Trafic aérien en 2014 : 3,3 milliards de passagers selon l’IATA

air-journal_aeroport nuit easyJet

L’année 2014 a connu une hausse du trafic aérien plus élevée que la moyenne des dix dernières années, a révélé l’Association Internationale du Transport Aérien qui a comptabilisé 170 millions de voyageurs supplémentaires par rapport à 2013.

Les statistiques publiées par l’IATA le 5 février 2015 montrent une progression du trafic en RPK de +5,9%, sur des capacités en ASK en hausse de +5,6% ; le coefficient d’occupation moyen gagne 0,2 point à 79,7%. Ces résultats sont supérieurs à la moyenne des dix dernières années, explique l’IATA qui précise que si cette croissance est valable pour toutes les régions du monde, la moitié de la croissance vient des marchés émergeants au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique. Les compagnies aériennes du Golfe telles qu’Emirates Airlines, Etihad Airways ou Qatar Airways sont mises en avant pour leur progression à deux chiffres, alors qu’en Afrique la croissance est pratiquement nulle. Les marchés intérieurs ont joué un « grand rôle » dans cette croissance, principalement en Chine où la demande à gagné près de 11%.

Le PDG de l’IATA Tony Tyler souligne toutefois que les derniers mois ont montré un « fléchissement de la confiance des milieux d’affaires, qui se traduit par un ralentissement de la demande de voyages internationaux ». Ce trafic international a gagné +6,1% en 2014 sur des capacités en hausse de +6,4% ; le coefficient d’occupation recule de 0,1 point à 79,2%. En Europe, la croissance de +5,7% (taux de remplissage 81,6%, +0,6 point) est tirée par les low cost et la Turquie qui « compensent la faiblesse de l’économie et les risques dans la région ». Au Moyen-Orient, les compagnies aériennes affichent une croissance de +13% (record mondial en 2014), alors qu’en Afrique c’est l’opposé avec un maigre +0,9% (coefficient d’occupation à 67,5%, -1,5 point), attribué non à l’épidémie Ebola mais à la faiblesse économique au Nigeria et en Afrique du Sud. L’Amérique du nord gagne +3,1% (record d’occupation à 81,7%) et l’Asie-Pacifique +5,8% (coefficient d’occupation 76,9%, -1,1 point).

Le trafic intérieur a gagné +5,4% en 2014 selon l’IATA, tiré par la Chine donc et la Russie (+9,8%, mais la crise entrainera une baisse brutale en 2015) ; le coefficient d’occupation progresse de +0,7 point à 80,6%.

http://www.air-journal.fr/2015-02-09-trafic-aerien-en-2014-33-milliards-de-passagers-selon-liata-5135785.html

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter