Salon du Bourget J1 : commandes à foison (vidéos)

air-journal_Salon du Bourget_2015_aerial_view_4

Airbus avec 115 commandes fermes, Embraer avec 50, ATR avec 46, Boeing avec 14, Bombardier avec 6 et Sukhoi avec trois – sans compter les intentions d’achat et options : la première journée du Salon du Bourget a connu un marché d’une valeur totale estimée à 42 milliards de dollars. Les compagnies aériennes Garuda Indonesia et Saudia se sont distinguées, la première avec l’acquisition simultanée d’A350 et 787, la seconde avec le lancement de l’A330 Regional.

air-journal_Garuda Indonesia A350-900_RRLe plus gros contrat potentiel annoncé le 15 juin 2015 revient à Garuda Indonesia, qui a signé une lettre d’intention pour 30 Airbus A350XWB rendant possibles « des vols directs entre Bali ou Jakarta et l’Europe » selon l’avionneur, et s’est engagée à acquérir 30 Boeing 787-9 Dreamliner et jusqu’à 30 737 MAX8 supplémentaires (elle a « reconfirmé » son intention d’en air-journal_Garuda-Indonesia-787-737-MAX8acquérir 50, une annonce faite en octobre dernier). Le CEO de la compagnie nationale indonésienne Arif Wibowo souligne qu’après avoir réussi à « revitaliser ses opérations en Asie et dans le Pacifique, le développement du réseau long-courrier sera la priorité de ces prochaines années ». Elle dessert aujourd’hui 76 destinations avec une flotte de 169 avions.

air-journal_Saudia A320_SharkletAutre fait marquant hier, la confirmation que Saudia sera bien compagnie de lancement de l’A330-300 Regional, avec une commande ferme pour 20 appareils ainsi que 30 A320 (ils viendront rejoindre les douze A330-300 et 50 monocouloirs Airbus déjà en service). L’A330-300 Regional, avec une masse opérationnelle réduite de 200 tonnes, est conçu transporter air-journal_Saudia A330-300_Regionalenviron 400 passagers sur 5 000 km au lieu des 11 000 km habituels, avec un coût unitaire réduit de 26% selon l’avionneur ; le directeur général de Saudia Saleh bin Nasser Al-Jasser explique qu’avec « sa flexibilité unique, sa grande capacité et son opérabilité, l’appareil permettra d’étendre le réseau intérieur et régional » de la compagnie.

AIRBUS :

air-journal_GECAS_A320neo_CFMOutre les deux compagnies ci-dessus, l’avionneur européen a engrangé hier une commande ferme de 60 avions de la famille A320neo par la société de leasing GECAS, commande qui inclura des A321neo. Cela porte à 465 le nombre de monocouloirs européens achetés par GECAS, dont 120 remotorisés.

air-journal_ALC A350-900_RRUne autre société de leasing, Air Lease Corp. (ALC) a de son côté commandé un A350-900, un A321 et trois A320 – portant le total de son portfolio Airbus à 262 (dont 15 A330ceo, 25 A330neo, 21 A350-900, 5 A350-1000 ainsi que 30 A320ceo, 31 A320neo, 26 A321ceo et 109 A321neo).

Et la compagnie basée à Riyad Alpha Star sera compagnie de lancement en 2019 de l’ACJ319, avec un engagement pour acheter un exemplaire du plus petit des avions d’affaires remotorisés.

Autre élément notable hier, les déclarations du directeur commercial d’Airbus John Leahy : des discussions sont en cours avec « une demi-douzaine de clients potentiels » pour l’A380neo, la version remotorisée du superjumbo réclamée par Emirates Airlines. Le total des annonces de lundi représente un montant potentiel de 15 milliards de dollars. Résumé en vidéo des vols de démonstration de lundi vus par Airbus :

ATR :

Le constructeur d’avions régionaux a annoncé avoir enregistré un total de 46 commandes fermes et 35 options, pour un montant global de 1,98 milliards de dollars. Ces commandes seront dévoilées le long de la semaine du salon ; elles ont été passées auprès de compagnies aériennes venant des cinq continents, « soulignant une fois de plus la polyvalence des ATR 600 et leur succès à travers le monde ».

air-journal_Japan Air Commuter 42-600 lowresLa première vente au Japon a été signée par Japan Air Commuter (filiale de Japan Airlines), avec huit 42-600 d’un montant de 496 millions de dollars plus une option et 14 droits d’achat. La signature de ce contrat « constitue un événement majeur pour ATR, qui franchit ainsi le cap des 1 500 avions vendus depuis le début du programme ».

air-journal_Binter Canarias 72_600_lowresBinter Canarias, compagnie aérienne des îles Canaries, a signé un contrat portant sur l’acquisition de six ATR 72-600 supplémentaires livrables entre 2015 et 2017, après son premier lot de six 72-600 achetés en février 2014 (ce qui porte le total d’ATR commandés à trente). Binter Canarias opère aujourd’hui 16 72-500.

ATR a également présenté la nouvelle cabine Armonia en version Haute Densité, pouvant accueillir jusqu’à 78 passagers (au lieu des actuels 74), qui répond aux demandes de certaines compagnies. La cabine « Haute Densité » doit obtenir sa certification avant de la fin de l’année pour une entrée en service en 2016. L’avionneur a aussi dévoilé une nouvelle cabine qui combine une capacité cargo accrue – jusqu’à plus de 19 m3 de volume – et des sièges pour jusqu’à 44 passagers. Le client de lancement de cette cabine mixte est la compagnie de Papouasie-Nouvelle Guinée Airlines PNG, qui recevra son premier exemplaire en 2015.

BOEING :

air-journal_Qatar Airways 777F 777-8XEn plus des annonces de Garuda Indonesia, l’avionneur américain a vu Qatar Airways acquérir dix 777-8X (en plus des cinquante 777-9X déjà attendus) et quatre 777F destinés au fret, d’une valeur totale de 4,8 milliards de dollars au prix catalogue. La famille 777X totalise désormais 320 commandes et engagements d’achat.

air-journal_EVA Air 777FEVA Air s’est engagée pour cinq 777F d’une valeur de 1,5 milliard de dollars au prix catalogue, une première pour la compagnie taïwanaise qui utilise déjà vingt 777-300ER (plus 14 attendus).

Au total, les annonces de Boeing (y compris pour des avions militaires) représentent une valeur totale estimée à 18 milliards de dollars. Résumé en vidéo des vols de démonstration de lundi vus par Boeing :

BOMBARDIER :

air-journal_WestJet Encore Q400WestJet Encore a passé une commande ferme de cinq Q400, s’ajoutant à celui commandé en mars dernier. Ces transactions sont des conversions d’options précédemment réservées par la société mère du transporteur, WestJet Airlines. Au prix courant de l’avion de ligne Q400, la transaction est estimée à 200 millions $ US.

air-journal_Swiss CS100 takeoffSwiss a de son côté converti 10 de ses 30 commandes fermes de CS100 en CS300 plus gros, suite à l’entente d’achat initiale de 30 CS100 signée par Lufthansa AG en 2009. « Avec sa taille et ses faibles coûts d’exploitation, l’avion CS300 est un complément idéal de l’avion CS100 et du reste de notre flotte européenne », a affirmé Harry Hohmeister, président-directeur général de SWISS. « En ayant les deux versions de la nouvelle gamme d’avions CSeries dans nos rangs, nous pourrons faire preuve d’une grande souplesse et adapter notre capacité à la demande sur nos liaisons européennes ».

EMBRAER :

air-journal_AirCastle_195E2La société de leasing AirCastle a commandé ferme 25 E-Jets E2, dont quinze E190 E2 et dix E195 E2 livrables entre 2018 et 2021, avec des droits d’achats sur le même nombre d’appareils – soit potentiellement 50 avions. Les nouvelles versions des E-Jets totalisent désormais 267 commandes fermes plus 373 options et engagements d’achat.

air-journal_Colorful Guizhou_E190La nouvelle compagnie régionale chinoise Colorful Guizhou Airlines a signé pour sept E190, avec 10 options pour un contrat potentiel de 834 millions de dollars au prix catalogue. La première livraison est attendue en milieu d’année pour le lancement des opérations, qui combineront selon le président Zhai Yen « vols régionaux et low cost » dans le Guizhou et les provinces voisines. Colorful Guizhou Airlines vise une flotte de 30 avions en 2020 ; elle est le cinquième client chinois de E-Jets, Embraer affirmant que les E190 occupent 80% des parts de marché sur leur segment.

air-journal_United Express E175United Airlines a converti en commandes fermes ses options sur dix E175, les livraisons étant prévues en 2016 pour remplacer des appareils de 50 places plus anciens (444 millions de dollars au prix catalogue). Configurés pour 76 passagers en trois classes (12 Première, 16 Premium et 48 Economie), ils seront opérés sous la marque United Express ; 18 autres conversions sont attendues prochainement, la flotte régionale devant être à terme opérée exclusivement en E175.

air-journal_Alaska Airlines_E175Toujours aux USA, SkyWest a également converti en commandes fermes huit E175 (335 millions de dollars au prix catalogue), qui seront exploités pour le compte d’Alaska Airlines à côté des sept déjà commandés (le premier, configuré pour 76 passagers dont 12 en Première, entre en service le mois prochain). SkyWest avait commandé en 2013 cent E175 dont 40 fermes et 60 « reconfirmables », plus cent options.

Embraer a d’autre part annoncé le début de l’assemblage « dans les jours qui viennent » du premier E190-E2 dans ses installations de Sao Paulo, deux ans après le lancement du programme. La première livraison d’un E2 est prévue au premier semestre 2018.

SUKHOI :
aj_sukhoi superjet ssj100La compagnie russe Yakutia Airlines a commandé trois SSJ-100LR Superjet supplémentaires, configurés pour accueillir 8 passagers en classe Affaires et 85 en Economie. Ils doivent être livrés en 2017, rejoignant les deux déjà en service.

http://www.air-journal.fr/2015-06-16-salon-du-bourget-j1-commandes-a-foison-videos-5145594.html

Commentaire(s)

  1. Antoine
    Publié le 16 juin 2015

    Commandes, commandes fermes, conversion de commandes fermes, engagements d’achats, options d’achats, lettres d’intention, confirmation d’intention d’achats… j’y comprend rien…
    Y’a t-il un vendeur d’avion pour éclairer ma lanterne ?
    Merci par avance ;).

  2. Erik de Nice
    Publié le 16 juin 2015

    – Commandes fermes : simple, il s’agit de la commande d’un type d’appareil précis par une Compagnie à livrer à une date précises, sinon pénalités pour le constructeur.
    (Ex : 5 B777-300ER à livrer le 01/01/2018 à tels prix)
    – Conversion de Commandes : il s’agit de modifier la commande chez un constructeur en convertissant la commande d’un modèle à un autre.
    (Ex : commande de 5 B 777-300ER en 5 B 787-10, réalisable après accord entre la Compagnie et le constructeur sur la facturation. Généralement, si la Compagnie en question est déjà un très important client du constructeur, aucunes pénalités ne sont appliquées, sinon, c’est à débattre entre eux).
    – Engagement d’achat : c’est un pré accord (généralement l’étape avant la commande ferme) limité dans le temps et permettant d’avoir un délais et un prix déterminé par le constructeur en cas de commandes..
    (Ex : si une compagnie commande 5 B 777-300 ER avant le 01/01/2016, Boeing s’engage à les vendre à tels prix et à lui livrer à telles dates).
    Options d’Achats : c’est une procédure qui accompagne généralement une commande ferme en y ajoutant l’option en question.
    (Ex : une compagnie commande 5 B 777-300 ER avec option d’achat sur 3 autres.. Le constructeur s’engage donc dans un premier temps à livrer les 5 B 777-300 ER à tels prix et à telles dates et, en cas de confirmation de l’option pour les 3 autres, s’engage toujours également à livrer aux prix négocié au départ et à une date restant à discuter en fonction des créneaux de livraisons du constructeur aux autres Compagnies).
    Voilà, j’espère, en gros, avoir répondu à tes interrogations..

Laisser un commentaire

Connexion avec Twitter