Crash AirAsia QZ8501 : des pings et des ballons (vidéo)

air-journal_AirAsia crash QZ8501 plongeurs

Des pings ont été enregistrés vendredi matin alors que les équipes de recherches tentent de remonter à la surface à l’aide de ballons la queue de l’Airbus A320 de la compagnie aérienne low cost Indonesia AirAsia, disparu avec 162 personnes à bord le 28 décembre entre Surabaya et Singapour. Le nombre de corps récupérés est monté à 46.

L’un des six navires équipés de ping locator ont enregistré ce 9 janvier 2015 au matin des signaux qui pourraient provenir des balises sous-marines (ULB) des boîtes noires, selon le KNKT (comité national de sécurité des transports) en charge de les décrypter avec l’aide du BEA français. Il semblerait cependant que ces pings soient à environ 300m de l’endroit où se trouve l’arrière de l’avion. Les autorités avaient de nouveau rappelé hier soir n’avoir aucune certitude que l’enregistreur de conversations du cockpit (Cockpit Voice Recorder, CVR) et l’enregistreur de paramètres de l’avion (Flight Data Recorder, FDR) se trouvent toujours dans la queue de l’A320.

De forts courants ont encore gêné hier les plongeurs qui tentaient de récupérer la partie arrière de l’avion, censée contenir les boîtes noires seules à même d’expliquer, retrouvée mercredi à environ 30 km de la dernière position l’accident du vol QZ8501. Mais une météo plus clémente ce matin a permis l’envoi d’hélicoptères équipés de ballons, pour aider à dégager la queue de l’A320 de la vase dans laquelle elle est partiellement enfouie, à 30 mètres de profondeur. Le dirigeant de l’Agence indonésienne de recherches et de secours Basarnas (Badan Sar Nasional) avait indiqué hier soir qu’une grue sera également utilisée.

La météo risque comme les jours précédents de se dégrader en cours de journée, retardant encore les opérations. Les autorités ont d’ailleurs diffusé une vidéo de la découverte de cette partie du fuselage, illustrant parfaitement les difficultés rencontrées par les plongeurs, et en particulier la faible visibilité. De nouveaux corps ont été repêchés dans la mer de Java, portant le total à 46 depuis le début des opérations de sauvetage il y a 13 jours, dont 25 ont été identifiés. Les familles de victimes ont de nouveau demandé aux autorités de donner la priorité à la recherche des passagers, tandis que le président indonésien Joko Widodo ordonnait à la compagnie comme aux sociétés d’assurance d’accélérer le paiement des indemnités, « quel que soit le statut légal du vol ».

L’avion d’Indonesia AirAsia transportait 155 Indonésiens dont six membres d’équipage, le copilote français, trois Sud-Coréens, un Britannique, un Malaisien et un Singapourien. Il avait demandé à modifier sa trajectoire à l’approche d’une zone orageuse, avant de disparaitre des écrans radar du contrôle aérien 40 minutes après son décollage.

http://www.air-journal.fr/2015-01-09-crash-airasia-qz8501-des-pings-et-des-ballons-video-5133038.html

Commentaire(s)

  1. Les équipes de recherche indonésiennes ont récupéré samedi la queue de l’Airbus d’AirAsia qui s’est abîmé le 28 décembre en mer de Java avec 162 personnes à bord, ne laissant aucun survivant.
    Cette partie du fuselage, qui pourrait contenir la boîte noire de l’avion, a été repérée mercredi à une trentaine de mètres de fond au large de Bornéo, mais des vents violents et la mer agitée avaient affecté les opérations de récupération.

    Vendredi, les équipes de recherche ont dit avoir capté des signaux susceptibles de provenir d’un enregistreur de données du vol QZ8501 pris dans le mauvais temps alors qu’il assurait la liaison entre l’Indonésie et Singapour.

    Utilisant des ballons gonflables, les équipes de recherche ont pu ramener cette partie de l’appareil à la surface.

    « La queue est désormais à la surface », a commenté le coordonnateur des opérations s’adressant à la presse à Pangkalan Bun. « Elle est en train d’être amenée à proximité d’un bateau et elle sera remorquée. Puis, on cherchera la boîte noire », a-t-il poursuivi.

    L’enregistreur des paramètres de vol et celui des conversations des pilotes sont placés près de la queue, mais il semble de plus en plus probable qu’ils aient été arrachés du fuselage, selon les autorités.

    « Les plongeurs ont tenté de retrouver la boîte noire, mais ils n’y sont pas parvenus. Nous allons à nouveau vérifier », a ajouté le coordonnateur, précisant qu’une quinzaine d’heures seraient nécessaires pour ramener la queue de l’avion à terre.

    Quarante-huit corps ont jusqu’ici été repêchés.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter