Dix Airbus A380 pour Turkish Airlines ?

aj_airbus a380 réacteurs gp7200

La compagnie aérienne Turkish Airlines envisagerait d’acheter au moins dix Airbus A380, une première pour celle qui s’était jusque là refusé à commander les derniers modèles long-courriers des grands constructeurs.

Les négociations entre la compagnie nationale de Turquie et l’avionneur européen ont été rapportées le 26 janvier 2015 par l’agence Reuters, citant deux sources proches du dossier, mais aucune des parties n’a confirmé l’annonce. Le contrat représenterait une valeur de 4,28 milliards de dollars au prix catalogue (réévalué en début d’année). Turkish Airlines est l’une des rares grandes compagnies à n’avoir à ce jour commandé ni Airbus A380 ou A350, ni Boeing 787 Dreamliner ou 777X, le plus gros modèle de sa flotte restant le 777-300ER avec 16 en service et autant en attente de livraison d’ici 2017.

Une commande de superjumbos par la compagnie de Star Alliance avait fait surface l’hiver dernier, quand le site turc Kokpit.aero croyait savoir qu’elle était sur le point de signer un accord wet lease (location avec équipage) pour quatre A380 afin de les utiliser à la haute saison vers la Chine (le site affirmait aussi que Turkish Airlines était en contact avec LOT Polish Airlines pour faire de même avec un 787-8, destiné à une future route entre Istanbul et San Francisco). Le PDG Termel Kotil expliquait alors que des « études de faisabilité » se poursuivaient avec Airbus et Boeing pour des commandes d’avions long-courriers livrables entre 2020 et 2023, précisant que le superjumbo « a actuellement beaucoup de destinations potentielles comme les Etats-Unis ou la Chine ».

Si jamais cette commande voit le jour, elle sera la première pour Airbus depuis celle pour vingt A380 finalisée en février 2014 par la société de leasing Amadeo (qui vient de reporter les premières livraisons à 2018). Sur les 317 Airbus A380 commandés fermes à ce jour, 165 restent encore à livrer. Rappelons qu’ils sont en service chez Air France, Asiana Airlines, British Airways, China Southern Airlines, Emirates Airlines donc, Etihad Airways, Korean Air, Lufthansa, Malaysia Airlines, Qantas Airways, Qatar Airways, la compagnie de lancement Singapore Airlines et Thai Airways. Fin décembre 2014, le PDG Fabrice Brégier reconnaissait cependant que « le défi est de trouver plus de clients», alors qu’au lancement de l’A380 en 2000 Airbus tablait sur 1200 ventes (le Japon et la Chine en particulier n’ont pas été franchement séduits).

air-journal_Turkish_Airlines_A321 sharklet_retrofit

http://www.air-journal.fr/2015-01-27-dix-airbus-a380-pour-turkish-airlines-5134505.html

Commentaire(s)

  1. Ce serait énorme! Bon, par contre, IST commence à être sérieusement congestionné…

  2. TIM

    Turkish airlines a les yeux plus gros que le ventre des années (200 avions en service et plus de 220 autres en commande) et cette commande possible d’a380 ne m’étonne pas. En tous cas une compagnie qui contribue a faire grossir la bulle des commandes dans l’aéronautique.

  3. Une compagnie autant subventionnée que EK ou QR mais qui fait moins parler d’elle pour l’instant. De plus elle profite bien des accords UE Turquie ce qui fait qu’elle est moins freinée dans son développement.

    Cette commande serait une solution nécessaire (mais pas suffisante) à la congestion de IST en attendant le nouvel aéroport.

  4. Erik de Nice

    Je pense, perso, que 2015 sera une bonne année pour le 380. Turkish mais plus probablement aux Salons de Dubaï et du Bourget, nous ne sommes pas à l’abris de bonnes surprises..
    Il y a des des chances (toujours selon moi) que les déclarations du PDG Fabrice Bregier comporte une partie d’intox..
    La politique du Hub avec les projets de constructions de Méga Aéroports un peu partout sur la planète prouve que le marché du très gros porteur à de l’avenir et ce n’est pas Boeing qui pourrait démentir ce raisonnement avec son prochain 777-9 très capacitaire également et sur lequel le constructeur américain fonde également de gros espoirs..

  5. Vince Harrelson

    Bonne nouvelle pour l’A380. Mais la concurrence du 777-9X va être difficile. Développer la version A380-900 devient urgent pour augmenter la différence de pax avec le best-seller de Boeing.
    Je continue aussi à m’interroger sur le développement d’un A-370, avec le fuselage de l’A-380, mais un peu plus court, allégé, et version bi-réacteur. Les 4 réacteurs actuels de l’A380 délivrant 4×311 Kn de poussée, soit 1244 Kn au total, et les GE90 115B ayant actuellement un maximum de poussée à 569 Kn, soit 1138 Kn avec 2 réacteurs, il me semble que l’écart (106Kn) devient suffisamment faible pour pouvoir envisager une version un peu plus légère et bi-réacteurs de l’A380.
    Si ce projet était réalisable, Airbus pourrait littéralement assommer le Boeing 777-9x et il faudrait longtemps à Boeing pour pouvoir présenter une alternative concurrentielle.
    Un tel A370 aurait un meilleur coût passager, avec un confort et un espace supérieurs à ce qu’un 777-x peut offrir.
    Mais Airbus n’a pas les moyens de développer une version neo de l’A380, une version 380-900 et un A370… différentes versions qui pourraient aussi se cannibaliser. Quelle option Airbus va t’elle choisir??

  6. l’A380 reste un outil générateur de cash incomparable pour les compagnies. Par exemple, AF fait maintenant payer les place latérales à 2 du pont supérieur en classe éco (40 euros chaque). C’est pas bête sur de longs vols de nuit.
    Les compagnies vont augmenter la densité, faire du cash sur les places à valeur ajoutée, et les passagers auront toujours plus envie d’une expérience en A380 qu’avec l’éternel et bruyant 777. Pour moi c’est un avantage concurrentiel réel.
    Même sans version néo ou -900, l’A380 va encore engranger des commandes.

    • Tu es pro Airbus toi, la différence de pollution Sonore entre les deux machines est amélioré de générations en générations.

      Quoiqu’il en soit Airbus à du pain sur la planche car Istanbul veut un avion compétitif sur tous les plans ce qui n’est pas encore le cas du A388.

      • Desole de te contredire et cela ne t’en déplaise car tu semble être un pro boeing… mais le A388 est largement compétitif vs toutes les versions du 777 avec un avantage de plus qui est le silence et le confort mondialement plebicites par tous les passagers utilisant cette avion. N’oubliez pas une chose importante, l’avis des passagers a aussi son poids dans le choix des compagnies sur le type d’avion !!!!

      • Non compétitif ? Ah bon ?

        Je ne sais pas où vous êtes allé la chercher celle là.

  7. Les ventes d’A380 dans le civil, c’est un peu comme les Rafale dans le militaire…. On entends toujours parler mais peu de de commandes au final.

    Une commande de TK serait une tres bonne nouvelle pour ce programme. Attendons donc la concretisation de ces commandes avant de sauter au plafond.. On a tellement eu des deceptions dans le passé qu’il ne sert à rien de s’enflammer.

  8. Au delà de la concurrence entre le 777 et l’A380, il me semble que les deux appareils peuvent être complémentaires. Toutes les compagnies possédant des A380 possèdent aussi des 777. L’A380 a pour lui un effet « image » non négligeable pour des compagnies qui veulent montrer leur puissance (et Turkish airlines en fait partie). Le 777 lui est plus polyvalent donc utilisable sur plus de routes.
    Les deux sont donc appelés à cohabiter. Et je vois mal Les turcs se passer de l’un ou l’autre de ces appareils.
    En revanche je reste surpris par les difficultés d’Amedeo à proposer ses appareils. Peut-être un effet du sale ans lease back?

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum