ASKY Airlines et Air Burkina partagent leurs codes

air-journal_Asky Airlines Q400

Les compagnies aériennes ASKY Airlines et Air Burkina ont signé un accord de partage de codes en vue de renforcer leurs réseaux en Afrique de l’ouest et du centre.

Valable dès le 1er juin 2015, l’accord annoncé le 28 mai par la compagnie panafricaine basée à l’aéroport de Lomé-Tokoin au Togo et la compagnie nationale du Burkina Faso, basée à Ouagadougou porte sur un « partenariat en vue de renforcer leurs réseaux et d’offrir aux voyageurs : plus d’opportunités, plus de destinations avec un réseau élargi, plus de facilités et de ponctualité, d’avantage de fréquences ». Ce nouveau partenariat « favorisera de nouvelles connexions et de nouveaux flux de passagers » entre le réseau d’ASKY Airlines et celui d’Air Burkina, qui couvrent leurs bases respectives et les villes d’Abidjan, Abuja, Accra, Bamako, Brazzaville, Cotonou, Dakar, Douala, Kinshasa, Lagos, Libreville, Malabo, N’Djamena, Niamey et Pointe Noire.

Détenue à 40% par Ethiopian Airlines, ASKY Airlines opère une flotte de trois Boeing 737-700 et quatre Bombardier Dash-8 Q400, et ne partageait jusque là ses codes avec aucune autre compagnie ; tandis qu’Air Burkina (membre du groupe Celestair) opère un CRJ200 et deux Embraer 170, et partage déjà ses codes avec Air France et Kenya Airways.

©Sputniktilt

©Sputniktilt

http://www.air-journal.fr/2015-05-29-asky-airlines-et-air-burkina-partagent-leurs-codes-5144818.html

Commentaire(s)

  1. BOBO7
    Publié le 29 mai 2015

    Asky Airlines devrait songer a augmenter de taille pour une compagnie qui se veut remplaçante d’air Afrique. Il serait maintenant temps d’ouvrir d’autres lignes. Actuellement en Afrique de l’ouest la seule compagnie qui propose plus de vols et de connectiob directe c’est AIR COTE D’Ivoire.

  2. Air Burkina n’opère plus de CRJ-200 depuis plus d’un mois.
    Il est actuellement à Morlaix pour restitution au loueur.

  3. Je crois qu’Asky dessert également Freetown (FNA) en Sierra Leone.
    Effectivement ce genre de coopération entre Cies de taille et modules équivalents sur le continent Africain est propice à créer un réseau qui commencerait enfin à désenclaver ces villes.
    Le chemin est encore long, mais Asky (dans les mains de ET) est gérée de façon cohérente.

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter