Fondation Airbus: un A350 pour le Népal

La Fondation Airbus a envoyé un A350-900 chargé de matériel humanitaire et d’équipes médicales vers le Népal, où le bilan du tremblement de terre de samedi a dépassé les 5000 victimes.

Dans son communiqué du 27 avril 2015, l’avionneur européen indique travailler la Fédération Internationale des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (IFRC) pour envoyer de l’aide au Népal. Parmi les actions entreprises, la Fondation travaille « avec le gouvernement français pour le transport de personnel médical et d’aide humanitaire pour le compte de plusieurs organisations humanitaires », envoyant vers l’aéroport de Katmandou un A350-900 utilisé pour les essais en vol. L’appareil devrait rapatrier environ 200 ressortissants français lors du vol retour, aucune date n’étant précisée ; rappelons que MSN2 et MSN5, utilisés pour les vols de certification, sont équipés de cabines.

Le convoyage d’un A320 destiné à la compagnie aérienne Nepal Airlines va d’autre part être utilisé pour transporter du personnel médical et du matériel depuis Hambourg cette semaine. La Fondation Airbus Helicopters a de son côté commencé à apporter des « solutions par hélicoptères » à l’IFRC au Népal, notamment avec des H215. Airbus Defense & Space a acquis des images satellitaires, notamment prises par les satellites Pléiades, pour aider le gouvernement népalais et les ONG sur le terrain.

http://www.air-journal.fr/2015-04-29-fondation-airbus-un-a350-pour-le-nepal-5143440.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 29 avril 2015

    Très belle initiative d’Airbus!

  2. Clo2B
    Publié le 29 avril 2015

    J’en profite pour répondre à « CHEFPILOT »avec un peu de retard, concernant l’envoi de C5 ou autre A 124, voire 225:
    Ce sont des avions qui ont besoin d’une piste pratiquement aussi longue qu’ 747 pour atterrir, donc dans le meilleurs des cas à Katmandou, alors qu’il doit exister pas mal d’aérodromes ailleurs dans le pays, car cette ville n’est pas la seule touchée par ce séisme.
    Par contre , un C17, peut atterrir sur une piste beaucoup plus courte et en moins bon état.
    Le seul avion pouvant apporter le même service est l’Antonov 22, mais il risquerait d’être Handicapé par son plafond de vol dans cette région.
    je rappelle au passage que 2 C17 peuvent charger + de poids qu’un C5, et autant qu’un A 124.
    Enfin, pour mémoire, l’Inde située à coté du Népal possède 10 appareils de ce type…cqfd

  3. Publié le 29 avril 2015

    Voilà l’une des raisons pour aimer Airbus

  4. Lucarbiter
    Publié le 29 avril 2015

    En lisant le titre de l’article, on pourrait croire que c’est un coup de pub pour l’A350. Heureusement qu’il n’a pas besoin de ça pour se vendre..
    Bravo Airbus

    • Publié le 29 avril 2015

      Même si l’A350 se vend bien, un petit coup de projecteur supplémentaire ça ne fait pas de mal.
      Sinon à faire de la pub ils auraient du envoyer un A400M lol. En plus ce dernier doit pouvoir opérer d’aérodromes moins équipés.

  5. Je vois bien le déroulé de la prise de décision chez Airbus:
    -Paulo pour le Népal on fait quoi?
    – Bah on aide
    -Avec quoi?
    -Bah des avions Régis!
    -On a quoi de dispo? les Bélugas volent non stop
    – Le A340 des essais? …naaan et si on rester les perfos a mass max en haute altitude du A350?
    -Ha oui pas con, si seulement on aurait du le faire avec le A330 belugua…
    -Bon allé va a décatlhon Labege acheter des tentes, je charge la soute avant de conserve de cassoulet. demande a la stagiaire de faire un communiqué de presse qui passe sur Air Journal histoire de…

  6. Clo2B
    Publié le 29 avril 2015

    Voila une raison supplémentaire pour utiliser des C17, laisser le seul Aéroport du pays pour l’accueil des gros porteurs civils, tel que l’A350 OU autres.. et pouvoir amener le reste au + près des zones inaccessibles à ce type d’avion.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum