Air France-KLM à la recherche de 2 milliards d’euros d’économies

air-journal_air france klm

Le groupe Air France-KLM n’en a pas fini avec ses plans d’économies. Face à une situation dégradée par rapport à ses grands  concurrents européens British Airways ou Lufthansa, et face à la pression des low cost et des compagnies du Golfe, elle envisagerait encore 2 milliards d’euros d’économies sur trois ans, selon Les Echos et La Tribune.

Comme nous l’annoncions dans notre article publié le 15 janvier, le groupe Air France-KLM envisage de nouvelles mesures d’économies supplémentaires, qui seront dévoilées en interne le 5 février prochain, avant d’être soumises au conseil d’administration le 18 février, et présentées publiquement le 19 février 2015 lors de la présentation des comptes de résultat 2014. 2 milliards d’euros sur trois ans sont activement recherchés par les dirigeants du groupe, 1,3 milliard d’euros chez Air France et 700 millions d’euros chez sa partenaire hollandaise KLM, selon les Echos. Les investissements seront sollicités à la baisse avec des reports de livraison de B777, voire la fermeture de lignes déficitaires, y compris sur le long-courrier.

Le groupe a démenti des mesures de réduction d’effectifs à  hauteur de 5000 postes, information du Figaro, mais les coupes dans le personnel pourraient s’élever à un millier de salariés, sans licenciements secs, sur la base des départs naturels à la retraite et sur la base du volontariat, ajoute les Echos. Le groupe a déjà supprimé 12 400 postes depuis 2009, Air France comptant aujourd’hui  63 000 salariés et KLM 32 700.

Certaines mesures d’économies, non prévues dans le plan Transform 2015, prendront effet dès le premier trimestre 2015, ajoute la Tribune, qui évoque un proche du dossier parlant d’un « budget 2015  loufoque  et ceux de 2016 et 2017 très éloignés de la trajectoire », nécessitant une correction d’urgence par des mesures d’économies supplémentaires. D’autant que les écarts de compétitivité sont en défaveur d’Air France-KLM, par rapport à Lufthansa, à IAG (British Airways et Iberia) et surtout les compagnies du Golfe (ces dernières ayant un coût au siège inférieur de l’ordre de 30 à 40 % par rapport aux européennes, selon des comparatifs présentés en interne). La Tribune évoque quant à elle des coûts d’escale et de personnel navigant commercial chez Air France-KLM, 40 à 50 % plus élevés que ceux des compagnies low cost.

En attendant, le groupe a puisé dans ses propres ressources puisqu’elle a cédé 2 ,2 % de ses participations dans le système global de distribution (GDS), Amadeus, ce qui lui a rapporté quelque 327 millions d’euros. D’autres interventions sur la marché obligataire afin de lever un milliard d’euros ne sont pas exclues, ajoute La Tribune, voire une augmentation de capital à plus long terme, à condition que la conjoncture avec un prix du pétrole bas, reste favorable.

Le groupe a plusieurs fois cette année révisé à la baisse ses prévisions de résultat, en raison de la grève des pilotes qui lui auraient coûté aux environs de 400 millions d’euros ou de la pression accrue de la concurrence. IAG devrait annoncer  entre 1,320 et 1,370 milliard d’euros de bénéfices d’exploitation en 2014 pour des prévisions d’un milliard pour Lufthansa.

http://www.air-journal.fr/2015-01-17-air-france-klm-a-la-recherche-de-2-milliards-deuros-deconomies-5133642.html

Commentaire(s)

  1. TIM

    Des économies? Si déjà ils arrêtaient d’acheter des tonnes de 777-300er on en ferait. De l’autre côté je déplore que la compagnie n’ait pas acheté de 787-8, car avec sa capacité réduite il est idéal pour ouvrir des nouvelles routes dont on n’est pas sûr de la fréquentation à venir, ou alors pour faire face à des baisses de trafic saisonnières. A la place ils n’ont d’yeux que pour le 787-9…
    Des avions de toutes capacités sont nécessaires mais de nos jours les compagnies aériennes ne s’intéressent qu’à certains avions, 737-800/a320, 787-9/a350-900 et 777-300er/777-9, et ignorent totalement les autres (737-700/a319, 787-8, a350-1000 et 747-8).

    Ils prétendent que les compagnies aériennes achètent un nombre réduits de modèles d’avions parce que c’est plus simple à entretenir et privilégient les modèles les plus grands sur chaque segment du marché.

    C’est un peu comme si que j’avais besoin d’acheter deux voitures, une citadine à 10 000 euros pour les trajets en ville, et une berline de 20 000 euros pour faire de longs trajets professionnels, et que je disais au concessionnaire, finalement je vais acheter 2 berlines à 20 000 euros chacune, c’est plus simple à entretenir un seul modèle de voiture, et j’aurais ainsi une voiture à 20 000 euros qui servira à faire le travail d’une de 10 000 euros, et je chercherai ensuite à convaincre ma famille que j’ai fait une bonne affaire.

    C’est un peu comme ça une compagnie qui achète un 777 pour faire le travail d’un 787 ou d’un a350.

    • Et pourquoi se focaliser sur le 787???? et pourquoi pas remplacer par des Airbus 350, ce qui serait plus logique économiquement et aurait plus de sens pour une companie Europeennes qui se doit quand meme de soutenir son industrie en priorité.

      Pour le reste, le handicap de Air France est qu’ils ont été trop long a réagir et se doivent maintenant de rattraper le retard a marche force avec des sacrifices obligatoire. De plus la grève de pilote a effectivement aggrave sérieusement la situation (avec en plus des prétentions totalement irréalistes et sectaires) avec le jusqu’au-boutisme du SNPL qui par ailleurs a perdu toute sa crédibilité et a tue dans l’immédiat le projet de bases européennes de Transavia qui, je le pense sincèrement, est la seule solution viable de développement, n’en déplaise au personnes poursuivant un combat arrière garde.

    • La stratégie de flotte est certainement un peu plus complexe que votre exemple automobile surtout dans une compagnie aérienne où le fret représente une part importante du chiffre d’affaire. Et pour le fret en soute PAX jusqu’à preuve du contraire le 777-300ER est certainement l’avion le mieux adapté du marché.

  2. Ils ont acheté 25 787 et 25 A350…

  3. Cool bye bye scare france.

  4. hclaudepie

    Le retour de TIM le stratège, celui qu’AF n’embauche pas, prouvant ainsi sa mauvaise gestion ! Risible ! Vous avez déjà entendu parler de taux de remplissage, de spill, de charges sociales, de sureffectifs, de baronnies, de corporatismes, de concurrence…???
    Tout le personnel AF vous le dira : les avions sont pleins ! Le problème n’est pas là ! Ça n’est pas un problème de flotte !

  5. Basile

    Masse salariale trop élevée et productivité insuffisante par rapport aux autres majors européennes !

  6. loloboyer

    C’est normal. LH et BA on mis le PAX au cœur de leur cible. AF, c’est tout le contraire. Un PAX qui paie ses billets d’avion fait vite la différence, même si AF fait pas mal d’effort. Mais c’est pas suffisant. Ensuite, si elle veut commencer a faire des économies rapidement, elle devrait limiter les GP ayants droit. Et s’il reste des places en business, plutôt privilégier un upgrade aux PAX élite plutôt qu’aux GP. Ça rapporte plus au final ! Le PAX s’en souviendra. Mais surtout, utiliser les avantages d’une alliance comme Skyteam et limiter les nigth stop (en Europe). Moins de personnel a loger. Sur mon dernier vol CDG/EZE, pas moins de 8 GP accompagnants logés aux frais d’AF au Sheraton Buenos Aires ! Une pratique hallucinante !

    • Pratique hallucinante que TOUTES les compagnies ont ….. Et croyez moi les GP ne sont pas plus intéressants chez AF que chez BRITISH ou les autres de plus les accompagnants de PN en fonction ne sont pas logés par la boîte mais partagent la chambre du PN qu’ils accompagnent tout simplement et qui a de toute façon une chambre prévu

      Arrêtez vos fantasmes sur AF a la fin ça devient vraiment ridicule

      • Et puis pour le upgrade des PAX élites il existe ce qu’on appelle les MILES et qui sont juste fait pour ça et même accessible à bord via l’iPad maintenant ! Que je sache quand vous allez acheter une bavette chez votre boucher vous ne vous attendez pas a avoir une cote de bœuf ??!! Même si vous êtes un habitué non ??!!

    • c’est une politique commerciale bien etablie qui limite le surclassement en affaires aux cas abolument necessaires (surbook )

      En effet un pax fidele aurait alors tendance a ne plus acheter de tkt affaires sachant qu’il sera automatiquement surclassé. La compagnie prefere placer des passagers non commerciaux ( Gp et autres ) pour ne pas abimer son marché .

      C’est pareil dans toutes les autres compagnies.

      Quant aux accompgnants ils ne coutent evidemment rien a la compagnie puisqu’ils partagent l’hebergement . Cessez de propager de fausses informations , vous en etes responsable.

  7. Non il ne faut pas souhaiter la faillite de notre compagnie nationale. Les autres ne sont pas forcément mieux question grève. Lufthansa n est pas mal non plus de ce côté là. Mais il est clair que question tarif, AF n est pas du tout compétitive. C est le double du prix d autres compagnies et en plus les bagages sont payants…

  8. Erik de Nice

    Je pense (mais ça demande quand même confirmation) que la flotte de 787-9 ou de 350-9 devrait, au moins une petite partie, être exploitée en court courrier..
    Il me semble que cela reviendrait moins cher à la Compagnie de faire voler par exemple un 787-9 aménagé en haute densité (près de 400 pas) sur des routes telles que NCE/ORY que 2 Airbus 320’s. Elle utiliserait le ou les créneaux rendus disponibles sur d’autres routes. Moins de carburant, moins de taxes et peut-être une façon de lutter contre les LC étant donné que ces dernières ne possèdent pas ce genre d’avions. La, AF pourrait probablement avoir longtemps l’avantage…

  9. Les reductions de postes correspondent a des problemes strucuraux et non conjoncturels.
    La direction d’Air France invoque des elements conjoncturels ( Crise ,Greve ) pour expliquer les difficultées qui sont plus d’ordre structurelles.

    Le deficit Fiscal par rapport aux pays bas coute 700 millions D’euros par an à AF .
    Le simple démenagement du siège social vers Amsterdam rendrait l’entreprise largement profitable au detriment des contribuables Francais….. (5 milliards d’euros par an pour l’etat francais, c’est pas rien…).

    une entreprise de transport aerien qui compte beaucoup plus de cadres que de pilotes est elle encore une compagnie aerienne ?

    De la part d’un français, souhaiter qu’une entreprise francaise disparaisse revient a souhaiter une augmentation de se propres impots, c’est pour le moins curieux…

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum