Russie : Transaero obtient un prêt garanti par l’état

air-journal-transaero-737-800 at VKO

La compagnie aérienne Transaero Airlines a obtenu un prêt de 129 millions d’euros garanti par l’état russe, quelques jours après avoir prévenu d’un arrêt des opérations si elle n’obtenait pas de soutien financier.

Le premier ministre Dimitri Medvedev a signé le 25 décembre 2014 selon l’agence TASS une résolution garantissant à 100% le prêt de 9 milliards de roubles accordé à la compagnie privée par la banque JSC VTB (détenue elle à 60% par l’état). Sa CEO Olga Pleshakova avait pourtant nié quelques heures plus tôt les rumeurs d’un possible arrêt des opérations avant la fin de l’année, en raison de « changements drastiques dans les conditions macroéconomiques ». Mais un communiqué exprime tout de même « sa plus grande gratitude pour leur soutien financier » au gouvernement et aux différents ministères et autorités de l’aviation civile. En échange de ce prêt, Transaero Airlines s’est engagée à bloquer les prix des billets d’avion sur les routes intérieures en 2015, et même à les réduire de 5% à 7% quand elle ne fait face à aucune concurrence entre deux aéroports russes. Et elle promet de continuer l’année prochaine à se concentrer sur « l’amélioration de la fiabilité et de l’accessibilité du transport aérien pour les résidents russes », en particulier vers les stations balnéaires du Sud ou vers l’Extrême-Orient depuis les aéroports de Moscou et Saint-Pétersbourg.

La deuxième compagnie russe derrière Aeroflot avait dévoilé en novembre une série de mesures visant à améliorer son » efficacité opérationnelle dans un environnement économique changeant rapidement », allusion à l’impact sur l’économie russe des sanctions européennes et américaines. Et Transaero Airlines n’est pas la seule : UTair cherche aussi de l’aide auprès du gouvernement, après avoir accumulé 13 milliards de roubles de dettes – et annoncé une réduction de 40% de sa flotte afin de revenir à l’équilibre en 2015.

Lancée en 1991, Transaero Airlines a transporté 12,5 millions de passagers en 2013. Avec une flotte de 103 Boeing et Tupolev, elle dessert 113 destinations dont Paris-CDG et Lyon. Rappelons qu’elle a aussi commandé des Airbus A320neo, A330neo et A380 – la seule dans ce cas en Russie.

http://www.air-journal.fr/2014-12-30-russie-transaero-obtient-un-pret-garanti-par-letat-5131797.html

Commentaire(s)

  1. Airbid

    Encore un A380 qui va passer par la trappe.

  2. Oui, effectivement c est comme si c’était fait!!!
    Encore un A380 qui va passer à la trappe!!!

  3. Dimitri medvedev est 1er ministre attention a ne pas froisser l’empereur POUTINE

  4. Pierreantoine

    La Russie se referme, et ce n’est pas bon pour les Russes ni pour l’Occident.
    Toutes ces mesures « spéciales » renforcent la position du Kremlin, la liberté d’être et d’entreprendre se restreignant à une façade.
    Bienvenue en 1960.

  5. BOEING 777-300ER

    Quand je pense qu’un article d’Air Journal parlait d’il y a un mois des résultats financiers extravagants d’UN. Merci qui ? Merci l’OTAN et les pays du Golfe qui font exprès de produire beaucoup de pétrole afin de mettre la Russie à genoux.

    • J'me marre

      Vous avez raison: vaudrait mieux diviser par 10 la production pétrolière mondiale ( sauf la russe,ça va sans dire!), ainsi les prix grimperaient en flèche a des niveaux jamais atteints,ce serait l’Europe qui serait alors,elle, à genoux…mais,Dieu merci,la Russie ,elle,serait riche,en forme et dominante..Et LA est l’essentiel n’est çe pas?.Ouf!!!!Un bref instant j’ai crains pour elle…

    • les principaux pays pétroliers font baisser les cours en augmentant leur production essentiellement pour tenter de diminuer la rentabilité de la production issue des gaz de schistes produits par les Etats-unis, et autres forages en eaux profondes.
      La baisse de la demande US, servie par les-dits gaz de schistes contribuent également à la dégringolade. Pas de complot anti-russe derrière tout cela., ne pas confondre…

      • Pierreantoine

        @Didierc
        Tout à fait juste. Il ne ft pas omettre cependant que Washington et Moscou jouent de cartes politiques au gré de leurs besoins en utilisant aujourd’hui le pétrole, il y a qques années le diamant etc..en ce moment la crise est un prétexte pour le Kremlin pour fermer tout ce qui a pu s’être ouvert durant 25 ans.

  6. Publié le 7 avril 2015

    Il me semble que Transaero ne dessert pas CDG mais Orly !

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter