Crash Germanwings : Air France-KLM suit l’AESA avec la règle du « toujours 2 personnes dans le cockpit »

air-journal_Air France 787

L’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a recommandé la présence permanente de deux personnes dans le cockpit, ce que vont appliquer Air France et KLM, s’est félicité Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux Transports français.

Suite au crash de l’A320 de Germanwings avec 150 occupants à bord, dont le co-pilote Andreas Lubitz, qui a volontairement dirigé l’appareil vers les Alpes françaises, va-t-on vers une généralisation de la présence permanente de deux personnes autorisées dans le cockpit en Europe ? Air France et KLM ont décidé de suivre la recommandation de l’AESA, réclamant la présence permanente de deux membres d’équipage, dont « au-moins un qualifié ».

L’AESA a en effet demandé hier aux compagnies aériennes européennes « de  réévaluer les risques de sûreté et de sécurité associés à un équipage de quitter le cockpit en raison de besoins opérationnels ou physiologiques ».

Cette recommandation fait suite, continue l’AESA aux « informations actuellement disponibles à la suite du dramatique accident du vol 4U9525 de la Germanwings et dans l’attente des résultats de l’enquête technique menée par le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) français. Cette recommandation pourra être revue à la lumière de toute information nouvelle concernant cet accident ».

L’objectif est d’éviter qu’un pilote reste seul dans le cockpit, lui donnant ainsi la possibilité de précipiter volontairement l’appareil au sol. En Europe, tout le groupe Lufthansa et toutes les compagnies allemandes ont décidé de l’adopter ainsi qu’easyJet, Norwegian Air Shuttle,  Icelandair, ainsi qu’ Air Canada, WestJet, Air Transat au Canada, ou encore Air New Zealand. La compagnie aérienne Air Malta a aussi annoncé vouloir appliquer cette nouvelle règle de sécurité. D’autres compagnies aériennes pourraient rapidement suivre.

Cette règlementation du « toujours deux personnes dans le cockpit » était déjà appliquée par toutes les compagnies aériennes américaines depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001.

http://www.air-journal.fr/2015-03-28-crash-germanwings-air-france-klm-suit-laesa-avec-la-regle-du-toujours-2-personnes-dans-le-cockpit-5141749.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 28 mars 2015

    Si la com et la politique se saisit de la sécurité des vols….haïe haïe !

  2. easy sleeping pilot - 28 mars 2015 à 8 h 33 min
    easy sleeping pilot
    Publié le 28 mars 2015

    C’est juste une blague cet article .

    D’abord dans le language EASA le mot  » recommandation  » veux dire  » pisser dans un violon  » , ça n’a absolument aucun caractère obligatoire . Si l’EASA veux améliorer la sécurité elle ordonne une obligation, elle en a le pouvoir .

    Enfin deuxièmement faire un article sur Air France qui va suivre cette recommandation , c’est du grand n’importe quoi , car on ne sait toujours pas …quand !
    Alors que de très nombreuses compagnies ou aviation civile ont réagis promptement en appliquant immédiatement , dès le lendemain , cette mesure , qui existait déjà dans certaines compagnies ; La compagnie Air France est encore en train de tergiverser a faire 50 réunion pour réfléchir quand et comment elle mettre cette mesure en œuvre , bref pas pressée d’améliorer la sécurité , rien ne change chez eux .

    • Erickdenice
      Publié le 28 mars 2015

      Air France une fois encore se distingue…
      mais une fois encore pas de la meilleure façon. L’aveuglement des médiocres qui se croient les meilleurs.

      • Père Denis
        Publié le 28 mars 2015

        On n’a rien entendu encore sauf erreur de ma part,sur la position de BA,IB,AZ,SKYTEAM,…et tent d’autres…

        Par ailleurs,si on se souvient que pour l’ATR de la RAM,le DC8 de JAL ou le 767 d’Egyptair il a avait au cockpit et à leurs sièges de fonction les 2 PNT ( et meme les 4 sur la JAL) et que ca n’a pas empêché l’un d’entre eux de poursuivre son acte criminel,on peut légitimement se poser la question de l’efficacité reelle d’un PNC au poste en ces moments la!
        Leur plus grande efficacité sera dans le cas où le seul PNT au poste fait un malaise ou perd conscience: la il pourront toujours aller vite chercher le PNT qui est hors le poste…mais à part ca…aucune certitude d’utilité me semble t il..( PS: je ne suis pas PNT donc je ne défends rien..juste une question que je me pose…)

        • Père Denis
          Publié le 28 mars 2015

          ..pas Skyteam,bien sûr..mais scandinavian!

          • Père Denis
            Publié le 28 mars 2015

            Je mettrais pas ma main à couper que dans les compagnies qui appliquent cette règle depuis longtemps ( américaines mais aussi RyanAir nous dit on) que les PNC se rendent comptent que le seul PNT présent verrouille volontairement la porte du poste tant cela peut être fait discrètement…puis si ce PNT débute une action folle,que ces mêmes PNC qui ne saura pas au début ce que le PNT fait ( il est facile de simuler une sorte d’échange radio pilote-contrôleur qui n’éveille ta pas de soupçon chez le PNC -),sache comment déverrouiller cette meme porte….

  3. Les seigneurs du SNPL vont-ils laver cet affront, eux qui étaient si réticents… Wait and see…

  4. Fredmariolle
    Publié le 28 mars 2015

    Sûr qu’Air France trainera des pieds pour appliquer cette mesures, car ce n’est pas prévu par le syndicat des stewards.

  5. Un peu plus de 3000 H DE VOL - 28 mars 2015 à 8 h 51 min
    Un peu plus de 3000 H DE VOL
    Publié le 28 mars 2015

    Air France ne veut pas prendre de décision dans l’émotion. Peut être pourraient il prendre une décision dans le bon sens?!?
    Enfin juste un peu de logique, quoi…si la semaine prochaine un avion d’air france s’écrase dans les memes conditions, ils vont trouver quoi comme excuse?!?
    Pour l’instant il faut dire les choses comme elles sont: La direction d’Air France a le trouillomètre a zero devant leur syndicats de pilotes, un point c’est tout! Pourtant, les pilotes ne seraient probablement même pas contre une telle règlementation!

  6. Publié le 28 mars 2015

    On dit que les americaines appliquaient deja cette regle… mais il n y a pas longtemps un pilote de 737 de delta s est retrouvé enfermé a l exterieur du cockpit. Le copilote avait posé l avion à Vegas tout seul. Alors cette règle est-elle vraiment appliquée ?

  7. La recommandation a-t-elle été faite en français ? Sinon il faudra bien 3 semaines de formation pour commencer à appréhender ce que l’EASA souhaite leur imposer 🙂

    Ou une grève pour dire « on est pas content que ça ne soit pas rédigé en français ».

    A moins qu’on offre un iPad dédié à chacun sur lequel il serait clairement explicité comment faire pour avoir 2 personnes sur le cockpit !

  8. et comment vont ils faire sur les longs courriers pour les vols de moins de 8h00 lors du temps de repos ?

  9. Lockheed
    Publié le 28 mars 2015

    Easy sleeping pilot alors tu me paies quand le champagne que tu m’as promis?

  10. Georgeabidbaule - 28 mars 2015 à 9 h 16 min
    Georgeabidbaule
    Publié le 28 mars 2015

    Donc on va laisser entrer dans le cockpit du personnel nettement moins bien suivi psychologiquement et idéologiquement qu’un pilote. Sans compter le nombre de PNC non Européens aux croyances religieuses diverses et variées. Brillante idée ! Pour éviter qu’un pilote crashe un avion on est prêts à prendre le risque dix fois plus élevé de faire entrer presque n’importe qui dans le cockpit. « Daech aime ça »

  11. georgeabidbaule - 28 mars 2015 à 9 h 23 min
    georgeabidbaule
    Publié le 28 mars 2015

    Donc on va laisser entrer dans le cockpit du personnel nettement moins bien suivi psychologiquement et idéologiquement qu’un pilote et aux origines ethniques et religieuses diverses et varièes. Brillante idée ! Pour éviter qu’un pilote crashe un avion on est prêts à prendre un risque dix fois plus élevé de faire entrer n’importe qui dans le cockpit. « Daech aime ça »

  12. Publié le 28 mars 2015

    Je me pose une question: qu est qu’on fait si le pilote ne veut pas d un Pnc à ses côtes?

  13. bonsens
    Publié le 28 mars 2015

    C’est une décision imposée par la seule émotion, sans aucun intérêt…

    Qui sera ce « membre d’équipage » chargé de « surveiller » et plus « d’empêcher » que le pilote aux commandes attente à l’intégrité de l’appareil?
    Ou se tiendra-t-il, assis (et attaché) sur le jump-seat, à la place du pilote absent?
    Quelle autorité aura-t-il (t-elle) sur ledit pilote, d’autant plus si c’est le captain?!!!
    Comment sera-t-il en capacité de juger si les actions du pilote sont de nature à nuire?
    Quels seront les moyens dont il (elle) disposera pour s’opposer audit entre venant?
    Quel training aura t-il subit pour apporter la réponse juste au problème suspecté?
    Que se passera-t-il quand ce superviseur touchera, par mégarde ou pire intentionnellement un bouton anodin, car il faut bien qu’il s’occupe…
    Devra-t-il lui aussi prouver avant le départ qu’il n’est pas dépressif, suicidaire etc…

    Fausse solution à un vrai problème…

  14. allons
    Publié le 28 mars 2015

    J’ai pu constaté sur des vols domestiques ou moyen courrier que certains équipages d’AF n’ont pas attendu cette recommendation pour sécurisé le cockpit. L’un des PNT profite souvent de la visite du CC pour s’absenter.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum