Un objectif d’1,1 milliard d’euros d’euros d’économies pour Air France-KLM d’ici 2017

air-journal_Air France Chine A380

Le groupe Air France-KLM veut réduire ses coûts de plus d’un milliard d’euros d’ici 2017 dans le cadre du plan Perform 2020.

Après les efforts de Transform 2015 (6400 emplois supprimés, près de 8 000 pour le groupe Air France-KLM), Air France-KLM continue de redresser la barre avec son nouveau plan stratégique Perform 2020. Dans ce nouveau cadre, son objectif de réduction des coûts s’élèvera à 1,1 milliard d’euros d’ici 2017, a-t-on appris suite à un Comité central d’entreprise jeudi 30 avril. Selon Didier Fauverte, secrétaire général CGT du Comité central d’entreprise (CCE),le gros de l’effort sera fait notamment sur le long-courrier avec 650 millions d’euros d’économies, mais aussi le moyen-courrier et les autres secteurs d’activité (50 millions portant sur l’activité cargo et 30 millions d’euros sur celle de la maintenance).

Un objectif aurait été avancé par la direction lors de ce Comité central d’entreprise avec un résultat d’exploitation positif de 740 millions d’euros dès 2017.

« Cela va être difficile », a commenté Didier Fauverte. « Ils ont été très évasifs sur les leviers qu’ils utiliseront », a de son côté expliqué le représentant de SUD Aérien. « Chaque secteur d’activité d’Air France (long courrier, moyen courrier, cargo, maintenance…) proposera un plan de diminution de ses coûts », a-t-il confirmé. Une « augmentation de la productivité » avec « adaptation des effectifs », développement du recours à la sous-traitance, et un changement des « règles d’utilisation et de rémunération » des personnels navigants doivent permettre de remplir ses objectifs. Y aura-t-il un nouveau Plan de départs volontaires (PDV) ? « On réfléchit toujours à ce qu’est le périmètre idéal de l’entreprise en terme d’effectifs. Les mutations technologiques, les changements de l’activité – et les salariés eux-mêmes en sont tout à fait conscients – conduisent nécessairement a des évolutions. Si un jour il faut en parler, il n’y a pas de tabou », s’est prudemment avancé Frédéric Gagey, PDG d’Air France dans une interview au Figaro le 1er mai 2015.

Rappelons que les syndicats d’Air France-KLM ont rejeté le 23 avril dernier, le nouveau plan de départs volontaires (PDV) dans le cadre de Perform 2020, présenté en février par la compagnie aérienne Air France. Mais cela n’empêchera pas le PDV de s’appliquer comme prévu. Ce PDV concerne 496 postes au sol et 300 PNC environ, les pilotes n’étant pas concernés.

http://www.air-journal.fr/2015-05-02-un-objectif-d11-milliard-deuros-deuros-deconomies-pour-air-france-klm-dici-2017-5143610.html

Commentaire(s)

  1. AeroNantes
    Publié le 2 mai 2015

    Le problème, c’est pas les PNC, PNT, c’est les gens dans les bureaux d’AF…C’est les amis des amis qui sont 10 fois trop nombreux, et qui ne font pour la plus part rien! et pourtant qui sont payés parfois plus que ceux qui travaillent vraiment. Il faut ouvrir les yeux un peu..

    • J'me marre
      Publié le 2 mai 2015

      Il est vrai que, au sein de AF comme ailleurs, le probleme ce sont toujours, d’abord et principalement autres……as usual…..

  2. J'me marre
    Publié le 2 mai 2015

    …Et pendant que le PDG et sa bande réfléchissent encore et toujours,l’épanchement de millions d’€ continue ….as usual……

  3. Publié le 2 mai 2015

    Bon ben ya de la grève a l’horizon alors.

  4. Publié le 2 mai 2015

    Ont va voir : si grève il y a , est ce que les pilotes vont soutenir le mouvement , dans la mesure ou ils ne sont pas concernés par celui-ci.

  5. Publié le 2 mai 2015

    Opposer les salariés entre eux est LA chose qu’il ne faut pas faire comme regarder dans l’assiette de l’autre. Bref, en vol, au sol ou au bureau, tout le monde travaille, mais où que ce soit les standards de production sont radicalement à revoir. Mais au delà de cela, c’est l’esprit de service qui est à consolider. Air France est une très belle entreprise, mais les salariés peuvent parfois oublier qu’elle ne fait plus Référence en matière sociale et s’accroche à un modèle de fin de XXème siècle totalement dépassé.

  6. Publié le 2 mai 2015

    Opposer les salariés entre eux est LA chose qu’il ne faut pas faire comme regarder dans l’assiette de l’autre. Bref, en vol, au sol ou au bureau, tout le monde travaille, mais où que ce soit les standards de production sont radicalement à revoir. Mais au delà de cela, c’est l’esprit de service qui est à consolider. Air France est une très belle entreprise, mais les salariés peuvent parfois oublier qu’elle ne fait plus Référence en matière sociale et s’accrochent à un modèle de fin de XXème siècle totalement dépassé.

    • Aulongcourt
      Publié le 2 mai 2015

      Si le modèle social fin XXeme siècle est  » totalement dépassé », que dire du modèle du XIXeme siècle que certains asseyent a tout prix de remettre en scelle…
      Comme bien sur vous allez jurer que ce n’est pas ce que vous souhaitez,prenons pour postulat que ce soit vrai,alors ma question est: que proposez vous ? ( et foin des blabla…des réflexions precises,des pistes sérieuses,qui prennent en compte les souhaits et les interets de TOUTES les parties..)

  7. Pierreantoine
    Publié le 2 mai 2015

    A force de vouloir sans cesse ménager la chèvre et le chou, cette boîte se rapproche inexorablement du mur.
    Il faut un capitaine par bateau. Les soviets, corporatismes, baronnies, débats ouverts sur la place publique, syndicats bien pensants, mal pensants: tout ça c’est du pipeau. Le temps passe, les résultats sont absents.
    apparemment, la DirFin est incapable d’établir un plan à plus de qques mois, n’ayant aucune visibilité sur le développement de la cie, ou les résultats des annonces tonitruantes faites il y a qques mois par la DG. Je suis pax fréquent sur AF, et le réalisme l’emporte: cette boîte est incapable de générer un changement pour assurer d’abord sa survie, puis son développement.
    Allo Etihad ?

  8. Publié le 2 mai 2015

    pour travailler a air france je vous confirme qu il y a des milliers de personnes qui ont des emplois fictifs…quelques noms de services avec du personels tres loin des 35 h de TRAVAIL : gdr , logistique , caal , back office gestion des vols , formation… services que l on retrouve aussi sur les escales de provinces alors qu ils sont deja pratiquement inutile sur le hub de roissy !!!!!je vous laisse imaginer le gaspillage ……

  9. Je vous confirme qu’il y a plus de salariers dans les pôles supports que directement sur l’exploitation… et cela n’est pas prêt de changer! D’ailleurs U2 ou DS ne s’y trompent pas en parlant de siège AF dispendieux. Un exemple ? MLH/BSL 1 chef d’escale , un adjoint , un responsable de pôle support avec des administratifs pour 90 salariers , à 01 heure à SXB idem avec un peu plus de salariers… U2 ?? 1 chef d’escale pour BSL/ZRH et GNA……

Les commentaires sont fermés. Continuez la discussion sur le forum