Ryanair gagne un procès contre un comparateur de prix

air-journal_ryanair booking

Suite à une plainte de Ryanair contre un comparateur de prix qui utilisait ses données, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a donné raison à la low cost irlandaise en demandant de bloquer le site du comparateur, si des données étaient soutirées du site de Ryanair.

Ryanair poursuivait la société néerlandaise PR Aviation, qui gère des comparaisons de prix sur les sites  WeGoLo.com et flylowcost.com, par « screnncraping ».  Explication : la société néerlandaise utilisait un système automatisé lui permettant d’extraire des informations de vol directement depuis la base de données en ligne de Ryanair et accessible au public. Puis il prenait une commission lors des réservations à travers son site web.

Cependant, la spécialiste du vol pas cher a fait valoir dans sa plainte, que la société de comparaison avait coché une case pour avoir accès à Ryanair.com, acceptant ainsi  les termes et conditions qui, entre autres choses, interdit l’utilisation d’un système automatisé pour extraire des données à partir du site, et ce à des fins commerciales.

La Cour européenne de justice vient donc de donner raison à Ryanair, en indiquant que des sites de screenscraping comme PR Aviation, qui proposent à leurs internautes d’acheter des billets d’avion sans passer par le site de la low cost, n’auront plus le droit d’utiliser un tel système automatisé. « Ryanair continuera de poursuivre les  sites « screenscraper » tels que PR Aviation pour éviter que les  consommateurs européens, soient induits en erreur sur les prix et les conditions de réservation » , a déclaré le porte-parole de la compagnie low cost Robin Kiely.

Un autre arrêt, sans lien avec l’affaire précédente, de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), à propos d’un différend entre Air Berlin et  l’Union fédérale allemande des centrales et associations de consommateurs, a aussi précisé le cadre de ventes en ligne des billets d’avion. Ainsi, les compagnies aériennes utilisant un système de réservation électronique en ligne, doivent afficher dès le départ, le prix réel, donc définitif en incluant les taxes et éventuelles surcharges, auquel devra s’acquitter le consommateur.

« Cela vaut non seulement pour le service aérien sélectionné par le client, mais également pour chaque service aérien dont le tarif est affiché », indique la Cour dans son arrêt.

http://www.air-journal.fr/2015-01-17-ryanair-gagne-un-proces-contre-un-comparateur-de-prix-5133584.html

Commentaire(s)

  1. Al

    C’est très simple chez Ryanair, sur chaque vol un billet à 50 euros et après c’est la douche froide, on paie, bagage, carte bleue. Si je voulais tout citer je passerai la journée.

    • Marlowe

      Je ne vois pas de différence avec les autres low cost; de plus il est vrai que certains brokers du net surtout le groupe Odigeo (E dream, Opodo, Go Voyages…) se sucrent confortablement à la toute dernière minute au moment de la facturation du billet, Ryanair a tout à fait raison d’y mettre fin !

  2. flyrelax

    la compagnie americano israelienne, installée en Irlande ne respecte aucune règle européenne mais sait, quand elle en a besoin, appeller l’Europe au secours pour proteger ses benefices et ses interêts….

    la paille et la poutre !

  3. A380MSN001

    Le screenscraping est donc interdit sur RYR mais RYR est dispo sous travelport. Logique?

  4. Charles

    Belle compagnie, qui fait vivre des aéroports régionaux qui fermeraient sinon (la liste des « fermés » est déjà longue hélas). En proportion, ils ont touché incroyablement moins qu’AF et les autres à l’époque des grands monopoles. Business is business.

  5. Charles

    Et que les scrogneugneus jaloux et acariâtres bavent, Ryanair, Easy et tous les autres sont là pour très longtemps.

    • Charlothebdi

      Tant que nos subventions publiques pourront les soutenir financièrement, pas de problème. Les aéroports régionaux font vivre les compagnies « bas de gamme » comme les contribuables font vivre les aéroports régionaux.

  6. Charles, ton commentaire est sans intérêt !! RYN n’est autre qu’une drôle de compagnie gérée par un « sale gars » qui n’a aucune étique ni valeur … ! je ne volerai pas sur RYN… je prefere payer le double finalement mais ne pas lui donner un centime!
    RYN pour une fois a evité de se faire « arnaquer » a la différence de continuellement arnaquer les autres! CCI etc etc…
    Charles donc revois ta copie!

    • @Philou : Tu devrais toi aussi revoir ta copie…
      Ton analyse est biaisée car il faut que tu nous précise que tu travailles pour une compagnie aérienne qui te fait voyager gratuitement ou que tu as des intérêts directs ou indirectes avec des compagnies concurrentes de Ryanair.

      Car, aucune personne normale ne paierait 2x le prix pour éviter Ryanair

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter