Air France, easyjet ou Lufthansa annulent des billets vers Israël

air-journal_air-france_maintenance

Les compagnies aériennes Air France, Lufthansa, easyJet ou Jet2.com ont annulé les vols vers Israël de militants pro-palestiniens. Ces derniers devaient inaugurer ce dimanche sur les territoires palestiniens une école internationale à l’appel de l’organisation « Bienvenue en Palestine ».

Les autorités israéliennes ont considéré comme indésirables des « activistes pro-palestiniens » qui devaient se rendre à Bethléem via l’aéroport de Tel Aviv Ben Gourion afin d’y inaugurer une école internationale sous l’égide de l’organisation « Bienvenue en Palestine ». 1 500 personnes étaient attendues dont 500 à 600 Français depuis Roissy Charles de Gaulle ou Nice, mais aussi des Allemands, britanniques, Canadiens ou des Américains. Israël a donc envoyé aux compagnies aériennes une liste de plusieurs centaines de passagers à ne pas transporter sur son territoire. Les compagnies low cost britanniques Jet2.com ou easyJet, Lufthansa, Turkish Airlines, Austrian Airlines ou Air France, pour celles connues, s’y sont pliées en annulant les billets de ces passagers black-listés.
« Dans le cadre de la convention de Chicago, Air France refuse d’embarquer tout passager non admissible par Israël », a expliqué hier un porte-parole d’Air France sans préciser le nombre de personnes concernées. Explication similaire chez la compagnie allemande : « Lufthansa, comme toutes les compagnies aériennes, est obligée par principe de suivre les lois et directives concernant l’entrée du territoire des pays vers lesquels elle transporte ses passagers ». Et chez Jet2.com : « Si nous les autorisions à voyager, nous serions responsables de leur retour immédiat au Royaume-Uni. Au vu de la position des autorités israéliennes, nous n’avons pas pu accepter qu’ils voyagent sur ce vol ».
Selon le journal israélien Haaretz, plus de 60 % des « 1 500 activistes pro-palestiniens » ont vu leurs vols annulés.
Rappelons qu’en juillet dernier lors d’une opération similaire « Bienvenue en Palestine », Israël avait aussi réussi à dissuader les compagnies aériennes dont Air France, Lufthansa, feu la compagnie hongroise Malev ou Alitalia, de transporter des militants pro-palestiniens, en leur envoyant de la même façon la liste des personnes indésirables.

Desservent entre autres compagnies aériennes Israël, outre les compagnies israéliennes El Al, Arkia ou Israir Airlines et les compagnies pré-citées, les compagnies nord-américaines Air Canada, United Airlines, Delta Air Lines, US Airways, ou encore Air Berlin, British Airways, Brussels Airlines, Cyprus Airways, Germanwings, KLM, Iberia, Jetairfly, LOT Polish Airlines, Meridiana Fly, Vueling, Air Baltic…

http://www.air-journal.fr/2012-04-15-air-france-easyjet-ou-lufthansa-annulent-des-billets-vers-israel-547762.html

Commentaire(s)

  1. nico
    Publié le 15 avril 2012

    Titre un peu racoleur car les compagnies que vous citez n’y peuvent rien. De toutes façons ces personnes seront refusées à l’immigration et les compagnies se verront infliger des amendes.

  2. Jean-Paul Vincent - 15 avril 2012 à 12 h 25 min
    Jean-Paul Vincent
    Publié le 15 avril 2012

    Si les compagnies aériennes concernées avaient des c*******, elles y seraient allées, quitte à payer la note des rapatriements immédiats. Si les syndicats européens avaient des c*******, ils organiseraient une petite grève de principe (pour changer de celles motivées par les sous) sur les vols entre l’Europe et Israël pour protester. Si les autorités israéliennes avaient des c*******, elles laisseraient venir à elles ces activistes, plutôt que de se mettre au niveau des autres dragons frileux (ou carrément boiteux) de l’Asie que sont la Chine et la Corée du Nord, par exemple.

    • Flo
      Publié le 16 avril 2012

      Si vous aviez des c******* vous crieriez au même scandale pour les NOFLY sur le sol américain !
      Les compagnies, pour votre bon plaisir, ne vont pas payer dérouter leurs vols au dernier moment (ils n’auront pas l’autorisation de se poser) et payer ainsi des dizaines de milliers d’euros pour compenser !
      Même si les raisons initiales sont douteuses, il faut se rendre à l’évidence : les compagnies aériennes ne sont pas le Zorro des temps
      Modernes !

      • Jean-Paul Vincent - 17 avril 2012 à 5 h 53 min
        Jean-Paul Vincent
        Publié le 17 avril 2012

        Vous avez raison pour les États-Unis, Flo. Leurs pratiques dans ce domaine (comme dans d’autres d’ailleurs) sont tout à fait révoltantes. Tout comme la complaisance dont ils bénéficient. Mais leurs faiblesses doivent-elles excuser celles d’Israël ? Quant aux compagnies aériennes, vous avez raison aussi, bien sûr. Tout comme j’ai raison de continuer à rêver tout haut. Avec ou sans c******* ;-)

  3. Yassine
    Publié le 15 avril 2012

    Encore une fois la loi de la forêt règne sur les compagnies aériennes et leurs passagers.
    Selon la convention de Chicago et Varsovie, est-ce qu’il est prévu d’indemniser ces humanitaires qui font un travail formidable pour le développement durable en Palestine?

  4. Michel C
    Publié le 15 avril 2012

    Brussels Airlines aussi a refusé des passagers, qui ont fait une peu de specta

  5. Michel C
    Publié le 15 avril 2012

    Brussels Airlines aussi a refusé des passagers ce matin à Bruxelles. Ils ont fait un peu les singes pour passer au JT, évidemment. Mais ils savaient très bien qu’on ne les laisserait pas embarquer : depuis quand une compagnie aérienne laisse-t-elle embarquer des passagers sans visa en sachant qu’elle devra les ramener aussitôt par le vol retour ?

  6. Flo
    Publié le 16 avril 2012

    LOrsque les USA refusent des passagers, les fameux NO FLY, le résultat est le même et personne n’en parle.
    Il arrive que des vols soient déroutés sur d’autres pays car les USA se rendent compte qu’il y a un passager NO FLY.
    De toute façon ces vols ne se poseront pas, autant prendre les devants, même si je suis d’accord sur le fait que cette situation est à la limite.

    • Michel C
      Publié le 17 avril 2012

      Un pays souverain a le droit de décider qui il admet ou n’admet pas sur son territoire. Cela fait partie de la souveraineté nationale. La France non plus ne laisse pas entrer n’importe qui (Dieu merci).

      • Jean-Paul Vincent - 17 avril 2012 à 16 h 49 min
        Jean-Paul Vincent
        Publié le 17 avril 2012

        Pour diverses raisons, on attend de certains pays qu’ils soient d’une humanité exemplaire. Pour une partie de la planète, Israël, les États-Unis et la France sont de ceux-là. Il est normal que l’opinion publique s’émeuve lorsque ces États ont recours à des procédés qui n’atteignent pas le plus haut niveau d’humanité.

      • Antisioniste
        Publié le 18 avril 2012

        Pays souverain, c’est une blague j’espère.
        Vous savez pour quelles raisons il y a toujours des conflits ?
        C’est pour cette satanée fichu entité israélienne.

        Reprenez l’histoire de ces 70 dernières années.
        Suite à la 2de guerre mondiale, les foutues grandes puissances terroristes ont décidé de partager les territoires colonisées en deux états : la Palestine et Israël.
        Sauf que les Palestiniens, on ne leur a pas demandé leurs avis.
        Les palestiniens vivent la même situation que nos ancêtres durant la seconde guerre mondiale : ils sont des résistants face à l’occupation sioniste.
        Nos ancêtres qui combattaient pour libérer la France face à l’occupation naziste étaient considérés comme des résistants.
        Par contre, les palestiniens sont considérés comme des terroristes.
        Il faut arrêter avec Israël, j’espère qu’ils payeront cher d’avoir voler les terres des palestiniens en créant un état fasciste, terroriste qui séparent des familles, tuent… mais le monde ne bouge pas….
        Vivement que ça bouge pour de bon et que l’occupation sioniste disparaisse pour de bon.
        Lisez cet article qui recense bien l’histoire de la Palestine et de l’expropriation de ses terres….

        http://www.ism-france.org/analyses/29-novembre-1947-Le-partage-et-l-occupation-de-la-Palestine-article-3903

        • Jean-Paul Vincent - 18 avril 2012 à 5 h 23 min
          Jean-Paul Vincent
          Publié le 18 avril 2012

          Là, je ne suis plus :-( C’est un discours destructeur. On ne répond pas au mal par le mal. L’avenir appartient aux gentils, pas aux antis… Je me retire de cet échange et retourne à mes avions.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter