Crash du vol 4U9525 de Germanwings : une indemnisation qui s’annonce lourde pour Lufthansa

air-journal_crash Germanwings 4U9525 ops2@DICOM

Germanwings a annoncé vendredi qu’elle verserait 50 000 euros à chacune des familles de victimes du crash de l’A320 (vol 4U9525) afin qu’elles puissent faire face aux dépenses immédiates.

Cette somme versée reste indépendante des indemnités que devra verser Lufthansa, la maison mère de Germanwings, aux familles de victimes. Ainsi, selon la convention de Montréal de mai 1999, ce montant d’indemnisation est limité à 145 000 euros environ par personne décédée en cas de défaillance technique. Mais ce plafond saute quand le crash intervient pour d’autres raisons. Ce qui est le cas dans ce crash au scénario incroyable.

La situation de chaque victime (âge, profession, rémunération, situation familiale…) sera examinée, donnant droit à des parts variables, ce qui n’a pas empêché certains experts de se sont pencher sur la question du montant total. Une partie de ceux-là tablent sur une somme relativement modeste, soit une trentaine de millions.

D’autres estiment que  ce sera beaucoup plus lourd si la responsabilité de Lufthansa est directement engagée, et alors que la presse allemande relève aujourd’hui les dépressions lourdes et chroniques d’Andreas Lubitz. La justice, suivant le questionnement légitime de familles de victimes, estimera-t-elle que Lufthansa a failli à sa mission de sécurité ? Lufthansa, une compagnie classée très sûre jusqu’à ce drame, a-t-elle omis d’examiner plus en détail la licence du co-pilote qui stipulait des visites médicales très régulières, particulières ? Comment a-t-elle pu ne pas s’alarmer de l’absence de 18 mois d’Andreas Lubitz (pour soigner une dépression selon ses proches) alors qu’il perfectionnait sa formation de pilotage aux Etats-Unis ? Est-elle responsable d’avoir pu laisser un de ses pilotes s’enfermer seul dans le cockpit ? Les résultats de l’enquête qui s’annonce longue devront permettre de répondre à ses questions.

Si la responsabilité de Germanwings est avérée par la justice, d’autres experts penchent plutôt pour 2 à 3 millions d’euros par victime. La somme totale à débourser (pour les 149 victimes) avoisinerait alors les 300 millions d’euros.

Lufthansa bénéficiera-t-elle des prestations de son assureur Allianz ? Vraisemblablement, Allianz devrait a priori prendre en charge cette indemnisation aux familles de victimes. « Le fait que le copilote n’ait pas signalé sa maladie à ses chefs n’entraîne pas une exclusion de la police d’assurance de Lufthansa, car tout employé a droit à sa vie privée, c’est de sa responsabilité s’il cache des choses », a souligné le responsable juridique d’une compagnie aérienne dans Le Point..

http://www.air-journal.fr/2015-03-29-crash-du-vol-4u9525-de-germanwings-une-indemnisation-qui-sannonce-lourde-pour-lufthansa-5141817.html

Commentaire(s)

  1. Question bête, est ce que la famille du co-pilote sera indemnisé?

    • Publié le 30 mars 2015

      Très bonne question, je me demandais la même chose !

      Victime, pas victime… s’il y a un spécialiste du droit dans le coin 🙂

    • Vincent
      Publié le 30 mars 2015

      Je ne connais pas le droit allemand, mais à priori, la famille n’est pas responsable des actes d’un enfant majeur : elle n’a donc aucune raison d’être écartée des indemnités.

      Cependant, l’essentiel des indemnités ira aux enfants, pères et mères d’enfants mineurs, maris et femmes, et non aux parents d’enfants majeurs ou aux petites amies.

      Au delà du drame qui a entraîné dans la folie meurtrière de ce désaxé 149 personnes qui n’avaient pas demandé à mourir, j’imagine aussi le drame vécu par la famille de cet individu. S’en prendre à elle n’a aucun sens.

  2. Pol
    Publié le 30 mars 2015

    L’OPL ayant crashé volontairement l’avion, à mon sens il y a dol (à confirmer si des juristes nous lisent). Il est donc possible que dans ce cas Germanwings puisse se retourner vers l’OPL et ses ayants droits?
    Concernant les assurances de l’OPL, si le « suicide » est avéré il n’y aura aucun versement.
    Pour la famille de l’OPL cela semble très compliqué, sont-elles victimes de l’acte volontaire de leur parent?
    Malheureusement, ce cas au niveau juridique sera très instructif (dans 20 ans quand toutes les procédures seront arrivées à leurs termes).

  3. Publié le 1 avril 2015

    Trouvez vous normal qu’on indemnise les familles selon le niveau de vie de leur pays ? Je pense que la vie n’a pas de prix et par conséquent la pénalité imposée à lufthansa devrait être la même d une victime a une autre peu importe sa nationalite. ce raisonnement me pousse à me dire que des grandes compagnies comme celle ci pourraient donc être avantagés en terme de coûts en cas d’incident si le ressortissant concerné est américain ou espagnol ou encore indien. c’est aberrant.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter