Air France : les nouvelles cabines BEST à Yaoundé

air-journal_Air France nouveau siege affaire 2

La compagnie aérienne Air France a déployé ses nouvelles cabines de voyage BEST entre Paris et Yaoundé, leur troisième destination en Afrique.

Après Douala au Cameroun et Malabo en Guinée équatoriale, la compagnie nationale française propose depuis le 14 mai 2015 à ses clients de voyager entre l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et Yaoundé-Nsimalen à bord d’un Boeing 777-200ER équipé des nouvelles cabines Business, Premium Economy et Economy. L’appareil réaménagé peut accueillir 40 passagers en classe Affaires, 24 en Premium et 216 en Economie ; la mise en ligne progressive des Triple Sept équipés BEST permet de les proposer vers cette destinations jusqu’à trois fois par semaine sur la saison été 2015. Et dès le 3 août, un 777-300ER sera déployé sur cette route, proposant en plus la nouvelle Première avec 4 places (plus 58 en classe Affaires, 28 en Premium et 206 en Economie).
Air France rappelle les horaires de cette ligne : départ de CDG à 14h15 pour arriver à 19h40, retour de Yaoundé à 23h15 pour atterrir le lendemain à 6h50, en concurrence directe avec Camair-co.

En cabine Business, la compagnie de l’alliance SkyTeam a créé un véritable cocon en plein ciel. Le fauteuil s’adapte à la morphologie de chacun, de la position assise au véritable lit de près de deux mètres. Au cœur d’une structure toute en courbes, le voyageur recrée son propre espace, enveloppant et protecteur, au gré de ses envies. Le fauteuil est étudié pour offrir une qualité de sommeil irréprochable grâce à des mousses moelleuses. Une tête de lit enveloppante et capitonnée donne au voyageur l’impression de se retrouver dans une chambre contemporaine et chaleureuse. C’est l’une des signatures du fauteuil d’Air France. Couette douce, oreiller en duvet et plumes au format XXL, tout a été imaginé à bord pour s’endormir dans les nuages.

En Premium Economy, les clients disposent d’assises plus confortables et d’un repose-pied multi-positions, venant encore améliorer le confort de cette cabine. En Economy, le nouveau siège est entièrement revu : plus d’espace pour les jambes, de nouvelles mousses d’assise, des têtières plus moelleuses, une tablette agrandie, etc. Toute l’ergonomie a été retravaillée pour offrir un confort de voyage optimal. De nouvelles fonctionnalités apparaissent également comme des prises électriques ou des accroches casques.

Les clients La Première disposent d’une véritable suite « haute couture », promettant une intimité totalement préservée. Air France a habillé chacune de ses suites de rideaux épais, retenus par des embrasses en cuir. Concept unique et audacieux, ils permettent de s’isoler totalement ou partiellement, selon son envie. En un instant, le fauteuil La Première se décline en un véritable lit, totalement horizontal et long de plus de deux mètres. Lorsque le client est prêt à s’endormir, les membres d’équipage installent un matelas sur le fauteuil, pour un confort toujours plus irréprochable. Ils disposent ensuite d’un large oreiller et d’une couette Sofitel MyBed®. Rideaux fermés, cloison relevée, lumière tamisée, la suite enlace le passager, pour une intimité totalement préservée.

Les nouvelles cabines BEST d’Air France sont désormais déployées vers Yaoundé donc, Douala et Malabo en Afrique, Toronto et New York en Amérique du nord, Sao Paulo en Amérique du sud, Dubaï au Moyen-Orient et Guangzhou, Shanghai, Singapour, Tokyo-Haneda et Jakarta en Asie. La nouvelle Première n’est à ce jour disponible que vers JFK, Dubaï, Singapour, Jakarta et Tokyo – plus Yaoundé en août prochain. Une « visite immersive virtuelle » des cabines BEST est disponible ici.

Air France-KLM propose 54 destinations dans le continent africain, et développe également des accords avec de nombreux acteurs du transport aérien africain (Kenya Airways, TAAG Angola Airlines, Air Côte d’Ivoire, Kulula, Comair), offrant ainsi jusqu’à 20 destinations supplémentaires à ses clients. Air France leur offre sur ses lignes africaines des attentions sur-mesure dès leur arrivée à l’aéroport, ainsi que l’excellence d’un service à la française à bord. A l’aéroport de Paris-CDG, des personnels d’accueil experts du continent africain sont présents sur les vols à destination et en provenance de l’Afrique, où ils s’attachent à assurer le suivi des vols en tenant compte des particularités géopolitiques, commerciales, réglementaires ou culturelles propres à chaque pays. Air France et KLM offrent également une franchise bagages plus généreuse que sur le reste du réseau long-courrier, sur la plupart des destinations africaines. A bord, plus de 2 500 hôtesses et stewards, rattachés à la Division Afrique et Moyen-Orient d’Air France, sont attentifs aux attentes des clients des lignes africaines. La Compagnie propose une offre de restauration spécifique et savoureuse, comme par exemple, en cabine Business, des produits issus de la gastronomie africaine tels que le piment ou le jus de bissap. Dans les aéroports africains, près de 1000 personnels composent les équipes d’Air France et de KLM, formées aux standards internationaux de l’industrie et œuvrant au quotidien pour offrir aux clients le meilleur d’Air France et de KLM.

http://www.air-journal.fr/2015-05-18-air-france-les-nouvelles-cabines-best-a-yaounde-5144287.html

Commentaire(s)

  1. camericain
    Publié le 18 mai 2015

    Bonne nouvelle pour Yaoundé après Douala. De plus un 777-300 pendant la haute saison, encore mieux. Mais avec une capacité plus importante en C, quasi égale en P, et plus faible en Y que le 777-200 habituel, alors que c’est la période de voyage notamment des familles et travailleurs, n’y a t’il pas une incohérence?
    Ah oui une dernière chose, dire que AF est en concurrence avec CamairCo et son 767 avec une cabine d’un autre temps (et souvent même un 737-700 en remplacement quand ce premier est en panne, ce qui est assez fréquent) sur cette ligne c’est un peu poussé quand-même !

  2. Publié le 18 mai 2015

    Bonjour,
    Je comprends l’intérêt de signaler les nouveaux déploiements des cabines Best, mais est-ce vraiment utile de recopier à chaque fois toute la litanie de la compagnie sur le cocon en plein ciel, etc. et les services proposés dans la région ? Autant mettre un lien vers le site de la compagnie pour ceux qui ont besoin de ces détails.
    par contre, merci d’avoir rappeler la concurrence.

  3. Publié le 18 mai 2015

    En haute saison touristique, et donc avec une faible clientèle haute contribution, la cabine « arrière » de la classe affaire peut être réaménagée en classe éco « plus » et est proposée aux passagers avec un supplément tarifaire comme pour les sièges aux issues de secours.

  4. Publié le 19 mai 2015

    19 malheureux long-courrier (des 777) équipés à une lenteur d’escargot… restent la très grande majorité de la flotte long-courrier (747-400, 380, 340, 330…) qui vont encore attendre de longues années pour être équipés… Alors certes les 747 et les 340 sont appelés à être retirés de la flotte, mais en attendant, on peut se brosser pour avoir un produit convenable… je ne parle même pas des 330 et des 380 qui seront équipés aux calanques grecques… De toutes les façons le prétendu « meilleur service au monde destiné à rivaliser avec les meilleurs » (Singapore Airlines qui a été nommé en référence), est DEJA dépassé…. Quant au wifi à bord, on peut encore attendre… alors que c’est devenu une « norme » dans la majorité des « majors »… Bref, AF a et aura toujours 5 ans de retard sur la concurrence et la lenteur de cette compagnie à suivre la concurrence, voire mieux à l’anticiper, est légendaire… Les chiffres le montrent malheureusement, AF n’arrive pas à gagner des PDM sur les classes avant sur les long-courriers… trop de retard, trop de lenteur, trop d’historique « négatif » difficile à obérer compte tenu de la distance que la sépare de ses concurrents… dommage…

  5. denys.ferrier@gmail.com - 19 mai 2015 à 13 h 46 min
    denys.ferrier@gmail.com
    Publié le 19 mai 2015

    Que peuvent faire exactement les « décideurs » d’Air France compte tenu des conditions apparemment impossibles à modifier (charges sociales, acquis sociaux, puissance du SNPL, etc.) ? C’est vrai qu’au niveau du confort (surtout en Affaires) et du rapport qualité-prix, elle donne toujours le triste sentiment d’être à la traîne et de vivre sur son passé dit « prestigieux ».

  6. Publié le 20 mai 2015

    Air France a toujours été en retard sur ses concurrents… A force d’accumuler des retards en terme que de qualité de service et de produits (des années de sièges toboggan en Business, notamment, totalement décriés par la clientèle à l’époque où toutes les autres compagnies aériennes optaient déjà pour le nouveau produit péniblement installé sur AF, l’absence de wifi, un personnel offrant un service beaucoup trop inégale – le meilleur comme aussi le pire -) AF a défidélisé ses passagers et aura besoin de beaucoup d’efforts et de temps pour le reconquérir…. arriver péniblement au niveau – déjà atteint – de ses concurrents n’est plus suffisant, il faut faire mieux… malheureusement, ce n’est pas l’option qui a été choisi compte tenu du nouveau produit sélectionné (le siège Zodiac business est déjà offert par un grand nombre de compagnies aériennes, donc rien de neuf sous le soleil) et AF peine toujours sur beaucoup de points (wifi desespéremment absent, achat de surpassements jusqu’à la dernière minute encore impossible et aux conditions « illisibles », lenteur de la mise en place des nouveaux produits entrainant une absence d’homogénéité de service très préjudiciable, classe affaire sur les 320 desservant des lignes moyen-courrier affligeante et ne satisfaisant absolument pas les pax hautes contribution long-courrier qui continue par un vol de correspondance leur voyage vers la Russie, Israël, etc. etc.)… Bref, il y a encore tellement de boulot…

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter