La compagnie aérienne Virgin Australia va ajouter quatre Boeing 737 MAX 8 aux 25 MAX 10 déjà attendus, tout en retirant de sa flotte les derniers Fokker 100. La low cost islandaise PLAY de son côté densifie ses Airbus A321neo, qui passeront de 192 à 214 sièges.

La compagnie australienne basée à l’aéroport de Brisbane a annoncé le 29 avril 2022 avoir « obtenu » quatre 737-8, dont l’entrée en service est prévue en février prochain, la même année a priori que les 25 737-10 commandés depuis 2018 chez Boeing (déjà une conversion du modèle plus petit). La CEO de Virgin Australia Jayne Hrdlicka a déclaré que son programme de flotte fait partie d’une stratégie de croissance plus large, qui verra la flotte de 737 (75 737-800 en 8+168 et deux 737-700 en 8+120) passer à 88, en réponse à demande en hausse. « Nous sommes sur la bonne voie pour revenir à 100% de la capacité intérieure pré-Covid-19 d’ici juin, et nous prévoyons de bien dépasser ces niveaux d’ici la fin de l’année. Notre secteur des ressources et nos vols contractuels en Australie Occidentale sont en forte demande. Cet investissement dans notre flotte reflète la demande accrue que nous connaissons dans toutes les régions de Virgin Australia », a-t-elle déclaré dans un communiqué.   

La compagnie aérienne exploite actuellement dix Fokker 100 via sa filiale Virgin Australia Regional (VARA) basée à Perth ; tous progressivement retirés et remplacés par des 737-700 à partir du premier trimestre 2023 (15 sont attendus). Des avions « plus modernes et plus efficaces » qui lui permettront de se développer et d’être plus compétitifs « dans le secteur des ressources et sur le marché des vols contractuels à travers l’Australie. Cela permet également à Virgin Australia d’améliorer l’utilisation de la flotte dans l’ensemble du groupe », a souligné la CEO, confirmant au passage que les sept Airbus A320 de 162 places de VARA seront toujours exploités dans le secteur des ressources et des opérations de vol sous contrat.

Le personnel navigant des F100, l’ingénierie VARA, le personnel de soutien et les fonctions d’exploitation « seront progressivement formés pour exploiter et entretenir une flotte de 737 NG, à la fois au fur et à mesure que les avions F100 sont retirés et que la compagnie aérienne continue de développer son secteur des ressources WA et entreprise de vol sous contrat » précise Virgin Australia.

La croissance s’accompagnant d’une empreinte carbone plus importante, « il est essentiel que nous prenions les bonnes mesures dès maintenant pour nous assurer que, à mesure que nous volons davantage, nous travaillons également à réduire nos émissions. Nous avons un âge moyen de la flotte plus jeune que les autres compagnies aériennes opérant sur le marché australien et nous sommes en bonne position pour éliminer progressivement nos anciens avions F100 pour des options plus économes en carburant », a expliqué Jayne Hrdlicka. Ce programme de flotte « vise à s’assurer que nous capitalisons sur cet avantage alors que nous nous efforçons d’atteindre une part de marché domestique de 33%, de renforcer notre secteur des ressources et nos contrats de vol, et de poursuivre notre voyage vers Net Zero », a-t-elle conclu.

737 MAX 8 pour Virgin Australia, A321neo densifié pour PLAY 1 Air Journal

©Virgin Australia

A Reykjavik-Keflavik, la low cost PLAY a décidé de densifier tous les Airbus A321neo l’hiver prochain : les trois actuellement en service peuvent accueillir 192 passagers, et seront reconfigurés pour 214 voyageurs – tout comme l’A321LR en attente de livraison fin mai (destiné à la desserte d’Orlando). Si cette densification devrait augmenter les coûts via le poids des sièges et la présence d’un PNC supplémentaire, la rentabilité de l’opération semble assurée via une hausse de la recette par siège et des ventes à bord : la spécialiste du vol pas cher vise une baisse de 7% du cout au siège ; et de 9% des émissions par siège selon sa présentation.

Les deux A320neo reçus sur cinq commandés ont 174 sièges, mais certains passeront à 180 l’hiver prochain.

Dans tous les cas, PLAY annonce pour les cabines de ses monocouloirs remotorisés trois espacements différents entre les rangées de sièges – permettant de varier les tarifs et donc d’augmenter encore les revenus. La low cost vie au total une flotte de dix avions au printemps 2023, contre six cet été.

737 MAX 8 pour Virgin Australia, A321neo densifié pour PLAY 2 Air Journal

©Play