Dubreuil ne rachètera pas Corsair International

air-journal_Air_Caraibes_Corsair

Le Groupe Dubreuil et TUI France ont mis fin aux discussions sur le projet de rachat de la compagnie aérienne Corsair International, sans expliquer cette rupture surprise. Les syndicats ont du coup annulé le préavis de grève pour ce weekend.

Le communiqué diffusé le 5 mars 2015 par la compagnie française est on ne peut plus laconique : « malgré les efforts de ces dernières semaines, les parties ont conclu qu’elles ne seront pas en mesure de mener à son terme le projet de cession de la compagnie Corsair. En conséquence, le Groupe Dubreuil et le Groupe TUI ont mis fin à leurs discussions relatives au projet de transaction ». Le groupe Dubreuil, propriétaire d’Air Caraïbes, a confirmé la nouvelle sans plus de précision. Mais il est difficile de ne pas penser au problème social : le personnel de Corsair International a déjà mené le weekend dernier une grève de trois jours, massivement suivie, pour exiger des garanties sur la pérennité de l’emploi – même si le Groupe Dubreuil assurait qu’il n’y aurait pas de plan social.

Les syndicats de Corsair International CFE-CGC, CFDT, CGT, SUD-Aérien et UNAC « très satisfaits » ont immédiatement suspendu leur préavis de grève, qui aurait dû débuter ce matin et durer jusqu’à dimanche. Le précédent mouvement aurait couté près de 4 millions d’euros à la compagnie, et selon certaines sources ce serait elle qui aurait décidé d’arrêter les frais. Déjà en début de semaine, la direction de TUI France parlait de « communication inappropriée du groupe Dubreuil » pour expliquer la grogne.

Rappelons que les syndicats craignaient aussi que le projet du Groupe Dubreuil de créer une nouvelle entité (chargée d’exploiter les Airbus A350-900 attendus à partir de l’année prochaine) contraindra les employés à démissionner avant de postuler de nouveau ; avec à la clé des exigences en termes de productivité, et la perte de l’ancienneté. Ils exigeaient donc de TUI France l’organisation d’un plan de départs volontaires avant la finalisation de la vente de Corsair International. La compagnie a creusé ses pertes l’année dernière à 8,9 millions d’euros, Dubreuil visant un retour à la profitabilité dès la première année pleine d’exploitation.

L’abandon du projet de vente place bien sûr Corsair International et ses 1158 salariés dont 122 pilotes dans une situation inconfortable, vu les pertes de 8,9 millions d’euros enregistrées au 30 septembre 2014 (TUI espère toujours la vendre). Quant à Air Caraïbes, plus petite mais en très bonne santé financière, son projet d’opérer onze A350 d’ici 2024 devra probablement être revu à la baisse puisque le nouveau groupe qui devait représenter entre autres plus de la moitié du trafic Métropole – Antilles ne verra pas le jour.

http://www.air-journal.fr/2015-03-06-dubreuil-ne-rachetera-pas-corsair-international-5139082.html

Commentaire(s)

  1. Hulot ayant raté ses sélections AF - 6 mars 2015 à 7 h 07 min
    Hulot ayant raté ses sélections AF
    Publié le 6 mars 2015

    Bonne Nouvelle je dirai aussi, AF pourra les racheter, ils ont l’habitude des grève et des sociétés fouarreuses…

  2. Pierreantoine
    Publié le 6 mars 2015

    Les soviets ont encore frappé.

  3. Alain
    Publié le 6 mars 2015

    En France on fait grève avant de discuter……retour à la case départ plus de vente.greve pour rien.peut être af est sur le coup?

  4. C’est dommage nous aurions pu avoir une compagnie dédié au DOM TOM !!!!!

  5. Publié le 6 mars 2015

    Qui voudrait d’un ver pour pourrir la pomme?!
    Les syndicats se félicitent…. mais ce ne sont pas eux qui payeront les allocations chômages, ni eux qui donneront du boulot dans quelques mois.
    Il est vrai que dans notre pays, les gens préfèrent un cdi chez pôle emploi plutôt qu’un CDD dans une entreprise, c’est moins précaire, mdr!
    J’ai déjà entendu « je veux pas de CDD car les banques me prêteront pas pour acheter une maison. » Oui c’est sûr, mais elles te prêteront pas non plus avec ton CDI pôle emploi.
    Ici c’est pareil: ils veulent garder leurs avantages acquis depuis des années alors que l’environnement économique a changé. Ces avantages contribuent aux pertes, et au final, à la faillite au pire, ou à un plan social au mieux. Et du coup, leurs avantages ne seront plus là une fois dans la charrette et/ou chez pôle emploi.
    Si TUI ne conçoit plus son avenir avec corsair alors qu’elle garde les autres compagnies du groupe, c’est bien que le problème de rentabilité est inextricable chez corsair.
    Dubreuil avait au moins le mérite de jouer carte sur table et de proposer une solution. La grève massive a montré que l’ensemble des salariés étaient contre. Alors ok, qu’ils prennent leur avenir et leurs avantages en mains, et ils verront s’ils peuvent les amener chez un concurent ou chez pôle emploi.
    Je l’ai déjà dit: ce sont les clients qui font le marché: ils préfèrent payer moins cher pour voyager sans un confort absolu, plutôt que payer cher un voyage avec un confort un peu plus élevé.
    D’où l’essor des low cost et la chute des prix des billets.
    Le problème est que les coûts doivent baisser, et les avantages aussi, sinon ce ne sont pas les concurents, mais les clients qui vous écartent!
    Bref, ça va saigner chez corsair dans quelques mois…

  6. Cela ne m’étonne pas.
    AF a je pense pas mal à faire avec ses problèmes, maintenant on voit les limites de la cohabitation entre productivité et syndicats cela crée des étincelles avec des résultats négatifs, mais sa on en a l’habitude. Aucune ouverture d’esprit et de discussion, en tant qu’investisseur je confirme l’étranger rapporte plus que la France malheureusement c’est vraiment triste.
    Au lieu de s’unir pour faire face aux monstres étrangers on saborde le navire dommage.

  7. A très bien pour AF ça!!!!

  8. AF002SSR
    Publié le 6 mars 2015

    Champagne ce matin chez Air France…!
    Le syndicat des seigneurs a réussi son coup…Bravo

  9. gordon24
    Publié le 6 mars 2015

    C’est bien ils vont rester Corsair…. Maintenant, etant donné qu’il y avait deja des difficultés financieres, qui va remplacer les 747 vieillissants?

    Bref, sont ils mieux sur le long terme?

  10. AF002SSR
    Publié le 6 mars 2015

    Et pendant ce temps la, le groupe Lufthansa a profité de l’ITB Berlin pour annoncer le lancement officiel des ventes des vols court et long-courriers d’Eurowings sa filiale low cost…

  11. Publié le 6 mars 2015

    Quelques remarques par rapport aux posts:
    1/le projet Dubreuil ne prévoyait que le découpage de Corsair (DT,DE puis DO transférées) et non sa perennité.
    2/les syndicats étaient prêts à discuter avec le repreneur mais celui-ci ne discute pas avec les syndicats (ou quand il discute c’est pour dire que c’est comme ça, un point c’est tout)
    3/TUI voulait vendre Corsair car celle-ci n’est pas une compagnie intégrée comme les autres du groupe qui sont toutes adossées à un TO (elle ne prennent donc quasiment aucun risque, ne commercialisent quasiment rien et ont des revenus sûrs)
    4/Pour ceux qui délirent avec des CDD et des CDI, on ne peut, en France, changer un CDI en CDD…je vois pas bien le truc, ce n’était pas le débat. Le groupe Dubreuil voulait seulement racheter la compagnie (ou plutôt ses slots à Orly) mais pas ses employés (trop vieux, trop chers, vous comprenez la concurrence des compagnies du golfe qui ne paient pas de charges sociales, bla,bla,bla…)

    Alors pour ceux dont le modèle social rêvé est celui des Emirats…allez-y !
    Pas de sécu, pas de retraite, le droit de te taire sinon on te pique ton passeport, des compagnies subventionnées par les états (cf rapport US récent…18000M€)…que du bonheur ! voilà l’avenir de l’humanité !

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum