Airbus porte plainte contre X pour espionnage industriel

air-journal airbus a350 vietnam airlines3

L’avionneur européen Airbus a annoncé vouloir porter plainte contre X  pour « soupçon d’espionnage industriel ».

«Nous avons pris note des différents articles de presse et des soupçons exprimés. Nous ne disposons d’aucune conclusion ou information à ce sujet. C’est pourquoi nous ne souhaitons pas participer aux spéculations sur les accusations», indique prudemment Airbus dans un communiqué à propos de fuites dans la presse évoquant un espionnage industriel à ses dépens. Airbus se dit tout de même « très inquiet » et « conscient d’être la cible et l’objet de campagnes d’espionnage ». Il annonce vouloir porter plainte contre X  pour « soupçon d’espionnage industriel ». Il a aussi annoncé demandé des comptes à Berlin concernant ces pratiques contestables.

Plusieurs révélations dans les médias ces derniers jours indiquent que les services de renseignement allemands auraient prêté main forte à l’Agence nationale de la sécurité américaine pour surveiller notamment des groupes industriels. Et l’avionneur européen Airbus figurait parmi les cibles visées selon Bild. Le quotidien allemand affirme ainsi sur l’appui de documents consultés, que les services de renseignement allemands (BND) ont tenté d’espionner par écoutes téléphoniques depuis 2005 EADS (devenu Airbus) et Eurocopter (aujourd’hui Airbus Helicopters) pour le compte de l’agence américaine NSA.  La chancelière Angela Merkel aurait été au courant de telles pratiques mais aurait laissé faire pour ne pas pas froisser Washington et ainsi de préserver les efforts faits en matière de coopération contre le terrorisme. L’affaire prend aussi un tour politique avec l’opposition qui fait justement remarquer que le gouvernement avait menti en déclarant le 14 avril dernier ne rien savoir de telles pratiques d’espionnage.

http://www.air-journal.fr/2015-05-02-airbus-porte-plainte-contre-x-pour-espionnage-industriel-5143615.html

Commentaire(s)

  1. Publié le 2 mai 2015

    C’est marrant car l’autre jour Air-journal justifiait la photo d’un A350 quand l’article d’un A330 car « on n’a pas d’images libre de droit ».

    Et là, l’illustration est une photo d’Airbus où on voit encore le copyright :

    « © AIRBUS S.A.S 2014 – photo by masters films / A. DOUMENJOU »

  2. Pipoca
    Publié le 2 mai 2015

    Ha ha ha!
    Après avoir permis au personnel de sortir tous les plans du Concorde, voilà qu’Airbus apprend par les médias qu’une sombre histoire d’espionnage concerne la boîte. Et ces Messieurs Dames d’attendre les conclusions d’une enquête ou que qqu’un remue des vieilles paperasses et dise une vérité.
    L’aérien défend aisément sa place de vainqueur dans les infos intox dignes d’une basse cour.
    « Airbus est conscient d’être la cible de campagnes d’espionnage » ENCORE HEUREUX!

  3. A330
    Publié le 2 mai 2015

    (Après avoir permis au personnel de sortir tous les plans du Concorde) qui a permis de sortire les plans du concorde tu dit nimporte quoi les plans on été voler et cette histoire d’espionnage et sans doute vrai a suivre mais ne raconter pas n’importe quoi .

    • Pipoca
      Publié le 2 mai 2015

      @A330
      C’est ça, tu as raison.. De méchants bandits ont fait des doubles des clés et ont photocopié les plans du Concorde, puis ils ont roulé très vite vers la Russie, et jeté les clés de la voiture.. Etc.. Tu lis Mickey depuis longtemps? Faudrait pt être arrêter ?

      • Publié le 2 mai 2015

        Explique moi pourquoi une entreprise donne les plans d’un apareil ou est l’intérêt ?

        • Pipoca
          Publié le 3 mai 2015

          Ali, l’entreprise en tant que telle ne « donne pas » un document. A cette époque le Parti Communiste représentait 30% des votants et la CGT était un syndicat organisé et puissant ds de nbreuses entreprises, et les lendemains qui chantent avaient bcp d’adeptes en France. Le KGB ayant tjrs été redoutablement organisé en France, a utilisé ces leviers pour se procurer les docs en question. Voir les archives de l’époque.
          Bien d’accord Inukshuk. Côté Russe ils ont déjà ttes les infos, les YS rattrapent leur retard. Les réseaux sociaux sont la version sucrée du flicage, et ça marche du tonnerre!

  4. Publié le 2 mai 2015

    Il serait surtout bon de s’interroger sur cet ami qui nous veut du bien, j’ai nommé les USA.
    Espionnage des conversations téléphoniques de tous les citoyens européens (avec l’aide de la GB), espionnage des dirigeants européens, fichage des citoyens du monde (via Facebook entre autres), etc etc.
    Tout ceci au nom de la liberté….

  5. Pipoca
    Publié le 3 mai 2015

    @ali
    Aucne entreprise gérée par des individus censés ne donne librement ce qui relève de ses secrets. Ds le cas du Concorde, la filière était assurée par la CGT et le PCF, alors très puissants en France, et le KGB dont l’implantation était, et demeure excellente. Voyez les archives de cette époque.

    • Publié le 3 mai 2015

      Ben voilà , le premier commentaire laisse entendre que les plans on éte donner volanterment , je ne dit pas qu’il ya pas eu de fuite interne mais c pas au plus haute dirigent que revient la responsabilité

  6. Vincent
    Publié le 3 mai 2015

    Secrets de Polichinelle !

    Sauf que PIPOCA a raison : depuis l’effondrement conjoint de l’URSS, du PCF et de la CGT, l’espionnage industriel en France demande plus d’effort.

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum