Pegasus ouvre 3 destinations en Europe dont Lyon et Nice

Air-journal_Pegasus Asia-B737

Alors que la low cost turque spécialiste du vol pas cher célèbre son cinquième anniversaire de présence en France, Pegasus Airlines lance 2 nouvelles liaisons dans l’Hexagone, Lyon (depuis le 29 mars dernier) et Nice à partir du 22 mai 2015, ainsi que Milan Malpensa en Italie (depuis le 29 mars dernier).

Opérés en Boeing 737-800 de 189 places, Pegasus propose depuis le 29 mars trois vols par semaine entre sa base à l’aéroport d’Istanbul-Sabiha Gökcen et Lyon, en concurrence avec Turkish Airlines. Les vols  du mercredi, vendredi et dimanche sont programmés à 10h30 d’Istanbul pour arriver à 13h10, les vols retour quittant Saint Exupéry à 13h50 pour atterrir à 18h05.  En correspondance depuis l’aéroport de Sabiha Gokcen, sont assurées des connexions sur 35 destinations, aussi bien des vols domestiques (Adana, İzmir, Kayseri, Antalya, Bodrum, Dalaman, Denizli, Erzincan, Ankara, Elazığ, Şanlıurfa, Gazipaşa/Alanya, Gaziantep, Hatay, Konya, Malatya, Nevşehir, Samsun, Trabzon, Sivas) qu’internationaux (Bahreïn, Beyrouth, Doha, Dubai, Chypre du nord, Bishkek, Hurghada, Kharkiv, Téhéran, Krasnodar, Koweit, Mineralnye Vody, Sharm El-Sheikh, Tbilisi, Tel Aviv).

Vers Nice, toujours en 737-800, les vols partent d’Istanbul Sabiha Gökcen à 9h35 pour arriver à 12h10, et les retours partent de la Côte d’Azur à 12h50 pour se poser à 16h50, une route encore en concurrence avec Pegasus. Au départ du marché français, Pegasus Airlines est présente depuis 5 destinations : Paris Orly Sud, Saint Etienne, Marseille – Provence et donc les deux nouveautés que sont Lyon et Nice.

En Italie, Pegasus dessert une quatrième destination depuis la fin mars : Milan Malpensa, là encore en concurrence avec Turkish Airlines (depuis Istanbul Atatürk). Rappelons qu’elle desservait déjà Milan Bergame. En 2015, elle doit aussi connecter  Billund au Danemark et Bruxelles (à partir du 25 octobre 2015) ou Münster/Osnabrück en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne).

http://www.air-journal.fr/2015-04-03-pegasus-ouvre-3-destinations-en-europe-dont-lyon-et-nice-5142203.html

Commentaire(s)

  1. pax
    Publié le 3 avril 2015

    Compagnie prise une fois a l aller (bruxelle hurghada), et refus de la reprendre au retour : pilotes fatigues car 10 h d arret pour reparation et avion non repare totalement (pas de pilote auto, de nuit dessus de la mer….). Perso, plus jamais !

  2. Anthony
    Publié le 3 avril 2015

    Lol, ça m’étonnerait qu’ils aient accepté de faire un Hurghada-BRU sans PA ! Je pense qu’on vous a mal informé sur le type de la panne (ou que vous l’ayez mal compris)

  3. Publié le 3 avril 2015

    Encore un gros TROLL ce « PAX »…

  4. pax
    Publié le 3 avril 2015

    Non, non, on avait tous bien compris : pas de PA et les pilotes etaient au boulot depuis 7h du matin pour un depart de Hurghada a 21 h. L un des probleme concernait apparement un ou les moteurs …. On a prevenu le quai d’Orsay , on ne voulait pas d’un remake de Sharm. C ‘est passe assez inapercu car c etait dans l entre deux de l election presidentielle de 2007 (30avril). Le TO a finalement envoye un A320 le lendemain. Le B737 de pegasus etait vraiment use pour reste poli…

  5. Aurel
    Publié le 3 avril 2015

    Pour le problème technique j’en sais rien. Mais pour le temps réglementaire de travail de l’équipage, si ils ont un repos à l’hôtel pendant minimum 3h, leur flight duty s’arrête, par conséquent ils ne dépasseront pas les 12h de travail réglementaire.

  6. Publié le 4 avril 2015

    Je suis tout de même épaté de plusieurs éléments :

    Bruxelles – Hurghada par une compagnie turque, mais, ok, dans le cadre d’un vol charter, éventuellement.

    Que le passager n’ai aucune doute sur la qualité de la « réparation » faite sur l’avion pendant 10h, genre il est responsable maintenance pour une grande compagnie aérienne.

    Que ce passager affirme qu’il n’y’avait pas d’auto-pilote en croisière, parce que bien sur, il était dans le cockpit pour le constater.

    Que le dit passager a en plus supervisé le crew rostering pour savoir que les pilotes bossaient depuis 7h le matin (pour un avion qui décolle à 21h… hm hm).

    Que le même passager prévienne le Quai d’Orsay pour un vol entre l’Egypte et la Belgique avec une compagnie turque, euh, y’a pas un défaut dans l’énoncé là ? Pourquoi ne pas avoir appelé le FBI aussi, vu que le constructeur est américain !?

    Un passager qui maîtrise la maintenance, le pilotage et le rostering, et qui en plus a ses entrées en politique, il pourrait sans doute prendre la tête de nimporte quelle compagnie aérienne dans le monde !

    N’en déplaise aux grincheux et « spécialistes en tout », Pegasus opère avec succès une flotte de B737-800 & A320 au départ de très nombreux aéroports européens (y compris français) avec un excellent safety rate, et a été fondée en coentreprise par Aer Lingus.

    • pax
      Publié le 4 avril 2015

      1) le TO,qui opere des vols sous son propre nom, a fait appel a Pegasus pour operer certains vols (en ne prevenant les passagers qu a l embarquement)

      2) et 3) les informations nous ont ete donne par les pnc : « toutes les pannes ont ete repare sauf le pilote automatique ».

      4) l avion realisant des allers retours entre Bruxelle et Hurghada, il etait normal de penser qu il s agissait du meme. Pour info : depart Bruxelle a 5h, arrivee Hurghada 11h. Redecollage prevu a 12h. On est monte dans l avion un peu avant midi et au bout de 10min on nous a fait redescendre. On est remonte dans l avion a 13h, l avion alle jusqu a debut de la piste et il revenu se garer. Et donc , apres fait des reparations, les pnc nous ont demande d embarque , il etait 21h.

      5) Desole mais effectivement, un passager a effectivement prevenu le quai d Orsay. L avion n

    • pax
      Publié le 4 avril 2015

      1) le TO,qui opere des vols sous son propre nom, a fait appel a Pegasus pour operer certains vols (en ne prevenant les passagers qu a l embarquement)

      2) et 3) les informations nous ont ete donne par les pnc : « toutes les pannes ont ete repare sauf le pilote automatique ».

      4) l avion realisant des allers retours entre Bruxelle et Hurghada, il etait normal de penser qu il s agissait du meme. Pour info : depart Bruxelle a 5h, arrivee Hurghada 11h. Redecollage prevu a 12h. On est monte dans l avion un peu avant midi et au bout de 10min on nous a fait redescendre. On est remonte dans l avion a 13h, l avion alle jusqu a debut de la piste et il revenu se garer. Et donc , apres fait des reparations, les pnc nous ont demande d embarquer vers 21 h

      5) Desole mais effectivement, un passager passager a effectivement prevenu le quai d Orsay. Normal, l avion etait constitue par des francais. Le consul de France a Hurghada s est deplace a l aeroport et a negocie avec le TO pour avoir un avion de remplacement. L accident de Sharm etait encore bien present dans toutes les memoires.

      6) je n ai jamais pretendu avoir toutes les « qualites » que vous me prete, j ai juste raconte une mesaventure qui est arrive a presque 200 personnes. Il est vrai que l election presidentielle occupait toute l actualite. De plus, l histoire se terminant bien

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter