF….déjà ! Jolie carte.

    • Justin Fair

      En 1933, Air Orient, Air Union, la Société Générale de Transport Aérien ( SGTA. ex Lignes Farman) et la C.I.D.N.A. ( ex Franco-Roumaine), créent une société commune: la Société Centrale pour l’Exploitation de Lignes Aériennes ( S.C.E.L.A.).La nouvelle société est rebaptisée Air France, en août 1933, après le rachat des actifs de l’Aéropostale en liquidation judiciaire.
      Les lignes sur l’Amérique du Sud de l’Aéropostale ont été abandonnées, aux allemands entre autres, faute d’avion convenable pour les effectuer. Les dirigeants d’Air France, exigeant un hydravion pour la traversée et non un avion « terrestre » comme l’Arc en Ciel » de Couzinet. Et reprises donc en 1936, année marquée par la disparition sur cette ligne du « Croix du Sud » piloté par Jean Mermoz…

  2. Sinon il y aussi Iberia qui offre une belle alternative aux voyageurs d’affaires pour ce vol long avec une cabine affaire moins densifiée que celle d’AF tout en évitant les sièges toboggans

    • FRED LE CORSE

      à priori certains ne savent pas encore que la classe affaire AF fait peau neuve… alors tout les avions n’y sont pas encore car une compagnie ne va pas mettre tout ses avions au sol en meme temps, mais ça il faut le comprendre, ensuite pourquoi faire une escale à Madrid???? le trajet est deja bien long non? et si AF sur certaines destinations a une cabine affaire densifiée, c’est qu’il y a de la demande

      • A330-200

        C est vrai , sauf que sur SCL ,comme sur le reste des destinations Amlat ce sont encore les vieux sièges ( exception de GRU et EZE).

        Pas un seul best and beyong ,alors que se sont des marchés porteur , af préfère les envoyer dans des trous comme Bangui et Libreville, superlogique …

        L amlat est toujours délaissée par Af alors que ce sont des lignes historiques; que les pax passent chez la concurrence n est pas étonnant alors.

        • Pet

          SAO & EZE seront desservis en Best, et le reste en « Boouh ».
          Comme vs le dites, l’Amlat n’a jamais été une priorité pour AF et autres majors européennes.
          Question: que pourront ils bien « alléger » du service ??? Remettre des écrans centraux ?

          @ Robert: désolé, je ne pensais pas à mal. A charge pour AF d’acheminer ses pax le plus vite. Faute de savoir tjrs le faire, la clientèle file ailleurs, à raison.

    • Nos savants experts ici souvent présents ne vont quand même pas râler parce qu’Air France rempli ses cabines  » affaire »…!
      Faire une escale de plus de 2 heures à l’aller pourquoi pas, mais au retour..merci bien on s’en passe volontiers .

      • Pet

        Sans doute pour la dioutie de Barajas😳

        Jamais compris le choix de certains de faire un arrêt pipi ds le désert ou non, qd le voyage en avion est déjà pénible et fatigant,ttes classes confondues. Financièrement, ce stop ne tient plus la route, les principales villes ayant de bonnes connexions directes ( ok, sauf Saint Atchoum, mais c’est limité)

        • Tout le monde n’habite pas Paris.

          Un départ de Marseille/Lyon/Nice/Nantes avec une escale à Madrid, ça revient au même que de monter sur CDG.

          2 vols et une escale dans tout les cas.

          Enfin pour les compagnies du Golf, les prix sont plus bas, le confort est meilleur, les avions moderne, IFE de bonne qualité… En vacances, un stop n’est pas un problème.

    • ig69

      Sauf qu’Iberia n’est as un modèle pour la ponctualité et le service offert

  3. Est ce toujours la route la plus longue du réseau?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum